Sauver Noël – Romain Sardou

Sauver-Noel.jpgRéjouissez-vous, c’est bientôt Noël ! Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule c’est aussi l’heure du rendez-vous mensuel instauré par Pimprenelle qui nous propose pour ce mois de décembre de découvrir (ou de redécouvrir pour certains) Romain Sardou. J’ai donc tout naturellement sorti de ma PAL L’éclat de Dieu… que je ne vous présente pas aujourd’hui, et pour cause, j’ai abandonné à la page 50. Bon, je ne dis pas que c’est un fiasco total, juste que ce roman d’aventures moyenâgeux un brin alambiqué et quelque peu embrouillé à mon goût est tombé à une période où mes quelques neurones étaient en vacances ! Et qui dit vacances dit détente, d’où ce second choix, fort judicieux je dois le dire !

 

Nous sommes à Londres en 1854. Gloria Pickwick est une gouvernante comme on en fait plus. Sorte de Mary Poppins extravertie et forte en gueule, elle est au service de la très respectable famille Balmour où elle fait à la fois office de gouvernante, cuisinière, intendante et nounou, et ce pour le plus grand plaisir de monsieur et madame Balmour dont elle a toute la confiance. Dans le quartier, cette tornade rousse est connue comme le loup blanc, on la respecte, on l’admire, on l’écoute. A l’approche de Noël, un bien étrange voisin s’installe au 6 bis Collins Square et c’est peu dire que notre chère Gloria voit l’arrivée du baron Ahriman d’un mauvais oeil..

Arrive le matin du 25 décembre, et là, c’est le drame ! Tous les enfants découvrent horrifiés qu’aucun cadeau n’a été déposé à leur intention sous le sapin illuminé ! A la consternation et à la stupeur succèdent les larmes, et alors que la Terre entière se demande ce qui a bien pu arriver au Père Noël, les bouchons de champagne sautent dans la maison du baron Ahriman…

 

Voilà un conte bien réjouissant qui tombe à point ! Je me suis régalée ! Gloria est un personnage truculent prête à tout pour redonner le sourire à sa fille Zoé et à tous les enfants malheureux en ce matin du 25 décembre. Elle ne sera bien sûr pas seule pour accomplir sa tâche : elle sera aidée d’Harold, un jeune enfant, mais attention, pas n’importe quel enfant… Déjà présent dans Une seconde avant Noël, Harold est en effet promis à un incroyable destin et évolue dans un monde où les lutins, les elfes ou les fées vivent cachés des humains. Plusieurs clins d’oeil et allusions à ce titre d’ailleurs dans Sauver Noël me font dire que j’aurais peut-être du commencer ma lecture par celui ci pour avoir toutes les clés du roman. Qu’importe. La plume de Romain Sardou est très agréable et j’ai vraiment eu l’impression en le lisant qu’on me racontait une histoire. Une vraie complicité s’instaure et le lecteur est très souvent apostrophé par l’auteur, c’est fin et drôle, on en redemande ! Certes, ce n’est peut-être pas de la grande littérature mais elle atteint son but, celui de divertir, et c’est déjà beaucoup ! Vous l’aurez compris, voilà une lecture originale et magique qui donne le sourire à l’approche des fêtes et dont on aurait tort de se priver !

 

Les avis de Stéphie et Calypso qui en avaient fait une lecture commune, ceux de Kalistina, Hathaway, Lael, La sardine

 

Premières phrases : « Depuis le temps que cette histoire est racontée, par les grands et par les petit, les conteurs professionnels et les conteurs de fin de tablée, les manuels d’histoire et les livres illustrés, tous s’accordent pour dire que l’aventure débuta le matin du 1er novembre 1854, à Londres, sur la place dominée par l’église St. Perry. »

 

Au hasard des pages : « En ce siècle lointain, un homme ne pouvait franchir une forêt sans croiser des gnomes ou des sylphes, boire à une fontaine sans entendre la voix de l’esprit qui l’habitait… Mais il arriva en cette époque reculée (et je vous parle d’un temps que les moins de 974 ans ne peuvent pas connaître) que les hommes, tâchant de percer les mystères et les pouvoirs de leurs voisins magiques, atteignirent presque leur but et risquèrent de devenir comme des dieux ; terrifiés par cette hypothèse, tous les êtres extraordinaires abandonnèrent du jour au lendemain notre planète. Anges et démons, hyppogriffes et feux follets, dragons et petites fées des rivières s’exilèrent (…) L’homme vit depuis dans un monde privé de magie. On ne trouve plus trace d’elle que dans les contes pour enfants. » (p. 38-39)

 

Éditions Pocket (Octobre 2008)

200 p.

 

logo-romain-sardouRetrouvez tous les billets des participants chez Pimprenelle !

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-sauver-noel-romain-sardou-63434370.html

17 commentaires sur “Sauver Noël – Romain Sardou

    • Puisque Noël est passé, je te souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année Lancellau ! Une lecture de circonstance en tous cas ! 😉

    • Bonne idée puisque Sauver Noël et la suite d’Une seconde avant Noël ! Une lecture à réserver à cette période de fêtes de fin d’année effectivement, pour prolonger la magie ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *