Amabilia – Eloïse et Thomas Raven

amabilia1

 

Un bal costumé. Simon erre un verre à la main en se demandant encore ce qu’il peut bien faire là. Son regard croise celui d’Iris, à peine voilé derrière un fin masque de dentelle ajouré. Lèvres carmins, ongles rouge sang, bustier renversant, la jeune femme ne passe pas inaperçue…

 

L’attraction est immédiate… Sans un mot, Simon et Iris se repèrent dans la foule et ne se lâchent plus des yeux. Un geste discret, une connivence qui ne dit pas son nom… et ils s’éclipsent dans la nuit qui les appelle. Un taxi. Un ascenseur. Une chambre d’hôtel. Et ces draps froissés qui accueilleront pour une nuit leurs ébats illicites, sensuels, libres et torrides…

 

 

 

amabilia2

 

Trois mois plus tard. Iris a repris sa vie mais n’arrive pas à oublier Simon. Ce qui n’aurait dû être qu’une histoire sans lendemain s’avère être un souvenir qui la marque au fer rouge. Tous ses gestes la hantent, cette passion folle, cette liberté, cette frénésie des sens et cette incroyable connivence des corps… Le retour à la vraie vie est rude. Malgré ce métier qu’elle aime, ses amies toujours présentes… et ce mari, aimant et prévenant comme au premier jour…

 

Une seule nuit. L’impression de jouer un rôle au quotidien. Et sans cesse, ces pensées qui divaguent, ce désir qui la submerge, ces fantasmes qui l’assaillent… Revoir Simon… et lui appartenir, encore et encore…

 

 

 

Amabilia3Trois mois et toujours cette envie d’elle chevillée au corps. Simon n’arrive pas à oublier cette inconnue qui a enflammé ses sens le temps d’une nuit. Une nuit d’ivresse des corps, d’alchimie et de complicité qui se passe de mots. Une nuit hors du temps, un fantasme éveillé…

 

Le lendemain, la belle avait disparu, laissant dans son sillage des envies d’encore… Impossible pour Simon de passer à autre chose, ni même d’oublier dans d’autres bras celle qu’il garde tatouée sous la peau. Même ces filles peu farouches qui se déshabillent dans son petit studio d’artiste peintre ne trouvent pas grâce à ses yeux. Charlotte, sa colocataire, a beau tout faire pour lui redonner le sourire, seule l’infime possibilité de retrouver Iris permet à Simon d’espérer une suite à cette histoire…

 

 

 

Une bien belle découverte que ces trois premiers tomes de cette série érotique…! Esthétiquement, c’est une réussite. Le dessin est classieux, élégant, délicieusement sensuel et s’affranchit des tabous sans jamais tomber dans la vulgarité. Du noir, du blanc, un soupçon de rouge comme celui qui ne manque pas de nous monter aux joues à la lecture de certaines scènes explicites fort bien troussées…

 

Quant à l’histoire… je dois avouer que j’ai été plus qu’agréablement surprise. D’une situation banale, les auteurs ont réussi à donner naissance à un univers sensuel, charnel et profondément élégant. On en ressort troublé, émoustillé, excité… avec l’envie irrépressible de connaître rapidement le fin mot de l’histoire…!

 

 

Les avis de Enna, l’Irrégulière, Marion, Mylène et Stephie sur le tome 1

Ceux de l’Irrégulière et Mylène sur le tome 2

 

Le blog des auteurs

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Éditions La Musardine (Janvier et février 2016)

Collection Dynamite

Format Ebook

 

mardi-c-est-permisTous chez Stephie !

 Et vous, qu’avez-vous lu d’inavouable ce mois ci…?

 

CP musardine

 

14 commentaires sur “Amabilia – Eloïse et Thomas Raven

  1. Je n’en ai pas parlé mais tu sais que j’ai lu et beaucoup aimé les trois tomes. Et tu sais aussi que j’attends la suite avec impatience, c’est une série classe et élégante, je n’aurais pas dit mieux !

  2. Bonsoir Noukette, rien que les couvertures de ces albums donnent envie. Le dessin est superbe. Je note, je note. Bonne fin d’après-midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>