Et toi, t’es qui ? Petite typologie des profils Facebook – Mat Hild

Et-toi-t-es-qui.jpg

Aaaahhhh… Facebook ! On y passe un temps fou au lieu de bosser, on discute, on poste des vidéos ridicules du tube des années 80 sur lequel on se trémoussait ado, on « like », on « poke », on met des tas de commentaires… mais surtout, on y a plein d’amis. Que l’on en ait une petite vingtaine papa, maman, tata Simone et la voisine de palier compris ou des milliers, on y retrouve toujours à peu près les mêmes types de personnes, certaines qu’on côtoie dans la vraie vie (IRL pardon…), d’autres qu’on ne pourrait tolérer plus de quelques minutes si on les avait réellement en face de soi…

 

Mat Hild a décidé de les répertorier et d’en dresser une typologie… Sacré challenge ! Rendons à César ce qui est à César, d’autres l’ont fait avant elle, et avec talent ai-je envie de dire…

 

Sara qu’on ne présente plus s’est en effet penché avec tout le tact, la finesse et la délicatesse qui la caractérisent (si, si…!) sur ces fameux « amis » facebookiens ici, et encore … et on l’en remercie ! Une vingtaine de profils à peu près… auxquels vous pourrez rajouter les 50 que l’auteure nous présente dans ce petit livre tout bleu qu’on prend plaisir à feuilleter un sourire aux lèvres, espérant y retrouver des « amis »… redoutant s’y retrouver soi-même !

 

Parmi ces 50 profils, j’ai mes petits chouchous (oui parce que je ne vais pas tous vous les énumérer non plus hein…), à commencer par « le voisin d’enfance », celui que tu n’as pas revu depuis des plombes, sans doute il y avait-il une raison à cela d’ailleurs… C’est chouette de raviver les souvenirs, non ? Sauf que ça peut vite tourner au cauchemar quand « il te faut supporter son horoscope quotidien (quand il ne t’envoie pas le tien), toutes les bestioles et les enclos qu’il achète dans FarmVille, les invitations à des tests de vérité, et puis les photos hebdomadaires de ses mioches que de toute évidence tu ne rencontreras jamais. »

Mais ça pourrait être bien pire, ce fameux pote d’enfance pourrait en plus être un « rigolo ». Les rigolos, moi, je les aime bien, même si parfois ils me font rire bien malgré eux…! Le rigolo embellit ta vie, depuis que tu le comptes parmi tes amis, « ton mur n’est que coussin péteur, cotillons et pouet pouet tagada. Le rigolo ne recule devant aucun calembour, et sa photo de profil lance de l’eau quand tu cliques dessus. La vie du rigolo est un gif animé sans fin. »

Pas sûr que le rigolo s’entende avec « l’intello » du coup. Dommage, parce que dans son genre, on ne fait pas mieux que l’intello qui « va voir des films en croate, uniquement quand ils sont sous-titrés en cambodgien, et te met le lien sur facebook avec le commentaire : « Surtout à partir de 1 mn 28 ! » L’intello est souvent un lettreux (…) qui a choisi d’être underground pour ne pas se faire casser la gueule. »


Bien sûr, la typologie ne serait pas complète sans l’incontournable catégorie des boulets ou autres casse-bonbons à commencer par « le bloqueur« . Terrible le bloqueur puisque par définition personne n’a le moyen de savoir s’il est blacklisté ou non. Le bloqueur a un avis sur tout et il le partage, du coup, « le bloqueur trouve que tu publies trop, ou pas assez, ou mal, que tu lis des livres mé-pri-sa-bles et très-très-mauvais (je n’ose imaginer le nombre d’amis qui ont du me bloquer suite à mes lectures inavouables des mardis de Stéphie…!), que tu fais de l’oeil à sa dulcinée ou que tu es un mauvais citoyen qui ne hante pas les Biocoop en quête de graine germée. Alors le bloqueur te bloque. »

Dans la famille boulet, n’oublions pas non plus « le polémiste » qui « a téléchargé le bouton « j’aime pas » et paie une cotisation annuelle pour le « On s’en fout ». Personnellement, si quelqu’un a un tuyau…, je prend !

 

Ajoutez à cela l’inévitable ex, le dragueur, le compulsif du statut, la gnangnan hystérique des chaînes, le dépressif, le « tout-à-l’égo » qui s’auto-like, le membre de la famille, le beauf pas toujours facile à démasquer, le mytho, l’ado et même le mort ! Vous y rencontrerez même un policier hongrois, Paul le poulpe et… Sarkozy !

FB J'aime

Drôle, bien pensé, légèrement caustique… et terriblement juste ! Un petit livre bonne mine qui donne la banane et qui a sûrement un bel avenir devant lui ! J’ai bien envie d’en faire un Livre voyageur d’ailleurs, ça vous tente ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à vous inscrire en commentaire, je me ferais un plaisir de vous le faire parvenir !

 

L’avis de SophieLit, celui de Claro, l’auteur qui préface ce livre… et dont je risque de vous reparler bientôt…

 

Éditions Flammarion (Mai 2012)

140 p.

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-et-toi-t-es-qui-petite-typologie-des-profils-facebook-mat-hild-106731993.html

11 commentaires sur “Et toi, t’es qui ? Petite typologie des profils Facebook – Mat Hild

  1. C’est pour tout ça que j’ai quitté Fessbook…Et se faire du blé avec un bouquin sur toutes les conneries qu’on y trouve, c’est pas un peu me-pri-sa-ble ???

    ha ha ! ça y est, tu sais à quelle catégorie j’appartiens maintenant: schtroumpf grognon (je crois qu’on dit « hater » quand on est (encore) jeune – mais ce n’est plus mon cas)

    En tout cas, moi, je ne connaissais pas Sarah et grace à toi, j’ai un nouveau blog à explorer !

    à tout bientot Noukette 😉

     

    • Schtroumpf grognon…, je dois avouer que j’y rentre aussi souvent dans cette catégorie ! 😉

      Et ravie que tu découvres le blog plein de verve et d’intelligence de Sara, tu vas bien te marrer ! 😉

    • C’est vrai que ça peut faire une bonne idée cadeau !

      Souhaites-tu qu’il te rejoigne d’ici quelque temps ? Il est vraiment très court à lire ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *