Miss Pook et les enfants de la Lune – Bertrand Santini

Cramponnez-vous fermement. Fermez les yeux si vous avez le vertige ou le mal de l’air. Respirez calmement et regardez la Terre s’éloigner à mesure que vous vous approchez de… la Lune…   A dos de dragon, le voyage intergalactique se fait en un claquement de doigts. A peu près le temps qu’il a fallu à […]

L’esprit de Lewis, acte 1 – Bertrand Santini / Lionel Richerand

« 30 novembre 1898. Cette nuit, maman est morte. »   Sous un ciel chargé d’orage, Lewis Pharamond fait ses adieux à sa mère. Le cimetière est bondé mais le jeune homme, le visage ruisselant de larmes, semble seul avec sa douleur. Son père étant aux abonnés absents, Lewis se retrouve seul héritier mâle de la fortune […]

Le journal de Gurty. Marrons à gogo – Bertrand Santini

« Oh, la belle saison ! L’automne, la nature sent des fesses. Tout pourrit, tout croupit, tout moisit. C’est super ! »   Le bonheur selon Gurty. Finalement ça tient à peu de choses… Un gentil humain peu avare en caresses, une bonne copine avec qui faire des blagues pas trop finaudes et refaire le monde en […]

Le journal de Gurty. Parée pour l’hiver – Bertrand Santini

« J’ai toutes les raisons d’être heureuse, la plus extraordinaire est que je suis un chien. Si j’étais née humain, j’aurais été bête, et si j’étais née chat, j’aurais été moche. Moi, dès la naissance, j’étais un chien, l’animal le plus doué pour le bonheur. Et ça tombe bien parce que moi, justement, j’adore être heureuse. » […]

Hugo de la nuit – Bertrand Santini

« Oyez, oyez, visiteurs !   A en croire les épitaphes, les cimetières ne sont remplis que de personnages exemplaires ! « Mère modèle », « Père parfait », « Ami fidèle »… Que d’éloges gravés dans la pierre ! De toute évidence, la mort efface les petits travers ! L’honneur et la vertu comblent de gloire ceux qui ne sont plus […]

Le journal de Gurty – Bertrand Santini

« Et voilà, fin de ma tranquillité… A chaque fois que les vacances d’été reviennent, c’est la même histoire, je dois me coltiner cette idiote de Gurty. Un été à supporter ses simagrées, un été à tenter d’éviter ses blagues de chien dégénéré, un été à l’entendre m’interpeller par ce sobriquet ignoble. Tête de Fesses, elle […]