Morgane – Fert / Kansara

morganeRevisiter la légende Arthurienne en se focalisant sur le personnage sulfureux et énigmatique de la fée Morgane. Dépoussiérer son image en révélant son côté ambigu, révolté, indépendant et pugnace…

 

La couverture donne le ton et le lecteur n’est pas au bout de ses surprises. Non seulement les deux auteurs s’en donnent à cœur joie dans leur réinterprétation du mythe mais ils osent imaginer une héroïne des plus modernes qui aurait bien des leçons à donner à toutes ces prétendues féministes…

 

Morgane est en colère et se donne les moyens de reconquérir le pouvoir dont on l’a injustement privée. Son demi-frère Arthur est monté sur le trône de Bretagne alors qu’il lui était promis depuis sa naissance. C’était sans compter les manigances de Merlin qui œuvrait patiemment dans l’ombre pour mettre son plan diabolique à exécution, allant jusqu’à la manipuler depuis sa plus tendre enfance pour la maintenir sous sa coupe…

 

Mais la vengeance est un plat qui se mange froid. Et Morgane a tout son temps… Patiemment, elle aussi, se met à tisser sa toile. Patiemment, elle tire les ficelles et avance ses pions pour assouvir sa soif de pouvoir envers et contre tous ceux qui l’ont utilisée et prise pour ce qu’elle n’était pas… 

 

Nul doute que cette nouvelle Morgane ne laissera aucun lecteur indifférent. Femme fatale, vénale, intelligente, intrigante, cruelle, indomptable, rebelle… et forcément intimement libre, Morgane fascine et interroge. Autour d’elle, gravitent tous les personnages emblématiques de la légende arthurienne, tous écornés et rhabillés pour l’hiver, il n’y a pas de raison. Les dialogues sont d’ailleurs souvent réjouissants tant les interactions entre les différents personnages sont modernes et enlevées.

 

Moderne donc, à l’image du dessin de Stéphane Fert qui m’a pour le coup assez déstabilisée. Couleurs saturées, avalanche de bleu, dessin très stylisé voire simplifié à l’extrême, j’avoue ne pas avoir été emballée plus que ça par ce choix graphique qui a le mérite d’être audacieux. Pour autant, cette modernité du trait est plus que pertinente quand on voit le portrait que les auteurs ont choisi de faire de Morgane… et on finit par s’y habituer. Tout est cohérent en somme et fait de ce Morgane une parenthèse de lecture tout à fait agréable.

 

Un album toujours en lice pour le Prix de la BD Fnac 2017, et c’est mérité ! Fin du suspense le 17 janvier !

 

Une lecture que j’ai le plaisir de partager avec Leiloona

 

L’avis mitigé de Mo’

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Éditions Delcourt (Avril 2016)

Collection Mirages

144 p.

 

Prix : 17,95 €

ISBN : 978-2-7560-7005-6

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Moka

Je lis donc je suis…

Histoire de laisser 2016 derrière nous, comme l’année dernière je reprends ce petit tag bien sympathique dont j’adore l’idée. Le principe est simple, … Répondre aux questions posées en donnant comme réponse le titre d’un livre lu dans l’année écoulée. Un « bilan » alternatif qui me plaît bien, parfait pour démarrer cette nouvelle année de lecture !

 

 

Homme-tête-de-livre

Décris toi…

La délicatesse

 

Comment te sens tu ?

Sans ailes

 

Décris où tu vis actuellement…

La maison

 

Si tu pouvais aller où tu veux, où irais tu ? 

Dans le ventre de la Terre

 

Ton moyen de transport préféré ?

Un paquebot dans les arbres

 

Ton/ta meilleur(e) ami(e) est…

Le Garçon

 

Toi et tes amis vous êtes…

Les Fragiles

 

Comment est le temps ?

Comme neige

 

Quel est ton moment préféré de la journée ?

A la table des hommes

 

Qu’est la vie pour toi ?

Un bruit étrange et beau

 

Ta peur ?

J’ai longtemps eu peur de la nuit

 

Quel est le conseil que tu as à donner ?

Soyez imprudents les enfants

 

La pensée du jour…

Songe à la douceur

 

Comment aimerais tu mourir ?

Le sommeil le plus doux

 

Les conditions actuelles de ton âme ?

Tant que mon cœur bat

 

Ton rêve ?

Un jour il m’arrivera un truc extraordinaire

 

 

Alors, à qui le tour ?

 

heart-book_p

Ces livres lus en 2016… dont je n’ai pas parlé

Livre-sur-banc

Cette année encore, j’ai lu un certain nombre de romans dont je n’ai pas parlé ici… Par manque de temps, parfois par manque d’envie, souvent parce que je me demandais quoi en dire qui n’avait pas déjà été dit ou au contraire parce que je ne pensais pas trouver des mots à la hauteur. Une petite dizaine de livres donc qui n’ont pas eu droit à leur petite bafouille et j’avoue que ça me chagrine un peu, d’autant que parmi eux se cachent quelques coups de cœur voués à l’oubli.

 

2017 verra peut-être naître des billets dignes de ce nom sur certains d’entre eux mais dans le doute, zoom sur ces romans oubliés qui méritent plus qu’un petit coup de projecteur…!

 

 

silo

Plus de 700 pages dévorées en moins de 4 jours au début de l’été… Du jamais vu me concernant, surtout pour une dystopie qui se déroule dans un obscur futur post-apocalyptique. Les deux autres tomes de la trilogie m’attendent et il me tarde de retrouver cette société enterrée et ses personnages inoubliables. En totale immersion dans le Silo, j’ai vécu quatre jours littéralement coupée du monde, captivée par ces quelques milliers de survivants vivant sous terre pour échapper à un monde devenu toxique. Complètement addictif !

 

Silo de Hugh Howey, Le Livre de Poche, 2016, 8,60 €

ISBN : 978-2-253-18353-2

 

années sauvages

Un roman étonnant dont j’étais loin de détenir toutes les clés. L’histoire d’une famille hors normes et de la relation très particulière entre deux sœurs. J’ai aimé cheminer à l’aveugle, rassembler les bribes du passé, m’interroger sur cette famille américaine si peu conventionnelle… jusqu’à cette fameuse page 99 et ses révélations.

Un livre atypique que j’ai dévoré d’une traite…!

 

Nos années sauvages de Karen Joy Fowler, Presses de la Cité, 2016, 21 €

ISBN : 978-2-258-11843-0

 

 

Tout-Jamais-DitImpossible pour moi de passer à côté de ce roman dont tout le monde parlait. Je savais que ce n’était pas à proprement parler un polar mais plutôt un thriller psychologique. C’est justement ce que j’ai aimé. Lydia Lee, seize ans, est morte. Le lecteur le sait dès les premières lignes, pas sa famille. Accident, meurtre ou suicide ? On ne cesse de s’interroger et de tenter de percer à jour les nombreux secrets que semble garder cette famille apparemment exemplaire. Un très bon roman sur les non-dits, le poids des traditions et les choix que l’on s’impose. Excellent.

 

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit de Celeste Ng, Sonatine, 2016, 19 €

ISBN : 978-2-35584-367-9

 

ni terre ni merUn premier roman allemand qui m’a complètement envoutée ! Romanesque comme j’aime, portée par une écriture sublime, je ne l’ai pas lâché une fois commencé et l’ai fini les larmes aux yeux. Difficile d’oublier le destin de ce pianiste de croisière dont la vie n’a été qu’une succession de choix souvent douloureux. Difficile d’oublier ce souffle qui parcourt cette sublime histoire de (re)construction… Coup de cœur !

 

Ni terre ni mer de Anne von Canal, Slatkine & Cie, 2016, 18 €

ISBN : 978-2-88944-005-4

 

 

j'ai tué papaInoubliable Antoine, un petit garçon pas tout à fait comme les autres. Sa voix, son univers, son petit monde… Sa fragilité et sa force, ses réactions face à ce qu’il ne sait pas nommer. Un roman poétique et troublant qui force l’admiration par sa justesse et sa simplicité désarmante.

De très belles pages sur l’autisme et la différence, entre autres. Une plume à découvrir d’urgence ! 

 

J’ai tué papa de Mélanie Richoz, Slatkine & Cie, 2016, 12 €

ISBN : 978-2-88944-020-7

 

 

administrateur-provisoire_976Un roman glaçant par l’auteur du très remarqué premier roman La maladroite. J’y ai retrouvé cette plume froide et distanciée, ce regard impitoyable sur les évènements, cette capacité à dire l’indicible. L’histoire d’un homme qui découvre que son arrière-grand-père a participé à la confiscation des biens juifs durant l’Occupation. Une plongée dans des heures sombres souvent ignorées, un roman extrêmement documenté qui fait froid dans le dos. Une enquête à la fois historique et familiale dont on ne ressort pas indemne… Passionnant !

 

L’administrateur provisoire d’Alexandre Seurat, Le Rouergue, 2016, 18,50 €

ISBN : 978-2-8126-1104-9

 

 

vera kaplanLe récit inspiré du destin de Stella Goldschlag, jeune Juive berlinoise qui, pour sauver ses parents au départ, puis simplement pour rester en vie, en est venue à commettre l’impensable… dénoncer ses frères, par centaines et les mener à une mort certaine. Une narration intéressante qui croise le passé et le présent, des lettres et un carnet retraçant l’histoire de celle qui apparait à la fois comme une victime et comme un monstre. Sujet délicat traité avec la distance qu’il convient et une lecture qui reste longtemps en mémoire…

 

Vera Kaplan de Laurent Sagalovitsch, Buchet-Chastel, 2016, 13 €

ISBN : 978-2-283-02997-8

 

 

Baby-spotPetit roman grands effets… Tomás est un garçon de douze ans qui vit dans une banlieue pauvre de Madrid. Sa vie bascule un soir d’août quand son ami Lucas est retrouvé pendu à une poutre, sur un chantier abandonné. Tomás a besoin de raconter, de dire, de se dire, pour ne rien oublier… Il se met alors à écrire. Le lecteur, lui, n’est pas au bout de ses surprises… Un roman surprenant, violent, cru aux allures de drame annoncé. La voix d’un enfant qui n’en est peut-être plus tout à fait un…

 

Baby Spot de Isabel Alba, La contre allée, 2016, 13 €

ISBN : 978-2-917817-52-0

 

 

Petit-Animal-SauvageUn premier roman dont j’ai aimé la langue âpre et sans concessions. Un roman dru et violent sur l’adolescence, la liberté, la sauvagerie et l’animalité de l’amour. Un roman qui se déroule dans les années 70 mais m’a fait furieusement pensé à La petite barbare d’Astrid Manfredi. Même désenchantement, même rage, même colère et au final le portrait d’une adolescente en prise avec la vie qui n’est pas inintéressant. Pas inoubliable mais une nouvelle plume moderne et très visuelle à surveiller de près.

 

Petit animal sauvage de Anne-Françoise Brillot, Mercure de France, 2016, 12,50 €

ISBN : 978-2-7152-4270-8

 

 

corps de lolaJ’aimais l’idée de départ. Cette ambivalence, ces deux facettes d’une même femme qui cohabitent, parfois difficilement, enfermées dans un même corps. De belles pages sur le désir, la féminité, le corps, le couple. J’y ai retrouvé en filigrane les thèmes abordés dans Jupe et pantalon. Celui de la femme et ses carcans, coincée entre la mère et la putain… Le style est percutant, sensuel, charnel, moderne, poétique mais force est de constater qu’il m’en reste peu de choses aujourd’hui et qu’il m’aura moins marqué que le roman de Julie Moulin…

 

Les corps de Lola de Julie Gouazé, Belfond, 2016, 17 €

ISBN : 978-2-7144-7411-7

 

 

vagabondMon premier roman de Franck Bouysse et sûrement pas le dernier ! J’ai aimé cette concision, cette économie de moyens, cette force d’évocation… Peu de mots oui, mais quels mots ! Le lecteur ne connaitra jamais le nom de l’homme dont il est question ici. Un homme qui erre dans la ville, joue du blues dans les bars, s’interrogeant le reste du temps sur la ruine qu’est sa vie… Et puis cette femme. Juste croisée, un soir. Et cette autre femme, Alicia, qui le hante encore, qui elle réapparait alors qu’il ne l’attendait plus. Une plongée sublime dans les affres des souvenirs et de l’âme humaine. Un roman sombre et désespéré qui laisse une empreinte indélébile. Puissant !

 

Vagabond de Franck Bouysse, La manufacture de livres, 2016, 8,90 €

                                              ISBN : 978-2-35887-135-8

 

 

celui-là est mon frèreCe premier roman était un de ceux qui me faisait le plus envie en cette rentrée littéraire. A mi chemin entre le conte philosophique et la fable atemporelle, il raconte les retrouvailles entre un chef d’état et son frère disparu depuis plus de dix ans suite à un meurtre. Celui qui revient n’est plus le même et a revêtu le costume de l’ennemi… Dans une ville imaginaire, la voix qui s’élève est belle et émouvante, s’égare dans les souvenirs et tente de ne pas voir l’inéluctable.

Un texte court qui se lit dans un souffle. J’en ai aimé la musique, le rythme, la sensibilité tout en regrettant par moments de le sentir trop « travaillé ». Sûrement ce qui m’a fait passer à deux doigts du coup de cœur…

 

Celui-là est mon frère de Marie Barthelet, Buchet-Chastel, 2016, 14 €

                                                ISBN : 978-2-283-02974-9

 

 

Mission accomplie…!

 

Les comptes sont remis à zéro, je vais pouvoir tourner sereinement la page de 2016 et aborder avec enthousiasme et curiosité les lectures qui feront 2017 !

Je viens d’ailleurs de finir un roman français fascinant et un recueil de nouvelles de toute beauté dont j’ai hâte de vous parler…! En attendant, je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année !

 

♥ Coups de coeur romans 2016 ! ♥

livrecoeur

Dernière ligne droite avant 2017…

et le traditionnel coup d’œil dans le rétroviseur

avec le top très subjectif des romans lus cette année !

 

Retour donc sur les romans qui cette année m’ont touchée, émue, parfois même au delà…

Parmi eux, de vraies pépites qui font battre le cœur,

des premiers romans bluffants et des textes courts qui laissent sans voix…

 

Des romans qui résonnent longtemps et marquent au fer rouge…

Toute la littérature que j’aime !

 

Un p’tit clic sur la couverture pour découvrir ou redécouvrir mes avis de lecture…

 

♥ Hors catégorie ♥

Marcus Malte au sommet de son art…

 

legarcon

 

Sylvie Germain et Valentine Goby, toujours…

 

germain-204x300 paquebot arbre

 

 La révélation…

 

martin

 

Le « précieux »…

 

Bouche personne

 

Les chouchous…

 

buffles bleucouv

 

Les « grands » premiers romans…

 

en-attendant-bojangles-223x330 douleur plumes de-nos-freres-blesses girls

 

Les petites parenthèses de bonheur…

 

la_petite_lumiere Apaise le temps.inddorigami 

 

Ces romans qui m’ont emmenée ailleurs…

 

station Eleven maraudeurs

 

Celui qui a une saveur toute particulière…

 

ivana

 

 Et, last but not least…

« Ceux dont j’attendais tant et dont j’ai déjà tout oublié aujourd’hui… »

 

lemaitre les_incendies l-amie-prodigieuse chanson douce

Et vous, quels ont été vos coups de cœur et vos coups de griffe de cette année ?

♥ Coups de coeur BD 2016 ♥

Encore une bien belle année BD !

 

Une cinquantaine d’albums chroniqués, des bulles en pagaille, de bien jolies surprises…

Et des chouchous qui se confirment et s’installent dans mon petit panthéon personnel…

 Elle est belle la planète BD…  !

 

 

Et ceux qui restent cette année…

Petit coup d’œil dans le rétroviseur en attendant 2017 !

Un p’tit clic sur la couverture pour découvrir ou redécouvrir mes billets…

 

 

Les meilleurs albums de l’année…

 

Pereira-prétend zai maison-555x406

 

Ces suites qui tiennent toutes leurs promesses…

 

FOURREAU-BRODECK-02.indd Couverture alvin melvile2

 

Ces rencontres qui marquent…

 

bondrée PaulàQuébec boxeur_01

Jane le renard et moi port marins perdus

 

Ces OVNIS qui vous sortent de votre zone de confort…

 

ici stupor-mundi tête de mule

 

Ces pépites jeunesse qui font du bien…

 

Alcibiade COUV. JULES B.indd contes-ruelle-gallimard

 

Et vous, quels sont vos coups de cœur BD de l’année ?

 

BD de la semaine saumon

♥ Littérature jeunesse : les coups de coeur 2016 ! ♥

livre-coeur

On continue la rétrospective de l’année

avec cette fois ci les romans de littérature jeunesse !

Une année marquée à nouveau par le rendez-vous « pépites »

partagé chaque mardi ou presque avec mon complice Jérôme,

37 pépites jeunesse dénichées cette année, parmi lesquels deux albums et un documentaire,

ce n’est pas rien !

 

Parmi ces nombreuses lectures, de vrais trésors…

Un p’tit clic sur la couverture pour découvrir ou redécouvrir mes billets…

 

 

Ces romans qui ont fait battre mon cœur…

 

Dans-le-désordre Fragiles-couvGF tant que mon coeur bat Songe-a-la-douceur

 

Ces petits textes qui frappent si fort…

 

papillon salledebain histoire du garçon un_jour_il_marrivera_couv

 

Les jolis coups de cœur…

 

floraetmax La belle rouge couv bonheur

 

Les chouchous hors catégorie…

 

sauveur hugo

 

Et ceux qui mettent les zygomatiques à rude épreuve…

 

HUrluberland gurty-2-620x930

 

Du beau, du doux, du fort… une bien belle moisson de pépites…!

Rendez-vous en janvier pour de nouvelles découvertes partagées avec Jérôme,

comme chaque mardi ou presque…!

 

pepites_jeunesse

 

Retour sur les pépites de l’année 2016…

 

Parole de papillon de Cécile Roumiguière et Léa Djeziri

Des parents de rechange de Véronique Petit

Aussi loin que possible de Eric Pessan

L’été des pas perdus de Rachel Hausfater

La porte de la salle de bain de Sandrine Beau

Dans de beaux draps de Marie Colot

Dans le désordre de Marion Brunet

Dragon de glace de George R. R. Martin et Luis Royo

Le sorcier vert de Valentine Goby et Muriel Kerba (album)

Je sais que tu sais de Gilles Abier

La folle rencontre de Flora et Max et Martin Page et Coline Pierré

La belle rouge de Anne Loyer

Les Fragiles de Cécile Roumiguière

Traits d’union de Cécile Chartre

Le trésor du lac des trois chats de Mathis

Hugo de la nuit de Bertrand Santini

Que du bonheur ! de Rachel Corenblit

Les grandes jambes de Sophie Adriansen

Histoire du garçon qui courait après son chien qui courait après sa balle de Hervé Giraud

Moi, Ernest… de Laurent Souillé et Paul Mager (album)

Sexe sans complexe de Bérangère Portalier et Frédéric Rébéna (documentaire)

Sauveur & fils (saison 1)  de Marie-Aude Murail

Songe à la douceur de Clémentine Beauvais

Jours de neige de Claire Mazard

Frères d’exil de Kochka

Tant que mon cœur bat de Madeline Roth

Mauvais joueurs de Julien Dufresne-Lamy

Happy-end de Anne Loyer

Ma fugue chez moi de Coline Pierré

Espionnage intime de Susie Morgenstern

Fourmidable de Jo Hoestlandt

Tout pour le violon de Gilles Abier

Allô, docteur ? de Angèle Cambournac

Le journal de Gurty. Parée pour l’hiver de Bertrand Santini

Les chroniques d’Hurluberland de Olivier Ka

Mon grand frère tombé du ciel de Sandrine Beau

Un jour il m’arrivera un truc extraordinaire de Gilles Abier

♥ Albums jeunesse : mes incontournables de 2016 ! ♥

coeur-livre1

Cette année 2016 aura été marquée par une très belle moisson d’albums jeunesse

qu’il est peut-être encore temps de glisser sous le sapin…

 

♥ Du beau, du doux, du drôle… ♥

 

A consommer sans modération !

 Un p’tit clic sur la couverture pour découvrir ou redécouvrir mes billets…

 

LA pépite qui fait boum…

Tombée en amour pour Björn… ♥

 

Bjorn

 

 

Le chouchou…

 

couvmonstre1

 

Ces petits bijoux de poésie qui font battre le cœur…

 

sans ailes   émotions   dans-le-ventre-de-la-terre-5800df9839f7c

 

 Ces parenthèses enchantées…

 

Couv750   ours piano

 

 

Ces albums qui disent tant…

 

le_grand_incendie  HD 12-02COUV KOKO+LOGO AMNETSY.indd   sorcier vert  Le dernier arbre

 

Et vous, quels sont vos albums jeunesse coups de cœur de l’année ?

 

logoalbums2016

Madeleine project – Clara Beaudoux

COUVE_MADELEINE-200x300

« Elle s’appelait Madeleine, elle aurait eu 100 ans en 2015. Je m’appelle Clara, j’ai 31 ans. Nous ne nous sommes jamais connues. C’est la femme qui a vécu dans mon appartement avant moi, pendant 20 ans. Elle est morte un an avant que je m’y installe, l’appartement avait été refait à neuf. Mais tout le monde avait semble-t-il oublié la cave. J’y ai découvert toute la vie de Madeleine, objets, photos, lettres. Je me suis plongée dedans. »

 

Une jeune fille, Clara. Un déménagement et une cave fermée. Une surprise : toutes les affaires de l’ancienne occupante des lieux, décédée depuis, sont là, rangées, classées dans des cartons. Clara décide d’en faire l’inventaire et de publier ses trouvailles.

 

« A la recherche (non du temps perdu) mais d’un temps vécu, de fragments d’une mémoire traversée par l’Histoire. S’agissait-il de se lancer dans une bataille contre l’oubli ? Pourquoi désormais imprimer tous ces tweets, coucher sur papier l’immatériel ? Pour garder la  mémoire de ta mémoire Madeleine ? Pour garder une trace ? Mais que restera-t-il de nous deux ? Voilà plus de deux ans que je veux raconter cette histoire. Alors je vais tenter de la faire ici. »

 

C’est une folle aventure qui prend forme sur la toile et qui est mis en livre ici. Deux saisons : du 02 au 06 Novembre 2015 et du 08 au 12 février 2016.

Cet ouvrage, entièrement (ou presque) constitué de tweets (photos et petits mots) raconte une « rencontre » entre Clara et Madeleine, deux femmes qui ont habité dans le même appartement (mais pas à la même époque). C’est l’histoire d’une découverte, d’un lieu (la cave) abandonné en l’état avec toutes les affaires de Madeleine. Et d’une vie, celle d’une institutrice née en 1915 à Bourges.

 

Un engouement. Un partage. Peu à peu, les internautes se passionnent pour cette enquête. Qui est Madeleine ? Que va découvrir Clara en farfouillant dans ses affaires ? Des photos, des documents administratifs, des gommettes, des cahiers d’école, des livres, des cartes postales, des lettres, des recettes, des bibelots moches, du linge de maison, des indices de voyages…. Petit à petit, tweet après tweet, pages après pages, la vie de Madeleine se dessine…. Tendrement, joliment ! Tout ce bazar trouvé à la cave, toutes ces vieilleries, ces petits riens désuets, un brin rabougris, poussiéreux, voire toutafé moisis… racontent la vie (ou du moins une partie) de Madeleine, ses gouts, ses envies, ses amours, ses lectures, ses voyages, son histoire familiale…

 

C’est un pari risqué que ce livre-objet inédit dont je salue l’incroyable originalité ! Quel étonnant projet que de mettre en mots et en images, la découverte d’une cave et de ses secrets. Cette aventure est belle. Les mots, poétiques et tendres. Et Clara et Madeleine, drôlement attachantes. Pourtant, si j’ai aimé parcourir cet ouvrage, je n’ai pas réussi à accrocher totalement. Finalement, j’ai préféré lire cette drôle d’histoire sur la toile (absolument à découvrir !) plutôt que sur papier glacé. Dommage ! Mais je suis sûre que ce documentaire, cette formidable chasse au trésor un brin désuète, lumineuse et terriblement émouvante, saura trouver ses lecteurs …

 

« Ça faisait plusieurs années que j’errais d’un studio à l’autre. Je ne me sentais chez moi nulle part. En juillet 2013, j’ai atterri dans ce petit appartement. Et je ne pensais pas que, grâce aux secrets qu’il renfermait, il en sortirait un jour un livre. […]  Jusqu’à l’année 2015. J’avais décidé qu’elle serait pour moi « l’année de la radicalité ». Dans le sens où j’avais prévu de suivre mes envies, uniquement celles-ci, fatiguée d’accepter celles des autres, de se contenter de peu de chose, d’être raisonnable. « Radicale », ce terme a pris un tout autre sens, forcément, vu les évènements tragiques de 2015… J’ai eu envie de quitter l’actualité, je me suis passionnée pour le documentaire. J’ai compris alors l’intérêt d’assumer sa subjectivité. On me conseilla aussi, un jour, « d’écouter mon cœur ». Je n’explique pas bien comment toutes ces nouvelles directions m’ont amenée à imaginer de live-tweeter le contenu de ma cave…. Il n’empêche, la veille de la Saison 1, j’écrivais à mon frère : « J’ai l’impression que je vais me jeter dans le vide. » Il m’a répondu : « Eh bien saute. » […] j’ai été très touchée que de si petites choses puissent tant intéresser des internautes de tous âges. Ces petits détails infimes, ces microsouvenirs, ces pétales séchés, ces crayons vieillis…. Toute cette beauté du quotidien, qu’on oublie souvent de regarder, pouvait se révéler. Le fait que l’infime puisse ainsi toucher tant de personnes, m’a redonné un peu de confiance en ce que nous sommes, en ce que nous pouvons aimer. Je me suis accrochée à cette idée. »

 

Le site de Clara Boudoux, de ce joli projet et de la saison 3 qui est déjà en ligne : http://madeleineproject.fr/

La page facebook : https://www.facebook.com/madeleineproject/

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

        Éditions du Sous-Sol (Mai 2016)

288 p.

 

Prix : 18,00 €

ISBN : 978-2-36468-209-2

 

images (1)

Ici – Robert McGuire

ici

« Personne ne connaît le mode d’emploi de la vie. Tout le monde tâtonne dans le noir. »

 

Je ne pensais pas lire cet album un jour malgré son titre prestigieux obtenu au dernier festival d’Angoulême. Pourtant le passé m’a souvent conforté dans l’idée que je faisais bien parfois de sortir de ma zone de confort. Je savais que j’allais lire un OVNI, un véritable objet littéraire, un roman graphique plus qu’original qui construit et déconstruit le temps. Je savais que j’allais au devant d’une expérience de lecture unique. Ce que je ne savais pas par contre c’est que j’allais lire un album qui ferait date dans mon aventure personnelle…

 

Ici raconte l’histoire d’un lieu. Une pièce. Un salon. Une cheminée, une fenêtre par laquelle passe la lumière du jour, une vision fugitive sur un jardin. Un salon en plan fixe qui raconte l’histoire plurielle et sans cesse en mouvement des êtres qui ont habité cette maison à travers les siècles. Des hommes et des femmes qui se croisent, vivent ensemble, s’aiment et se désaiment. Une succession de scènes quotidiennes, souvent anodines et pourtant ancrées dans une histoire dont les racines s’enfoncent profondément dans cette terre témoin de tant de matins. Dans cet espace limité, les existences se mêlent, s’emmêlent, s’entrechoquent et entrent en résonance, avant d’être éclipsées par de nouvelles vies qui seront à leur tour dissoutes dans l’oubli…

 

Quelle vertigineuse expérience de lecture..! Richard McGuire casse tous les codes de la bande dessinée et réinvente la narration. Son histoire s’étale sur des siècles, que dis-je, sur des milliards d’années, allant de l’apparition de la vie sur Terre jusqu’à un futur plus ou moins lointain. Sur chaque double page, une scène, une date, parfois même d’autres cases représentant d’autres scènes ayant eu lieu ici à une autre époque… Un patchwork étonnant qui étire le temps et lui donne une autre dimension. Les épisodes se font écho au travers des siècles, se réfléchissent, se télescopent et finissent par dessiner une fabuleuse histoire familiale… et mondiale. Et la boucle est bouclée…

 

Un grand merci à Mo’ pour ce cadeau ô combien précieux qui a désormais une place de choix dans ma bibliothèque… ♥

 

Les avis de Laure et Mo’

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Éditions Gallimard (Janvier 2015)

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Isabelle Troin

320 p.

 

Prix : 29,00 €

ISBN : 978-2-07-065244-0

 

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez moi !

 

La BD de la semaine c’est aussi chez…

 

ANNIV DE KIM JON IL - C1C4.indd   une vie à écrire   déconfiture   barracuda

           Saxaoul                          Nathalie                           Maël                            Blandine

 

crime qui est le tien   7 générations   brumes de sapa   capes et de crocs

          Jérôme                         Karine                          Sabine                           Jacques

 

magasin général   princesses_aussi_vont_petit_coin_bd   culottées   groenland-manhattan

          Mylène                       Gambadou                       Caro                          Marguerite