Croyez-moi… Vous aurez le même sourire que Betty sur votre visage quand vous tournerez la dernière page de ce très bel album…!

 

Un grand sourire oui. De ceux qui irradient. De ceux qui font du bien. Et puis vous aurez envie de le relire cet album, de l’offrir, de le partager, d’en parler aussi, même s’il ne sera pas toujours facile de trouver les mots. Pas parce qu’il est plombant non. Pas parce qu’il est triste, pessimiste, larmoyant. Non. Betty Boob c’est plutôt tout le contraire. Une ode à la féminité, à la liberté, à la vie. Une pêche bien mûre dans laquelle on a envie de croquer à pleines dents. Un pied de nez aux coups du sort, de ceux qui vous dévastent, font table rase de votre passé sans crier gare, de ceux qui éjectent de votre vie ceux qui en étaient auparavant les piliers…

 

 

Un crabe. Un sein en moins. Une vie entière à rayer. Et Élizabeth devient Betty Boob

Et si le meilleur était devant elle…?

 

 

« – Qu’est-ce que tu vas faire maintenant ?

– Ce que je veux. »

 

Tellement de tendresse, de sensibilité, d’amour et d’espoir entre ces pages. Tellement de talent aussi de la part de ces deux femmes qui ont mis des arcs-en-ciel au bout de leurs crayons. Et une telle fusion, aussi, entre le travail de la scénariste et celui de la dessinatrice que ça en est réellement bluffant. Une absence quasi totale de texte et de bulles, le regard du lecteur sera aimantée par les attitudes, les expressions, cette belle fureur de vivre, cette envie de rire, de chanter et de danser incroyablement contagieuse. Tout est fluide, élégant, cadencé, tout fait sens. Et tout fait vie ♥

 

J’ai un peu pensé aux masques si révélateurs dans Au-revoir là haut… De quoi mettre du beau sur les maux du corps et de l’âme. Il y a de ça dans l’inventivité dont font preuve les auteures pour sublimer le corps meurtri de Betty. Il y souffle un joli vent de fraicheur, de fantaisie, de sensualité et d’optimisme. Une explosion de couleurs, d’humour et de douce folie.

 

Sacrément beau cet album. Une prouesse graphique et un méga coup de cœur que je partage avec Leiloona.

 

 

Betty Boob est en lice pour le Prix de la BD Fnac qui sera décerné ce mercredi 17 janvier. Il fait incontestablement partie de mes favoris ♥ ♥ ♥

 

Les avis conquis d’Antigone et Yaneck

 

Éditions Casterman (Septembre 2017)

184 p.

 

Prix : 25,00 €

ISBN : 978-2-203-11240-7


16 commentaires

Karine · 14 janvier 2018 à 02h07

Ce sera ma BD de la semaine mercredi! J’ai adoré aussi et je ne peux qu’être tout à fait en phase avec ton billet!

Leiloona · 14 janvier 2018 à 11h20

Tout pareil, ma Nouk’ ! 😀

Blandine · 14 janvier 2018 à 11h45

Il me faut le lire celui-ci !

Antigone · 14 janvier 2018 à 12h32

Gros coup de coeur pour moi, mais je vois que tu as vu 😉 <3

yaneck · 14 janvier 2018 à 13h51

J’ai chargé mon collègue qui sera sur Angoulême de faire une interview des autrices. Elle est trop top cette bd! Y’a rien à dire de plus!

Bidib · 14 janvier 2018 à 17h48

ça donne envie ! Je me note ça pour mon prochain passage en librairie 🙂

Valérie · 14 janvier 2018 à 19h58

Je vais le lire et peut-être l’offrir.

Alex-Mot-à-Mots · 15 janvier 2018 à 13h21

Une BD qui n’est pas larmoyante malgré le sujet, on dirait.

lasardine · 15 janvier 2018 à 15h30

hey hey!!! noté depuis un moment!!

Cristie · 15 janvier 2018 à 20h50

Tentatrice ! Je le veux, je le veux !

Jerome · 16 janvier 2018 à 13h12

Quel emballement ! J’ai forcément envie de te suivre les yeux fermés sur ce coup-là^^

Moka · 16 janvier 2018 à 14h42

Elle m’attire et me fascine avant même de m’être lancée…

l'or rouge · 23 janvier 2018 à 21h35

J’ai très très envie de le lire, il semble très lumineux malgré le sujet

Mo · 24 janvier 2018 à 08h55

Je vais le lire bientôt cet album. Tu me mets l’eau à la bouche Madame 😉

Laure · 27 janvier 2018 à 19h26

J’ai vraiment adoré cette BD ! Beaucoup de tendresse, tu as raison.

Noctenbule · 5 mars 2018 à 18h10

Je partage ton enthousiasme avis. Une bd à lire et à partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *