Marre de l’amour – Maud Lethielleux

Marre-de-l-amour.jpgC’est avec ce petit roman pétillant et drôle que je pars à la découverte de Maud Lethielleux, un roman jeunesse donc, et autant le dire tout de suite : j’ai adoré ! Ce roman m’a donné la banane du début à la fin, et ça, c’est bon signe ! La couverture donne le ton : des parents énamourés qui ne se quittent pas des yeux, et un gamin pétrifié à l’arrière….

 

C’est que voyez-vous, Pierrot a un gros problème, ses parents s’aiment ! Autour de lui, que des copains avec parents divorcés ou séparés, chez lui, ses parents passent leur temps à roucouler, à se faire des mamours, des papouilles et des bisous, quitte à en oublier la présence du dit Pierrot. Trop c’est trop ! Dorothy passe toutes ses vacances chez sa mère à New-York, Tom fait tourner la sienne en bourrique et se fait acheter tout un tas de bonbecs, Lou-Marie jongle entre un père chanteur de rock et une mère manager… Pierrot, lui, doit se coltiner ses parents et le dimanche, c’est juste l’enfer ! Promenade romantique en forêt et câlins devant un DVD, merci bien ! Qu’a donc fait Pierrot pour mériter ça ? Ses copains ont bien de la chance d’avoir des parents qui ne s’aiment plus quand lui doit supporter tout ce déballage indécent !

 

Trop c’est trop, marre de l’amour ! Il va falloir employer les grands moyens. Pierrot va donc mettre en place son grand projet avec la complicité et l’aide avisée de ses potes : faire divorcer ses parents… Gros challenge ! Toutes les idées sont bonnes à prendre même si avec le temps Pierrot n’est plus très sûr de lui…

 

Excellent ! Je suis tombée complètement sous le charme de ce gamin ! Il faut dire qu’il y a de quoi ! Et puis mine de rien, ce petit roman aborde de façon subtile et plutôt fine la délicate question du divorce et de ses inévitables répercussions. D’ailleurs, les adultes en prennent pour leur grade, et c’est mérité. Tout ça avec beaucoup d’humour, d’intelligence et de tendresse, franchement, que demander de plus ?

 

Les avis de Clarabel, Fantasia, Aurélie

 

Premières phrases : « Comme chaque soir, j’attends derrière la grille de l’école et je regarde les copains s’en aller. D’abord il y a Dorothy, elle s’en va toujours la première, sa baby-sitter l’attend devant la grille. Depuis que ses parents ont divorcé, Dorothy habite avec son père et la baby-sitter, et toutes les vacances scolaires elle part à New-York rejoindre sa mère dans une tour qui touche le ciel. L’année prochaine elle fera le contraire, elle habitera dans la tour toute l’année et pendant les vacances elle viendra nous voir en France. »

 

Au hasard des pages : « Ils marchent main dans la main, je les suis de loin. C’est trop la honte de se promener avec des parents qui s’arrêtent toutes les cinq minutes pour s’embrasser ou montrer les canards, ou les bourgeons dans les arbres, ou les poules d’eau qui passent sous le pont. Ils me parlent comme si j’étais un bébé :

– Pierrot, làààà ! Regarde ! Oh que c’est mignon !

Mes parents quand ils se promènent au Jardin des Cyprès, ils retombent en petite enfance. Ou bien ils oublient que j’ai grandi, je ne sais pas. » (p. 47)

 

Éditions Thierry Magnier (Mai 2011)

135 p.

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-marre-de-l-amour-maud-lethielleux-83963883.html

13 commentaires sur “Marre de l’amour – Maud Lethielleux

    • 8 ans bon lecteur ça doit être possible, il est indiqué à partir de 9 ans je crois… Je ne connaissais pas l’auteure non plus, j’ai choisi un jeunesse pour la découvrir, je ne regrette pas ! 😉

    • J’ai ce titre dans ma PAL, ainsi qu’un autre dont j’ai oublié le titre. J’espère aimer autant que ce petit roman jeunesse !

    • Rhoooo, la vialine ! Il est plutôt récent c’est sûr, elle n’a peut-être pas pensé à ses écrits jeunesse quand vous lui avez posé la question ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *