Le pull – Sandrine Kao

pullSoline est une adolescente mal dans sa peau, pas très à l’aise avec son corps et d’une timidité maladive. Un mal-être renforcé par une situation familiale certes banale mais difficile à gérer : parents divorcés, déménagement, perte des repères rassurants. Sa meilleure amie et confidente, dont elle est désormais éloignée géographiquement, lui conseille de s’ouvrir aux autres et de changer de look. Ce vieux pull difforme sous lequel elle se cache, il est grand temps de s’en débarrasser.

 

Une « nouvelle » Soline éclot. La jeune fille finit même par apprécier son reflet dans le miroir. Très vite, autour d’elle, les regards changent. Jusqu’ici transparente, Soline devient populaire et attire les amitiés et les garçons comme un aimant. Mais elle attire aussi, bien malgré elle, les gestes déplacés…

 

Une couverture girly mais un contenu qui l’est beaucoup moins et ça, c’est une bonne surprise. L’air de rien, ce petit roman décrit d’une façon très juste la spirale du harcèlement. Des attitudes qu’on préfère taire, des gestes apparemment anodins qui laissent une empreinte indélébile, une angoisse et une culpabilité qui rongent de l’intérieur : Soline s’enfonce petit à petit dans une tristesse, un silence et un mutisme profonds, incapable d’exprimer ses sentiments sur ce qu’elle vit, à juste titre, comme un véritable traumatisme. Profondément meurtrie, la jeune fille se coupe du monde et extériorise sa souffrance en se faisant du mal…

 

Sandrine Kao dresse le portrait tristement « banal » d’une adolescente en détresse. En tant que parent, enseignant, éducateur, on ne peut qu’espérer ne pas rater les signaux d’alerte de telles situations malheureusement très courantes dans nos cours de récré. Court, simple et accessible dès l’entrée au collège, nul doute que Le pull trouvera son public…

 

 

Une nouvelle pépite jeunesse que je partage avec Jérôme, comme chaque mardi ou presque..!

 

Les avis de Enfantipages, Faelys et Hérisson

 

Le blog de l’auteure

 

 

Premières phrases : « Cette scène, je l’ai imaginée mille fois. Je l’aperçois, tout en haut de l’escalier. Il descend mais il ne m’a pas encore vue. La pénombre des couloirs du collège joue en ma faveur. Je continue mon ascension prudemment. J’hésite… Ne pas céder à la panique. Surtout, ne pas se dégonfler. Je sais que ce moment est important, que je tiens une occasion inespérée. Il est temps d’agir : je dois lui prouver que je suis capable de me défendre, que je ne me laisserai plus faire. Mon plan d’attaque, cent fois ressassé, est au point. Je sais comment procéder. « Tiens bon, ne flanche pas », je me répète, dans ma tête. »

 

Au hasard des pages : « C’est à ce moment-là que tout a débuté. C’est à ce moment-là que ce type m’a repérée. Je ne le connaissais ni d’Eve ni d’Adam. J’ai mis du temps à me rendre compte de ce qu’il se passait. Tout ce que j’étais en train de construire allait voler en éclats : à aucun moment je n’étais devenue le personnage plein d’assurance que je m’efforçais de jouer. J’étais restée naïve, toujours aussi fragile et craintive. J’avais beau avoir rejoint la bergerie, je faisais toujours partie des plus faibles sur lesquels les loups jettent leur dévolu. Mais ça, je ne l’ai compris que par la suite. » (p. 44) 

 

 

Éditions Syros (Février 2015)

Collection Tempo+

96 p.

 

Prix : 6,30 €

ISBN : 978-2-7485-1674-6

 

pepites_jeunesse

8 commentaires sur “Le pull – Sandrine Kao

  1. Le portrait est tellement juste ! Et la question du harcèlement abordée avec une telle finesse ne peut que toucher les jeunes lecteurs, je suis tout à fait d’accord avec toi.

  2. Je comprends certaines choses que je n’avais pas vu en lisant Jérôme. J’espère que la fin tend vers l’optimisme !

Répondre à Stephie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>