C’est dans la poche !

La collection Petite Poche s’est offert un petit lifting et c’est drôlement bien ! Visuellement, je craque complètement, ces figures géométriques, c’est joyeux, pétillant et très actuel. Une identité graphique que le lecteur devrait vite adopter et qui modernise une collection emblématique chez l’éditeur. Pour le contenu, on ne change pas une recette qui cartonne et qui ne cesse de faire ses preuves : des auteurs réputés, des petits textes qui font mouche qu’ils soient drôles, émouvants, graves, surprenants ou réellement inattendus. De vrais petits romans, sans images, accessibles dès 7 ans, qui offrent aux jeunes lecteurs des histoires savoureuses à consommer sans aucune modération !

 

Et pour fêter le « Petite Poche nouveau », cinq nouveaux textes signés par Jean-Claude Mourlevat, Mathis, Marie-Sabine Roger, Susie Morgenstern et Mikaël Ollivier, excusez du peu !! Dans le lot, deux chouchous, très différents l’un de l’autre mais tout aussi marquants…

 

 

trop fort victorSans télé ni Internet à la maison, Victor se sent un peu à part. C’est que sa maman est contre, farouchement contre, tout comme elle est contre le portable, les OGM et les tee-shirts qui ne seraient pas en coton bio. Alors à l’école, Victor est le seul à ne pas connaître les candidats de The Voice, le seul, aussi, à ne pas pouvoir regarder les actualités. Impossible, du coup, de suivre le déroulement de cette prise d’otages dont tout le monde parle. Tout ça parce que sa maman veut le préserver de « la folie du monde »… Alors Victor se débrouille comme il peut. L’oreille collée au radiateur, le son de la télé de la voisine sourde comme un pot lui arrive nettement. Victor n’en perd pas une miette. Il en aura des choses à dire à son père quand il rentrera…

 

Mon coup de cœur ! Une résonance particulière après des évènements encore très présents dans nos mémoires, certes, mais l’essentiel est ailleurs. La tension est très bien décrite, et la chute, inattendue, donne un relief particulier à l’histoire. A ne pas manquer !

 

pas de pbThéodora se demande bien ce que veut dire cette expression dont usent et abusent les adultes, « pas de problème ». C’est quoi un problème d’abord, un vrai problème ? Bon, ce qu’il y a de bien c’est qu’en théorie chaque problème a sa solution, reste à trouver laquelle… Pour Théodora, la liste est somme toute assez courte : Kevin qui l’embête, cette vipère de Martine, ces satanées leçons de piano, la mauvaise humeur de sa mère et le frigo vide. Mais c’est décidé, les problèmes, Théodora va les affronter un par un et les éliminer l’un après l’autre. C’est finalement la seule façon d’aimer la vie telle qu’elle est…

 

Un texte positif et résolument optimiste qui fait du bien. Une héroïne qui n’a pas les deux pieds dans le même sabot et décide de prendre sa petite vie en mains histoire qu’elle ne lui échappe pas, j’aime l’idée. Le dialogue et l’humour pour dédramatiser les petits et grands soucis, elle est là LA solution…!

 

 

Deux pépites jeunesse pour le prix d’une et une collection à suivre encore et toujours de près, ce n’est pas Jérôme qui me contredira ! 😉

 

 

A découvrir, le tout nouveau site internet de la collection, une véritable mine pour les enseignants !

 

 

Trop fort, Victor ! De Mikaël Ollivier

Éditions Thierry Magnier (Mai 2015)

Collection Petite Poche

43 p.

 

Prix : 3,90 €

ISBN : 978-2-36474-702-9

 

Pas de problème de Susie Morgenstern

Éditions Thierry Magnier (Mai 2015)

Collection Petite Poche

43 p.

 

Prix : 3,90 €

ISBN : 978-2-36474-699-2

 

 

pepites_jeunesse

14 commentaires sur “C’est dans la poche !

  1. Ça à l’air tentant tout ça ! Que j’aurais aimé que mes loulous lisent avec plaisir. On se serait échangé nos lectures, raconté nos coups de cœurs…. Si il y a bien un truc que je n’ai pas réussi à faire passer dans mon éducation, c’est le goût de la lecture…

    • Zut… Pour l’instant je n’ai pas à me plaindre mais mon grand de presque 10 ans ne se lance pas sans réfléchir dans un roman. Il a ses critères et n’est pas encore près pour les pavés. Cette collection est parfaite du coup !

  2. Je te rejoins sur le fait que les couvertures sont très réussies. « Trop fort, Victor ! » à l’air très intéressant… Je me laisserais bien tenter !

  3. Ah! Une de mes collections préférées ! Je n’ai pas encore eu l’occasion de voir les nouveaux mais j’ai hâte ! Ce que je trouve super, au delà du nouveau graphisme, c’est surtout le nouveau prix !! 🙂

    • Le prix oui… et la solidité ! Il y a du progrès de ce côté-là aussi, et ça, c’est une super bonne nouvelle vue l’état dans lequel se trouvent certains des exemplaires du CDI 😉

      • Ah oui ça c’est super ! Je craignais qu’avec une baisse de prix la qualité baisse aussi, et effectivement j’ai pas mal d’exemplaires pour lesquels il manque des pages vu qu’elles s’arrachent toutes seules !

  4. Voila une jolie collection pour ma poulette qui lit com’ une grande de 7 ans bientôt et qui en demande, en redemande, en re re demande ! pfiouuuu on dirait sa mère 😉
    bisous ma belle <3

  5. Tiens, j’ai bien envie de faire découvrir cette collection à fiston qui aura bientôt 7 ans… (Bon, d’accord, moi aussi, j’ai envie de les lire ! 🙂 )

  6. Une collection totalement incontournable, on est d’accord. Et tu sais que j’attends avec impatience une réédition de mon titre préféré 😉

  7. Ouch! je suis la mère de trop fort Victor, celle dont la fille ne connaît pas les candidats de the Voice à la cantine, alors forcément, bon, je suis un peu gênée aux entournures, mais très tentée de voir comment c’est tourné cette histoire….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *