Balade balade – Alain Kokor

baladebalade.jpgAprès avoir été enchantée par Supplément d’âme, il fallait que je poursuive ma découverte de l’univers de Kokor… Difficile de faire autrement d’ailleurs vu que Mo’ me chante sur tous les tons depuis un moment déjà : « il faut que tu lises « Balade balade », il faut que tu lises « Balade balade »… Que faire quand Mo’ ordonne donne des conseils BD ? Les suivre, aveuglément. Et puis la remercier, car encore une fois, elle a visé juste…!

 

La Terre est à vendre, l’annonce a d’ailleurs été lancée aux quatre coins de l’univers. Quand un éventuel acheteur débarque en soucoupe volante de sa lointaine planète, il est accueilli en grande pompe. Mais il a une exigence avant d’apposer sa signature définitive sur l’acte de vente : faire un tour complet du propriétaire, du nord au sud, d’est en ouest, le petit bonhomme veut tout voir, dans ses moindres détails. Le « client » étant pour l’instant le seul à se porter acquéreur des « neuf cent quarante-six mille hectares de terre encore industrialisable », on lui déroule le tapis rouge, quitte à satisfaire ses désirs les plus fous… comme de faire ce fameux tour de la Terre à cheval, et non en hélicoptère comme l’avait prévu son guide nommé pour l’occasion, j’ai nommé Sullivan Vilette, « agent immobilier agréé gorille et grand reporter ». Habillé pour passer incognito, l’extraterrestre est ravi de cette balade qui s’annonce… bien plus que Sullivan, mais le client est roi…

Au Garage Oslo, Henri est captivé par son feuilleton radiophonique. Il n’est pas le seul d’ailleurs. Ils sont des milliers d’auditeurs à être branchés chaque jour à la même heure sur Radio-variétés pour écouter « Balade balade »… On y suit les pérégrinations d’un agent immobilier et de son étrange client de par le monde… Idéal pour oublier que ce dernier va de mal en pis, grève des transports routiers, blocage de la capitale par une file de camions, la grogne gronde…

 

Oh comme j’ai aimé cette balade !!! Encore une fois, Kokor nous emmène là on ne l’attend pas, on navigue le sourire aux lèvres entre ces deux mondes, entre réalité et monde imaginaire… et quel plaisir ! Les dialogues entre vendeur et acheteur sont une merveille d’intelligence et d’humour. L’histoire, elle, est une trouvaille de génie, tout, j’ai tout aimé. Comme j’ai aimé aussi ce noir et blanc dans lequel finalement je ne connaissais pas encore Kokor. Les deux univers sont bien différenciés, on se balade de l’un à l’autre avec bonheur…

Balade balade est une belle rencontre, une bien jolie pépite… Merci Mo’ de m’avoir convaincue de partir pour ce si beau voyage ! 

 

Les avis de Mo’ et de David

 

Les premières planches sur Digibidi

 

Editions Vents d’Ouest (Janvier 2010)

Première édition Avril 2003

120 p.

 

C’était ma logo BD Mango rouge !

Chez Mango et chez les autres !

 

topbd_2013.jpg

 

by Yaneck

18,5/20 

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-balade-balade-alain-kokor-115280780.html

11 commentaires sur “Balade balade – Alain Kokor

  1. Ssspa trop tôt !!! « Grance !! » pour reprendre le célèbre juron !

    Bon, je n’ai pas trop envie de me pavanner mais cet album-là, j’étais sûre qu’il te plairait. Ca fait juste deux ans que je te le dis ^^

    Comme dis OliV, « Les voyages de Gulliver » sont à tenter si tu veux poursuivre dans tes découvertes kokoriennes… même si les tomes sont inégaux. « Kady » est un peu brouillon » mais à lire avant « Le commun des mortels » si tu as prévu de te faire cet album 😉

    • 2 ans…? Tu es sûre…? Ta patience a fini par payer tu vois ! M’enfin, tu me connais, quand j’aime je suis du genre monomaniaque (on se souvient de ma période Chabouté…) Du coup, il y a fort à parier que je lise Les voyages de Gulliver… et tout le reste ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *