Vampire academy 1. Soeurs de sang – Richelle Mead

Vampire-AcademyMea Culpa ! Voilà près de deux mois (hum…, peut-être même plus…) que j’ai lu ce livre et presque autant de temps que je dois rédiger ce billet. Mille excuses à Babelio qui m’a gentiment offert le premier tome de cette série prometteuse grâce à son opération Masse Critique ! J’entends déjà quelques murmures dans la salle : à tous les coups, elle n’a pas aimé et ne sait pas comment annoncer la chose… Et bien détrompez-vous, j’ai aimé ! Bon, soyons honnêtes, ce n’est pas un coup de coeur, mais ce premier tome annonce une série riche en évènements et en rebondissements dont je prendrai plaisir à lire la suite. Il faut avouer que je n’ai peut-être pas débuté ma lecture dans les  meilleures conditions : j’ai découvert la première partie du roman de façon très morcelée, un chapitre par ci, un chapitre par là, difficile dans ce cas de bien rentrer dans l’histoire. Et puis le déclic a eu lieu et je n’ai pas pu le lâcher avant de connaître le fin mot de l’histoire !  Le pire c’est que l’histoire est loin d’être finie puisque la série compte actuellement six tomes, la parution du troisième tome est prévue ce mois-ci en France…

 

L’histoire se passe dans un lycée peu banal puisque les élèves y sont des vampires, (bon, ça vous l’aurez compris…) mais pas n’importe quels vampires puisqu’ils apprennent à maîtriser leur magie. Chaque vampire est en effet associé à un élément qu’il doit apprendre à utiliser à bon escient. Vampire + magie, déjà, ça commence plutôt bien… Là où ça se complique un peu mais où ça devient aussi beaucoup plus intéressant, c’est que les vampires sont divisés en plusieurs « catégories »… Il y a d’abord les Moroï, des vampires assez « soft » qui se nourrissent du sang d’humains consentants appelés « sources ». A noter que pour ces fameuses « sources », la morsure des Moroï équivaut à une drogue dont ils ne peuvent se passer même si cela les affaiblit… Les Moroï sont indissociables des Dhampirs, mi-humains, mi-vampires : endurants et puissants, ils sont de redoutables guerriers voués à protéger les Moroï dont ils sont les gardiens. Les Moroï étant les seuls avec qui ils peuvent se reproduire, leurs destins sont donc fatalement liés : leur survie dépend des Moroï qui se trouvent être la cible de vampires extrêmement dangereux et très difficiles à vaincre, les Strigoï. Immortels, s’ils se nourrissent avec plaisir du sang des humains et des Dhampirs, seul le sang des Moroï les rend plus forts.

Au milieu de tout cet imbroglio de vampires, il y a Rose et Lissa. Vasilisa Dragomir, surnommée Lissa, est une princesse Moroï, Rose Hathaway est sa gardienne. Liées par une amitié fusionnelle et indéfectible, Lissa et Rose ont une relation qui va bien au-delà de celle qui unit habituellement les Moroï et leurs gardiens. Seules survivantes d’un accident qui a coûté la vie à toute la famille de Lissa, elles sont désormais liées par la pensée. Rose a le pouvoir de pénétrer l’esprit de son amie, de deviner ses sentiments et émotions, de sentir quand Lissa courre un danger… Même si cela peut se révéler pratique pour la protéger, cette fusion, cet étrange lien psychique est inhabituel, et ni l’une ni l’autre ne peut le contrôler.

Au début de l’histoire, Lissa et Rose se sont enfuies de leur lycée depuis deux ans déjà pour échapper à une menace que le lecteur devine sans pouvoir l’identifier réellement. Vivant incognito dans le monde des humains, elles sont cependant retrouvées et ramenées de force à Saint-Vladimir par un certain Dimitri Belikov, dhampir de son état. Le retour des fugueuses à l’academy ne passe évidemment pas inaperçu et les rumeurs vont bon train : comment ont-elles vécu pendant tout ce temps, comment Lissa s’est-elle nourri…? Entre petites mesquineries adolescentes et réel danger, il n’y a qu’un pas, et des évènements étranges surviennent peu à peu…

 

Ma lecture de ce premier tome reste mitigée. Effectivement, comme on a pu le lire ici ou là, cette histoire de vampires sort des sentiers battus et est plutôt originale et bien construite. Tout l’intérêt réside à mon sens dans cet étrange lien qui unit Lissa et Rose, un lien qu’elles n’ont pas choisi, qu’elles ne peuvent contrôler et qu’elles subissent… Par moments, Lissa le vit même comme une intrusion dans son intimité, à tel point que Rose en vient à lui cacher ces moments où elle « voit » en elle. Evoqué dans certaines légendes, un tel phénomène ne s’est pas produit depuis des siècles, c’est un don rare, précieux… et dangeureux !

Le personnage le plus intéressant est à mon sens Rose : téméraire, courageuse et sexy en diable, elle n’a pas la langue dans sa poche. Tout le contraire de la fade et insipide Lissa qui m’a profondément ennuyée tout au long du livre ! Quant aux personnages secondaires, là aussi, légère déception. J’attendais beaucoup du beau Dimitri qui fait se pâmer la gente féminine, personnellement, il m’a laissé de marbre et n’a pas réussi à titiller ma libido, et ce malgré son corps musculeux et autres attraits virils. Allez donc savoir pourquoi, j’ai été nettement plus attirée par le sombre Christian, secret, solitaire, énigmatique, un brin romantique aussi, et fils de Strigoï ce qui est quand même un sacré handicap à la base ! J’espère que son personnage sera développé dans la suite de la saga !

Je regrette aussi une certaine lenteur dans la mise en place de l’intrigue, ce qui explique peut-être ma lecture morcelée de la première moitié du roman. Heureusement, après ce début un peu laborieux, l’histoire devient captivante et presque « addictive », de là à dire que cette série fera oublier Twilight, j’émets quelques doutes, même si Vampire Academy est extrêmement bien pensé dans sa structure, et bien écrit, ce qui ne gâche rien ! En tous cas, je suis très curieuse de découvrir la suite de cette saga, nul doute qu’elle réserve encore bien des surprises !

 

Un grand merci aux éditions Castelmore et à Babélio pour l’envoi de ce titre !

 

Les avis de SaraRadicale, Eden, Faelys, Azilis, Tiboux, Soukee, Esmeraldae, Celsmoon

 

Premières pages : « Je sentis sa peur avant d’entendre ses cris. Son cauchemar résonna dans ma tête et me tira de mon propre rêve, où il était question d’une plage et d’un garçon sexy qui m’étalait de la crème solaire sur le corps. Des images, les siennes et non les miennes, se bousculèrent dans mon esprit : du feu et du sang, une odeur de fumée, le métal broyé d’une voiture accidentée. La scène me submergea à m’en faire suffoquer jusqu’à ce que la part rationnelle de mon cerveau se souvienne que ce rêve n’était pas le mien. »

 

Au hasard des pages : « Peu importaient les aléas du monde, il y avait quelques vérités éternelles pour les vampires : les Moroï étaient vivants, les Strigoï étaient morts-vivants ; les Moroï étaient mortels, les Strigoï étaient immortels ; on naissait moroï, on devenait strigoï. Et il n’existait que deux manières de devenir strigoï. Premier cas : ceux-ci pouvaient transformer n’importe quel humain, dhampir ou Moroï en nouveau Strigoï par une simple morsure. Deuxième cas : un Moroï pouvait devenir strigoï de son plein gré en se nourrissant jusqu’à tuer sa victime. Cette pratique était jugée maléfique et perverse. C’était le plus grand des crimes qu’un Moroï pouvait commettre contre ses semblables et contre la nature elle-même. Ceux qui s’égaraient sur cette voie ténébreuse y perdaient leur magie et la possibilité de s’exposer au soleil. » (p. 58-59)

 

Éditions Castelmore (Octobre 2010)

313 p.

 

Vampire Academy par Richelle Mead Vampire Academy Richelle Mead Critiques et infos sur Babelio.com

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-vampire-academy-1-soeurs-de-sang-richelle-mead-63944037.html

23 commentaires sur “Vampire academy 1. Soeurs de sang – Richelle Mead

    • ce n’est pas si compliqué que ça en fait, une fois qu’on s’est familiarisé avec les différentes « castes » de vampires ! Blague à part, c’est un bon bouquin, même si je n’ai pas été aussi séduite que je l’aurais pensé !

  1. Personnellement, je trouve ça bien meilleur que Twilight. Le personnage de Lissa est assez insipide : c’est un peu le faire-valoir de Rose, même si elle possède une dimension plus sombre que son amie. Par contre, je suis offusquée: comment ne peux-tu pas aimer Dimitri ? Chacune de ses apparitions me met dans tous mes états :)))

    • Bon c’est sûr, Twilight n’est pas un chef d’oeuvre ! 😉 Cela dit, je trouvais les personnages plus charismatiques… Lissa est effectivement inexistante. Quant à Dimitri, son charme slave n’a pas agi sur moi, que veux tu ! 😉 En même temps, je craquais pour Jacob moi, pas pour Edward ! Lui, je te le laisse ! Cela dit, tu me files le 2 quand tu veux !!

    • Je ne sais pas quel âge à ta fille mais ça pourrait lui plaire effectivement ! Et puis qui a dit que ce n’était plus de ton âge ? On lit ce qu’on veut d’abord ! 😉

    • Tu ne serais pas la seule que cette série attire ! Elle a tout pour plaire, malgré quelques petites longueurs ici ou là ! 😉

    • Et là, je ne pense pas me tromper en te disant que ça va te plaire ! Mais il faut que tu la lises en anglais cette série ! J’attends ton billet alors ! Et puis question PAL, il y a toujours l’option emprunt en bibliothèque ! 😉

  2. C’est intéressant de voir comment les autres lecteurs perçoivent le livre. Pour ma part, j’ai accroché à la série et notamment à Rose et Dimitri. J’ai même osé glisser mes yeux sur les extraits des autres tomes et j’avoue, ma curiosité est légèrement titillé. Il me tarde de poursuivre les autres tomes. 🙂

    Au passage, je voulais te dire que j’aime beaucoup ta bannière et que je suis tes activités à compter d’aujourd’hui grâce à mon netvibes 🙂

    • Ma curiosité est elle aussi titillée cela dit, même si je ne classe pas ce livre dans mes coups de coeur ! Merci pour la bannière ! C’est le résultat du travail et du talent de Céline, du blog Si c’était à refaire ! C’est une fée, je suis ravie de ce qu’elle a réalisé pour moi ! Je connaissais déjà ton blog, même si je n’y avais laissé aucun commentaire pour l’instant ! Merci de suivre le mien ! 😉

    • Je suis curieuse dont je lirai la suite, même si j’ai des tas d’autres envies de lectures ! J’ai déjà fait quelques petits tours « chez toi », si je ne me trompe pas, je crois que nous sommes « collègues » ! 😉

    • Ah, bonne nouvelle, je lirai ton avis avec attention ! 😉 J’ai hâte de savoir ce que va devenir ce brave Dimitri !

    • Ahhhhhhh, alors je suis ravie ! je suppose donc que tu les lis en anglais ? Je pense que j’aurais du faire la même chose en fait ! Tant mieux si cette série tient la route !

    • Complètement d’accord, la couverture est vraiment loupée ! En tous cas, c’est une série qui renouvelle le genre de la bit-lit, ça pourrait peut-être quand même te plaire ! 😉

    • Chouette alors, j’avais bien deviné ! je ne sais pas si tu « connais » Petite Noisette mais nous sommes voisines de bahuts ! 😉 A bientôt chère collègue !

  3. Oui ! Je la connais aussi à travers son blog depuis 2 ans maintenant…
    Finalement, je trouve qu’on est pas mal représentées sur la blogo… Héloïse du blog DacÔdoc et Sophie de Délivrer des livres sont aussi des « collègues »…
    Bon dimanche et à bientôt !

    • Oui, pas mal de doc c’est vrai, même si ce n’est pas toujours évident à savoir surtout quand les blogs ne traitent que de lectures. Pour le blog de Petite Noisette ou celui d’Héloïse que je connais depuis peu, on sait vite à qui on a affaire ! Quand à Sophie, je l’ai rencontrée au salon du livre de Montreuil cette année ! Faudra penser à organiser un rassemblement de blogueuses-doc un de ces quatre, ça pourrait être marrant ! 😉

  4. Je suis une nouvelle sur over-blog. J’aime lire et j’ai une passion l’écriture.  J’adore tout ce qui est fantastique, fantasy, SF, mais curieusement les histoires de vampires ne m’attirent pas trop. Pourtant à lire tous les commentaires c’est tentant. Je verrais, peut-être tenterai-je de lire VampireAcadémy !

    J’aime beaucoup la bannière de ton blog. Je te mets dans mes liens.

    • Bienvenue ici Sophie ! Vampire academy est une bonne série même si je n’ai pas continué par la suite… Je suis en général peu bit-litt dans mes goûts ! Merci pour la bannière, je l’aime beaucoup aussi ! 😉

  5. J’ai vraiment adoré cette saga. Je suis, naturellement, plutôt attirée par la littérature vampirique si l’on peut dire, et j’ai pu découvrir cette saga il y a peu de temps. Je pense qu’elle mérite qu’on la lise, mais il ne faut pas s’arrêter au premier tome, quand dans bien des séries d’ailleurs. Je me rappelle avoir lu les tomes 3 et 4 d’un trait tant je voulais savoir ce qu’il se passait ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *