Ce-crimeCe crime… Celui qu’on ne peut pas oublier même dix ans après. Celui qui a couté la vie à Jonas. Celui qu’on aurait peut-être pu éviter. Celui qu’on aurait dû voir venir.

 

Il y a ceux qui étaient là. Ceux qui ont observé tout ça de loin. Ceux qui savaient. Ceux qui se sentent coupables. Ceux qui auraient pu parler mais n’ont rien dit. Ceux qui s’en veulent et ceux qui essayent de faire table rase du passé.

 

Mais ce crime a eu lieu. Et Jonas est mort. Poignardé par Romain, caïd de pacotille. Dix ans plus tard, une des élèves devenue journaliste revient sur l’évènement tragique en interviewant tous ceux qui posaient alors, inconscient du drame à venir, sur cette photo de classe…

 

 

Flashback. Nous sommes en 2000 au Lycée Jacques Prévert. Une classe de seconde lambda avec ses fortes têtes qui se font remarquer et ses élèves discrets qui préfèreraient se faire oublier. Des amitiés sincères, des rivalités constantes, des rancœurs, des jalousies bêtes et méchantes… Jonas est un élève réservé et rêveur, amoureux de la belle Gwendoline et passionné de théâtre. Pas le genre de garçon avec lequel on a envie d’être vu… Et un jour, Jonas meurt, tué par l’un de ses « camarades » de classe…

 

Invisible Jonas… Pourtant, dix ans après, aucun de ceux qui l’ont côtoyé ne l’a oublié. Tous ont vécu le drame différemment. Pour certain, la vie a pris un tournant imprévu, pour d’autres c’est un cauchemar qui les hante encore. Il y a un avant… et un après. Et dix ans après, il faut vivre avec…

 

Court et efficace ce petit roman à destination des adolescents atteint son but dès les premières lignes. Grâce à une construction impeccable et intelligente, le lecteur déroule le fil des évènements qui ont emmené au meurtre de Jonas. Petit à petit, le puzzle se construit et les éléments s’imbriquent les uns aux autres. Mécanique effrayante et limpide. Et tellement stupide…

 

 

Une lecture coup de poing que je partage avec Jérôme dans le cadre de « nos » mardis…

 

 

Les avis de Clara, La sardine et Liyah

 

 

Interview de l’auteure sur La mare aux mots

 

 

Éditions Balivernes (Septembre 2010)

56 p.


22 commentaires

Stephie · 13 mai 2014 à 07h22

Mais oh, ça suffit ! Je vais encore te demander de me le prêter…

Sandrine · 13 mai 2014 à 08h36

Encore un roman qui me plait !

Louise · 13 mai 2014 à 09h03

Heureusement qu’il est court car avec tout ce que je note!!!mais j’espère bien le trouver

    Noukette · 15 mai 2014 à 00h07

    J’espère bien lire ton billet un jour du coup !

vicim /Sophie · 13 mai 2014 à 10h43

je suis d’accord avec Stephie ! Ca suffit d’allonger ma liste de pépites à lire d’urgence !

    Noukette · 15 mai 2014 à 00h07

    C’est qu’on se donne du mal pour en dénicher avec Jérôme ! 😉

jerome · 13 mai 2014 à 11h58

On est encore plutôt bien tombé cette semaine 😉
Un texte percutant et efficace, de ceux que l’on n’oublie pas de sitôt…

    Noukette · 15 mai 2014 à 00h08

    Encore une bonne pioche, on est vraiment vernis ! 😉

Anne · 13 mai 2014 à 12h25

Tu le conseilles pour quel âge ?

    Noukette · 15 mai 2014 à 00h09

    Pas avant 1é ou 13 ans je dirais… Il faut un certain recul je pense pour bien appréhender le roman…

Syl. · 13 mai 2014 à 13h45

Un fait divers de la violence méchante, stupide, si vite arrivé. Oui, ça fait peur.

Karine:) · 13 mai 2014 à 23h56

Comme j’ai dit chez Jérôme, je pense qu’il me le faut, celui-là! Je pars à la recherche!

    Noukette · 15 mai 2014 à 00h11

    Je pense que ça pourrait te plaire. Dis moi si tu veux que je te l’envoies ! 😉

Sous les galets · 14 mai 2014 à 11h28

Je suis sûre qu’il est important ce roman. Nous avons eu le cas il y a quelques années dans le lycée du quartier, un garçon de seconde poignardé dans l’établissement. Je crois quand même qu’il n’est pas à mettre dans toutes les mains non? C’est pour de grands ado je suppose.
C’est super important cette littérature jeunesse qui s’attaque aux sujets graves.
(j’adore votre rendez-vous du mardi balivernes avec Jérôme) 😉

    Noukette · 15 mai 2014 à 00h18

    C’est la littérature jeunesse que j’aime… Celle qui dénonce, qui interroge, qui bouscule… Contente d’en dénicher tout un tas dans le cadre de ce petit rendez-vous, c’est qu’on se donne du mal ! 😉
    Celui ci, pas avant 12 ou 13 ans je dirais… Mais à lire, oui !

lasardine · 14 mai 2014 à 11h56

pour une fois je ne sors pas le stylo puisque je l’ai déjà lu! repos pour mon porte monnaie!! hihi!
j’avais beaucoup aimé également!

    Noukette · 15 mai 2014 à 00h19

    Je n’ai pas dit mon dernier mot, j’en ai encore plein en réserve ! 😉

Alex-Mot-à-Mots · 16 mai 2014 à 09h10

Un roman ado qui se démarque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *