Longtemps que Jean a décidé de prendre sa vie à bras le corps. Qu’importe si pour cela il a dû tout laisser derrière lui. Qu’importe si dans son sillage il a laissé des parents qui auraient voulu l’accompagner un peu plus. Mais il avait la bougeotte Jean, des envies d’ailleurs, la fièvre de tous ces bouts du monde qui ne demandaient qu’à être explorés. Alors il est parti. Loin. Longtemps….

 

1958. Vingt ans après, de l’eau a coulé sous les ponts. Ça aplanit tout le temps qui passe. Ça lisse les souvenirs, ça gomme les aspérités. Ça ferait presque oublier les secrets, les zones d’ombres, ces choses dont on n’est pas si fiers… Jean est revenu mais reste lointain. Il est encore un peu là-bas, en Indochine, en Guyane, en Algérie…

Sur la propriété familiale dans les collines des Cévennes, son père vit seul au milieu de sa collection de romans maritimes qui parlent d’îles, de tempêtes et d’océans. Des livres qui le font voyager sans bouger les pieds de sa terre. Mais quand les éléments se déchaînent et que les inondations menacent de tout dévaster, Jean décide de le rejoindre pour lui prêter main forte. Vingt ans après, l’heure est peut-être venue de remettre les comptes à plat…

 

Décors somptueux, scénario à tiroirs qui mêle brillamment secrets familiaux et pans sombres et souvent méconnus de l’Histoire, L’île aux remords nous capture dès les premières planches, à l’image de ces deux hommes enfin prêts à dénouer les fils de leur histoire intime. Une histoire aux multiples ramifications qui s’étire des Cévennes à l’Indochine, en passant par les bagnes guyanais et la Corse. Une histoire tissée de silences et de non-dits, une histoire traversée par l’amour et les remords… Alors que les inondations font rage, les deux hommes affrontent leurs visions de la vie. Et là encore, il y a ceux qui sont du « bon » côté de la ligne, ceux qui luttent, ceux qui résistent, ceux qui se révoltent. Et il y a les autres. Pas toujours ceux que l’on croit…

 

Après le très réussi Facteur pour femmes, le duo Quella-Guyot / Morice se reforme et c’est un vrai régal ! Romanesque, instructif, le scénario est impeccable et s’allie à merveille à la virtuosité du dessin. Un one-shot à ne pas rater !

 

Éditions Bamboo (Octobre 2017)

Collection Grand Angle

110 p.

 

Prix : 18,90 €

ISBN : 978-2-8189-4290-1

 

BD de la semaine saumon

… chez Moka

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


29 commentaires

Cristie · 4 octobre 2017 à 07h34

Les illustrations ont l’air somptueuses … Je le veux !

lasardine · 4 octobre 2017 à 07h37

Ha lala!! Evidemment je veux le lire!!!

Mo · 4 octobre 2017 à 07h41

Je note mais je vais commencer par le premier album du duo d’auteurs (un jour…). Curieuse de savoir comment ces deux hommes parviennent à renouer le lien en tout cas

Blandine · 4 octobre 2017 à 08h13

Cet album semble magnifique. Ses thèmes me plaisent. Je note 🙂

Syl. · 4 octobre 2017 à 08h20

Cette couverture est magnifique ! et je vais faire comme les autres… le noter !

Luocine · 4 octobre 2017 à 08h27

Belles images . C’est une BD ?

framboise · 4 octobre 2017 à 08h38

Je la veux épicétou

Khadie · 4 octobre 2017 à 08h44

Séduite aussi ! Je note !

enna · 4 octobre 2017 à 09h21

Les dessins et ce que tu en dis donnent envie! Je garde l’oeil ouvert!

Antigone · 4 octobre 2017 à 10h01

Ah mais pourquoi pas ?

Estellecalim · 4 octobre 2017 à 10h10

Le sujet est intéressant et si tu dis qu’il est bien traité, je note 🙂

Jerome · 4 octobre 2017 à 13h11

J’ai tellement aimé Facteur pour femmes ! Celui-ci fera partie de mes achats BD du mois, c’est certain.

Sandrine · 4 octobre 2017 à 13h58

Convaincue !

bouma · 4 octobre 2017 à 14h22

les dessins me plaisent beaucoup.
je note !

Moka · 4 octobre 2017 à 15h20

A savourer d’urgence donc !

Azilis · 4 octobre 2017 à 15h21

On vient de recevoir facteur pour femmes à la bibliothèque! Il faut absolument que je m’y penche dessus 😉

Mylene · 4 octobre 2017 à 16h36

j’adooooooooooooooore la couv’ !!

sabine · 4 octobre 2017 à 17h17

Il me le faut ! Je suis fan du dessin et j’ai adoré Le facteur !

Nathalie · 4 octobre 2017 à 19h44

Tu m’as donné envie et les dessins sont beeaaauuux !!! Je note bien sûr, quelle question ! 😉

krol · 4 octobre 2017 à 20h10

J’avais adoré Facteur pour femmes, alors, celui-ci je me le procurerai c’est sûr.

Stephie · 5 octobre 2017 à 07h47

Pffff c’est dangereux de venir sur ton blog…

Fanny · 5 octobre 2017 à 11h08

Les dessins sont superbes! J’avais déjà noté Facteur pour femmes, celui-ci vient de se rajouter à la liste!

Alex-Mot-à-Mots · 5 octobre 2017 à 14h42

Le graphisme me tente. Noté.

Saxaoul · 5 octobre 2017 à 14h50

Les dessins semblent magnifiques…

l'or rouge · 5 octobre 2017 à 19h24

J’aime beaucoup, beaucoup, le dessin…. C’est superbe ! Le sujet me tente moins

gambadou · 5 octobre 2017 à 20h59

Je l’ai eu dans les mains hier chez un libraire mais j’étais hyper pressée. Mais ce n’est que partie remise

Sido de errances immobiles · 5 octobre 2017 à 22h21

Rho là là, il me le faut !

Au Fil des Plumes · 8 octobre 2017 à 12h50

Les illustrations ont l’air superbes!

L'étagère imaginaire · 18 octobre 2017 à 08h32

Je confirme que ce duo est vraiment très fort. Lu Facteur pour femmes et vais me prendre celui-là sans faute dès que la pile de BD de la rentrée se réduira…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *