parents rechangeA onze ans Adam a été ballotté de famille en famille avant d’atterrir dans un foyer d’accueil. Une maman morte quand il avait six ans, un papa parti quand il en avait quatre, depuis tout petit Adam n’a connu que des parents de rechange. A la mort de son père, Adam se retrouve complètement orphelin… et adoptable… Mais qui voudrait d’un adolescent de son âge..? C’est bien connu, les gens préfèrent les gazouillis d’un bébé. « La vie était vraiment mal faite, il était devenu orphelin trop tard. »

 

Et puis il y a cette girafe dans cette petite librairie. Une girafe en peluche qui fait ressurgir des souvenirs profondément enfouis… et pourrait bien faire basculer sa vie. Qui sait, c’est peut-être grâce à elle qu’il trouvera une vraie famille. Le sourire franc et les bras rassurants d’un papa. La douceur et le parfum fleuri d’une maman… Une maison. Un canapé moelleux où il pourrait se blottir entre des parents qui l’aurait choisi… et qu’il aurait choisis. Le bonheur lui tend les bras… Pourvu qu’il ne le laisse pas s’échapper…

 

Les petits romans de chez Rageot sont parfaits pour les petits lecteurs. Thématiques et genres variés proches de leurs goûts et de leurs préoccupations, couvertures et illustrations intérieures qui rassurent et attirent l’œil des plus frileux d’entre eux, pas toujours aussi légers qu’on voudrait bien le croire, ils ne font généralement pas long feu sur le présentoir des nouveautés de mon petit collège. Des parents de rechange devrait lui aussi avoir son petit succès et je m’en réjouis…

 

Des romans jeunesse qui abordent le thème de la famille et de l’adoption, évidemment de n’est pas nouveau. Mais Véronique Petit n’a pas choisi la facilité et apporte sa pierre non négligeable à l’édifice en faisant réfléchir les plus jeunes, l’air de rien, sur ce qui fait réellement une famille… Une intrigue originale, un héros attachant qui tâtonne et apprend de ses erreurs, et de l’amour, beaucoup d’amour… Optimiste sans être pour autant bourré de bons sentiments, crédible sans être « facile », ce petit roman a tout bon…!

 

Et une nouvelle lecture jeunesse partagée avec Jérôme, comme chaque mardi, ou presque…

 

Premières phrases : « Si Adam n’avait pas accompagné Olivier ce jour-là, il n’aurait jamais poussé la porte de la librairie. »

 

Au hasard des pages : « C’est seulement le soir qu’il a enfin compris ce qui le troublait tant : si Benjamin ne se trompait pas, sa situation était très grave. Si vraiment avoir le même sang ou le même nom ne suffisait pas à garantir une famille pour toujours, alors, qu’il s’appelle Adam Saint-Armand au lieu d’Adam Vaux n’y changerait rien. Quand Virginie et Guillaume réaliseraient qu’il leur avait menti et qu’il avait failli tuer Étienne, ils le rendraient au foyer, que l’adoption ait été prononcée ou non. » (p. 115)

 

Éditions Rageot (Janvier 2016)

Collection Rageot Romans

124 p.

 

Prix : 6,10 €

ISBN : 978-2-7002-5145-6

 

pepites_jeunesse


13 commentaires

luocine · 19 janvier 2016 à 07h18

C’est un sujet qui doit plaire aussi aux enfants qui ont une famille et qui un jour de colère voudrait changer de parents.

    Noukette · 27 janvier 2016 à 23h03

    Oui, je pense que tous les jeunes ados peuvent s’y retrouver d’une façon ou d’une autre…!

Stephie · 19 janvier 2016 à 07h41

La couverture pas très jolie m’aurait sans doute fait passer à côté…

    Noukette · 27 janvier 2016 à 23h03

    J’ai moi aussi été agréablement surprise par le contenu, pas gnangnan du tout pour le coup ! 😉

manU · 19 janvier 2016 à 10h22

Une fois de plus, vous trouvez tous les deux les mots pour nous convaincre !

Jerome · 19 janvier 2016 à 12h34

Le sujet est intelligemment traité, ce n’est pas toujours le cas malheureusement. Une fois de plus (et en toute modestie 🙂 ), nous avons eu le nez fin, chère complice 😉

    Noukette · 27 janvier 2016 à 23h04

    L’année commence bien au rayon pépites jeunesse, on est vernis ! 😉

lasardine · 19 janvier 2016 à 13h52

je ne me serais pas tournée spontanément vers lui mais vu comme tu en parles… merci!!

Mokamilla · 19 janvier 2016 à 17h52

Bon, je sais qu’il existe mais je n’en ferai pas une priorité avec tout ce qui m’attend côté PAL.

    Noukette · 27 janvier 2016 à 23h05

    Tu peux en tous cas le recommander sans crainte à tes ados 😉

profdoc · 12 décembre 2016 à 13h02

Je m’apprête à lire ce livre et le faire lire à mes élèves dans le cadre du Prix des Jeunes lecteurs de l’Oise.
J’aimerais leur demander d’apporter leur pierre à l’édifice, tout en leur faisant découvrir l’intérêt des blogs de lecture, donc si vous le permettez, ils écriront ici leur analyse de collégien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *