Et il foula la terre avec légèreté – Mathilde Ramadier / Laurent Bonneau

et il foulaBodø, proche du cercle polaire, sur l’archipel des îles Lofoten. C’est pour cette région reculée au Nord de la Norvège qu’Ethan quitte Paris pour y étudier les gisements pétroliers pour le compte d’une grande compagnie. Un voyage d’acclimatation et de prospection qui ne doit en principe durer que quelques mois, histoire d’étudier le terrain et de faire quelques repérages. En principe…

 

Une fois sur place, le voyage professionnel devient un voyage inattendu, un voyage intime qui bouleverse des perceptions bien ancrées, ouvre des horizons insoupçonnés. Ethan observe, contemple, respire, réfléchit… et se trouve.

 

« Être là, ce n’était pas simplement chercher ses repères et reconstruire le connu. Il fallait se rendre disponible… Être à l’affut des moindres choses pour comprendre ce nouvel environnement, l’expérimenter. »

 

Elle est belle cette couverture. Le trait de Laurent Bonneau y est reconnaissable entre mille. Il y a une vraie élégance dans ses aquarelles qui se parent de tant de nuances, de vraies fulgurances de beau, des éclats de poésie pure. Et l’oeil du dessinateur devient presque celui du photographe, figeant les paysages, sublimant les silences, captant l’immensité, le vert et le bleu qui se fondent dans des aurores boréales de toute beauté. Restent les visages, plus massifs, moins expressifs aussi peut-être. Des choix graphiques originaux, parfois même audacieux quand le trait s’épaissit et se fait plus brut. Qui peuvent désarçonner et laisser sur le bord du chemin certains lecteurs. Mais ne peuvent laisser indifférent…

 

J’ai aimé ce voyage engagé, singulier et poétique sur ces îles du bout du monde. Un voyage aussi contemplatif qu’introspectif qui remet les choses en perspective et bouscule les convictions les plus solides. Un voyage intense où la nature se fait entendre dans le plus pur des silences… L’occasion de faire connaissance avec la philosophie du Norvégien Arne Næss, fondateur d’un mouvement prônant le respect de la nature… Reposant et inspirant…

 

Et une nouvelle lecture que j’ai le plaisir de partager avec Jérôme

 [slideshow]

Éditions Futuropolis (Février 2017)

176 p.

 

Prix : 27,00 €

ISBN : 978-2-7548-1215-3

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez moi !

 

La BD de la semaine c’est aussi chez…

 

             et il foula   zai   madame   madame   

                        Jérôme                          Sylire                             Mo’                         Sabine 

 

 

            seuls   épiphanie frayeur   arabe3   appache cocotte

                     Mylène                            Maël                            Saxaoul                        Nathalie    

 

 

            combat justes   bleuestunecouleurchaude   gens honnêtes2   épiphanie frayeur

                      Blandine                         Laeti                           Antigone                           Hilde

 

 

            chambre de verre   promeneurs   henriquet   épiphanie frayeur

                     Stephie                       Gambadou                      Jacques                             Caro

 

 

           california dreamin   verte   et il foula   comme convenu

                   Marguerite                      Soukee                          Sandrine                            Sita

25 commentaires sur “Et il foula la terre avec légèreté – Mathilde Ramadier / Laurent Bonneau

  1. « Reposant et inspirant »… mais reposant quoi… je crois que j’ai bien besoin d’une lecture comme celle-ci 😛 😉

  2. Pas certaine d’accroché mais je vais quand même le feuilleter si l’occasion se présente. On ne sait jamais, je pourrais changer d’avis !

  3. Oh, rien qu’à voir les quelques planches que tu partages, je salive ! Ce vert hyper saturé, cette brume d’encre… Je n’avais jamais vu ça associé à un encrage aussi marqué ! Je vais tanner ma bibliothèque, merci pour ton article 🙂

    (De mon côté je me permets de partager le mien : Comme Convenu de Laurel 🙂 http://www.sorcelleries.net/?p=3000)

  4. Alors j’ai un rêve, pas irréalisable ceci dit ^^ ‘est d’aller un jour au plus près du cercle polaire et admirer des aurores boréales !
    Merci pour cette découverte, j’aime beaucoup l’atmosphère qui s’en dégage et les couleurs, qui sont comme un prémisse à ces fameux jeu de lumières.

  5. Oups, je viens de réaliser que j’ai oublié le logo et le lien ce matin. C’est réparé !
    Je viens de chez Jérôme. Vous êtes en phase. Je verrai si je la trouve à la BM.

Répondre à krol Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *