Emmett-TillDe nos jours. Un vieux bluesman noir fait revivre les souvenirs du passé et accepte de répondre aux questions d’un jeune journaliste qui s’intéresse au cas « Emmett Till » qu’il avait côtoyé soixante ans plus tôt…

 

Août 1955. Emmett Till est un jeune adolescent noir de 14 ans qui arrive de Chicago pour passer des vacances chez son grand-oncle Moïse, à Money, petite bourgade du Mississippi. Quelques jours après son arrivée, son corps atrocement mutilé sera retrouvé dans la Tallahatchie River, lesté par un ventilateur en métal accroché par des fils barbelés autour de son cou… Son tort…? Avoir manqué de respect à une femme blanche…

 

Si l’histoire d’Emmett Till est finalement peu connue, elle reste emblématique de la lutte pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis. Les responsables de ce meurtre raciste, Roy Bryant, le mari à « l’honneur bafoué », et J.W. Milam, son demi-frère, sont rapidement arrêtés et jugés. Après 3 jours d’une parodie de procès et 67 minutes de délibération, les deux hommes ressortent libres. Acquittés. Quelques mois plus tard, ils vendront leur histoire à Look Magazine et reconnaitront leur crime dans une interview. Intouchables…

 

Édifiant. Glaçant. Et pourtant les faits sont là, indiscutables. Une conséquence parmi tant d’autres des lois ségrégationnistes Jim Crow et des lynchages organisés pour débarrasser l’Amérique de ses « parasites ». Soixante ans plus tard, l’affaire continue de faire couler beaucoup d’encre. De nombreuses zones d’ombre restent à éclaircir, de possibles complices seraient même peut-être encore en vie… Et Emmet, lui, est devenu bien malgré lui un symbole de la lutte pour les droits des Noirs.

 

Dans cet album révoltant, Arnaud Floc’h ne prend pas de gant et ne nous épargne rien. Les faits, juste les faits, dans leur plus insoutenable ignominie. Une description sans fard d’un meurtre abject, actes de barbarie et mise à mort comprise… Dur mais nécessaire. Et mis en scène avec une grande intelligence…

Soutenu par Amnesty International, cet album absolument indispensable est complété par un dossier émaillé de photos d’époque retraçant l’historique de l’affaire Emmett Till et l’évolution des droits civiques aux États-Unis.

 

A lire et à faire lire au plus grand nombre, évidemment…

 

Un coup de poing / coup de cœur que je partage avec mes complices Jérôme et Moka

 

Emmet-till-p30-31

 

Éditions Sarbacane (Avril 2015)

80 p.

 

Prix : 19,50 €

ISBN : 978-2-84865-771-4

 

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Stephie !

 

 

 

topbd_2013.jpg

 

by Yaneck

18,5/20


60 commentaires

Confessions d'une enfant du siècle · 8 avril 2015 à 00h53

Ce livre a vraiment l’air intéressant tant sur le plan du sujet, touchant, que sur le graphisme de la BD ! Merci pour cette découverte !

Moka · 8 avril 2015 à 06h41

Une lecture d’une force incroyable que je partage avec toi aujourd’hui. Je vais en toucher deux mots à Hélène pour le CDI…

    Noukette · 8 avril 2015 à 22h50

    Je crois que tu peux lui en toucher plus que deux mots…
    Ravie d’avoir partagé ce coup de cœur coup de poing avec vous…

Mo · 8 avril 2015 à 07h41

Le message est passé 5 sur 5.
Je répète : le message… 🙂
Non mais bien sûr que je vais lire cet album ! M’enfin ^^ Quand vous vous y mettez tous les trois, c’est difficile de résister tu sais. Mmh ? ^^

    Noukette · 8 avril 2015 à 22h54

    C’est ce qui s’appelle un complot vois-tu, un complot en bande organisée. Tu ne peux pas résister, sinon, il y aura des représailles 🙂

      Mo · 9 avril 2015 à 19h15

      Ouais… et il y avait déjà complot la semaine dernière je te signale 😛

jerome · 8 avril 2015 à 07h46

J’ai aimé qu’il s’en tienne au fait sans chercher à en rajouter dans la dramaturgie. De toute façon les fait parlent d’eux-mêmes ! Un album indispensable, j’espère qu’à nous trois nous parviendrons à faire passer le message !

    Noukette · 8 avril 2015 à 22h56

    J’espère aussi. Maintenant, je guette les autres billets qui ne devraient pas tarder à fleurir sur la toile. Drôle de résonance avec ce qu’il s’est passé aujourd’hui aux EU…

sabine · 8 avril 2015 à 08h21

Voilà, encore un titre que je note précieusement, tant pour moi que pour les élèves.

franfran · 8 avril 2015 à 08h32

3 billets sur un sujet brûlant (et encore d’actualité hein racisme, ignominie des gens, bêtise crasse …bref la vie des hommes quoi … affreux 🙁 sais pas bien si je suis prête en ce moment pour lire cette sublime BD, vais tout de même y jeter un oeil aujourd’hui)
merci merci pour vos billets
des baisers ma copine
(c’est affreux com tu me manques)

    Noukette · 8 avril 2015 à 22h58

    Tu vas même y jeter les deux yeux… Et tu reviendras m’en parler, hâte d’avoir ton avis copine-de-moi…!
    (tu reviens quand dis…?)

      franfran · 8 avril 2015 à 23h07

      vite viiiite il le faut, la vie n’a pas la même saveur sans toi <3

jacques · 8 avril 2015 à 08h37

Ok Noukette !
C’est bon, je le prends.

Hélène · 8 avril 2015 à 08h45

Comme dit Mo si vous vous y mettez à 3, comment résister ??

    Noukette · 8 avril 2015 à 23h00

    Impossible de résister, ce n’est pas prévu au programme voyons..!

OliV · 8 avril 2015 à 09h19

Pas mieux !!

Au fil des plumes · 8 avril 2015 à 09h35

Ca a l’air d’être une lecture forte. on ne peut pas passer à côté!

    Noukette · 8 avril 2015 à 23h01

    Forte, poignante, révoltante… tout ça oui. Et parce qu’il ne faut pas oublier…

Alex mot à mots · 8 avril 2015 à 11h07

Je le note pour mes ados, et les autres aussi.

    Noukette · 8 avril 2015 à 23h02

    Tu fais bien Alex, et j’espère que tu la liras avant de la mettre entre leurs mains…!

soukee · 8 avril 2015 à 11h18

C’est sûr qu’on ne peut que noter. Dis, tu penses que ça conviendrait à mes lycéens ou trop dur en terme de traitement ?

    Noukette · 8 avril 2015 à 23h04

    Ça conviendrait totalement à tes lycéens oui, et plutôt deux fois qu’une !

manU · 8 avril 2015 à 12h34

Impossible de ne pas être tenté avoir avoir lu vos avis !

    Noukette · 8 avril 2015 à 23h06

    J’espère, j’espère…! J’aimerais que tout le monde la lise cette BD !

Sandrine · 8 avril 2015 à 16h40

Je note, bien sûr !

Hervé · 8 avril 2015 à 17h42

Allons à contrario de vos envies…. Le graphisme me laisse froid. Pas sûr de me laisser tenter.

    Noukette · 8 avril 2015 à 23h08

    Au départ j’avais un peu le même avis que toi, pas emballée non plus par le graphisme… Et pourtant l’alchimie avec le texte est indéniable…

Violette · 8 avril 2015 à 18h39

l’immanquable, quoi !

faurelix · 8 avril 2015 à 18h40

C’est bon ! C’est noté, ce billet fait terriblement envie !

    Noukette · 8 avril 2015 à 23h09

    C’est un coup de cœur qu’on ne peut que partager…

Miss C · 8 avril 2015 à 20h56

Ce pan de l’histoire américaine me passionne depuis longtemps. Merci pour le partage.

    Noukette · 8 avril 2015 à 23h11

    Comme moi, sûrement une vieille réminiscence de mes études… Et quand c’est traité avec intelligence comme ici, on reste sans voix…

ohoceane · 8 avril 2015 à 21h49

Quel billet, enthousiasme et émotion, et c’est chouette à lire. Avec l’actualité de ces dernières 24h aux USA, on comprend que c’est malheureusement une lutte encore à l’ordre du jour.
Merci pour cette mise en lumière !

    Noukette · 8 avril 2015 à 23h12

    C’est exactement ce que je me suis dit quand j’ai pris connaissance de l’actualité du jour… Triste coïncidence…

lasardine · 8 avril 2015 à 22h27

une fois de plus je suivrai ton conseil!

Stephie · 9 avril 2015 à 09h02

Je sens que je vais venir visiter ta bibliothèque pendant les vacances, moi…

Gloewen · 9 avril 2015 à 09h05

Oh! Je note! Je note! 😉

zazy · 9 avril 2015 à 11h59

Tout à fait d’accord avec toi. Je l’ai noté

    Noukette · 9 avril 2015 à 22h39

    Je pense qu’on ne peut vraiment pas passer à côté…

Jackie Brown · 10 avril 2015 à 07h40

Je me souviens encore d’un article d’Ebony (ou de Jet) à l’occasion de l’anniversaire de la mort d’Emmett Till, et des photos atroces du corps. Peut-être qu’en BD, c’est moins dur.

    Noukette · 15 avril 2015 à 23h23

    Moins sur je ne sais pas… Il est facile d’imaginer ce que la BD ne dit pas ou ne montre pas…

Yv · 10 avril 2015 à 11h08

J’aime ces BD qui s’emparent d’un fait pour parler plus globalement d’injustice ou d’autres thèmes révoltants? J’ai déjà rencontré A. Le Floc’h dans une BD mais je ne sais plus laquelle

    Noukette · 15 avril 2015 à 23h25

    J’aime moi aussi beaucoup ces BD « reportage »… C’est glaçant mais nécessaire…

Emmett Till (Floc’h) | Bar a BD · 27 avril 2015 à 00h30

[…] chroniques de Jérôme, Noukette et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *