Le Corps d’après – Virginie Noar

C’est le début. L’absence de sensations. Les inquiétudes irrationnelles. La peur que, soudain, tout s’arrête. Alors, stupéfier les joies dans le sillon des lendemains incertains. Ne pas s’amouracher d’un tubercule en formation, c’est bien trop ridicule et puis, sait-on jamais, il pourrait. Mourir. Je me sens coupable. D’un bonheur qui Lire la suite…

Par Framboise, il y a

Boys – Pierre Théobald

J’ai rencontré ces « boys » cet été. Un par un. Ensemble. Il faut croire qu’ils m’ont marquée parce qu’aujourd’hui j’y pense encore. Chacun a sa façon a laissé son empreinte. Un peu comme ces gars d’un soir qu’on se surprend à vouloir rappeler alors qu’ils n’étaient que de passage. Ce numéro Lire la suite…

Par Noukette, il y a