Chaussette – Loïc Clément / Anne Montel

chaussette

« Chaussette est une vieille dame qui vit à côté de chez moi. C’est pas son vrai nom, mais quand j’étais petit, je savais pas bien prononcer « Josette »… et finalement, c’est resté. »

 

Un joli potager, une cuisine qui sent bon la soupe de légumes, un vieux gramophone, des plantes vertes, un plaid bien douillet jeté sur le fauteuil, un transistor sans âge, quelques tableaux au mur… la petite maison de Josette lui ressemble et elle s’y sent bien. A ses pieds ou à ses côtés, fidèle comme une ombre, le bon vieux Dagobert dégage une énergie et une bonne humeur sans failles. Et elle est belle la vie auprès de Josette, chaque jour ressemble au suivant et c’est très bien comme ça…

 

Et tous les jours, Merlin, leur petit voisin, observe le petit couple au rituel bien huilé. Chaque jour, Josette dite Chaussette et son chien Dagobert suivent un parcours bien rodé sans jamais sans écarter. Armée de son cabas à roulettes, la vieille dame se rend au parc où elle « lit et relit des vieux bouquins qui craquent quand elle les ouvre plus fort » pendant que son chien s’amuse à courser les canards. Ensuite, direction la boucherie pour y acheter des saucisses, la librairie-papeterie-tabac-presse où elle n’achète jamais rien, la mairie pour y détailler consciencieusement les petites annonces, la boulangerie où elle achète invariablement la moitié d’un pain de mie tranché et ressort avec du pain de la veille qu’elle file distribuer aux moineaux dans le terrain vague près de chez elle. Quand Chaussette rentre chez elle, la matinée s’est écoulée tranquillement. La journée continue, faite de rituels et d’habitudes rassurants. Et la vie va…

 

Mais ce matin-là, quelque chose semble perturber la routine de la vieille dame. Dagobert n’est pas à ses côtés et Chaussette a un comportement plus qu’étrange. Bien décidé à comprendre ce qu’il se passe, Merlin se met à la suivre discrètement…

 

Une merveille de douceur que cet album là ! Impossible de ne pas tomber sous le charme de Chaussette et de son chien Dagobert. Il y a beaucoup de tendresse dans cet album, beaucoup d’amour aussi.

Léger et doux comme une caresse, délicat et mélancolique comme une mélodie qui ravive les souvenirs, cet album est un bijou qui aborde avec tendresse le temps qui passe, la solitude, la vieillesse et l’absence de ceux qui nous sont chers. On a un peu les yeux qui picotent à la fin de l’album oui, elle est tellement belle et touchante cette fin. Et que dire du dessin de Anne Montel… j’adore ! Une mise en couleurs d’une grande douceur, des bouilles à croquer, des scènes du quotidien plus vraies que nature, un trait d’une grande délicatesse… tout de suite, le lecteur se retrouve enveloppé dans un cocon… Un vrai bonheur et un régal pour les yeux ! Coup de cœur ! ♥

 

Un petit bijou dont je suis ravie de partager la lecture avec Mo’, conquise elle aussi !

 

Le blog d’Anne Montel

Le blog de Loïc Clément

 

[slideshow]

Éditions Delcourt Jeunesse (Avril 2017)

32 p.

 

Prix : 10,95 €

ISBN : 978-2-7560-7526-6

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Stephie

23 commentaires sur “Chaussette – Loïc Clément / Anne Montel

  1. Coup de cœur aussi oui ! J’ai immédiatement adhéré à la manière dont l’histoire est racontée. Et puis la manière dont elle est illustrée, l’absence de case, ce chien sautille sur la page, qui volent les cochonnets… très bel album ! Pétillant malgré le sujet c’est superbe

  2. Oh ben ça <3 je l'aime déjà cette chaussette 😉
    Je m'en occupe aujourd'hui, ça va plaire à ma chaussette de fille et à mon saucisson de garçon ! Pis à moa aussi tiens !
    Bisous copine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *