J’ai besoin de toi plus que je ne t’aime et je t’aime si fort – Gunndr Ardelius

J-ai-besoin-de-toi.jpgIl est beau ce titre. Original et poétique aussi… Et ces amoureux qu’on devine se cacher des regards sous cette couette qui se transforme en cabane… j’aime aussi !

 

J’ai besoin de toi plus que je ne t’aime et je t’aime si fort est le premier roman d’un jeune auteur suédois, très remarqué à sa sortie. Effectivement, ce roman ne ressemble à aucun autre, la construction peut d’ailleurs paraître déroutante. Une succession de petits textes qu’on peut difficilement qualifier de chapitres, parfois juste quelques lignes.

 

Autant d’instantanés immortalisant les petits moments d’une histoire d’amour adolescente, de sa naissance… à sa mort. La rencontre, le premier baiser, le désir, la première relation sexuelle, la découverte de l’intimité, l’entente parfaite… puis les doutes, les questions et la rupture.

 

Je n’irai pas jusqu’à dire que je suis tombée « amoureuse » des personnages, Morris et Betty pourraient être n’importe quels ados du monde… Mais ce petit OVNI est suffisamment différent pour qu’on s’y intéresse… Et puis, on en peut que s’y reconnaître…

 

Morceaux choisis…

 

« J’ai pensé à toi tout le temps aujourd’hui. Au fait que j’allais te voir ce soir. A l’expression que tu aurais en me voyant. A la façon dont j’ouvrirais la bouche lorsque nous nous embrasserions, légèrement, de sorte que tu transformerais ce petit bisou en un vrai baiser. A notre balade dans les rues, aux vitrines que nous regarderions et à celles que nous ne verrions pas. A tous les gens qui nous croiseraient en se demandant où nous pourrions bien aller pour être aussi joyeux. »

 

« Mes goûts ont changé. Les chansons d’amour diffusées à la radio commencent à décrire la réalité. Je ne suis pas sûr de réussir à être heureux, c’est comme si j’étais en pâte à sel. Je ne veux pas être amoureux de cette façon, comme le font tous les autres casse-pieds. Notre amour est différent. Nous deux, on est différents des autres. »

 

« Au début, on a toujours le choix d’être seul. Puis cela n’est plus un choix. A quel moment le choix n’est plus ? Quelle partie de moi a choisi de te choisir, quelle est cette partie qui a migré en toi, de sorte que je suis obligé d’être avec toi pour pouvoir me retrouver ? »

 

« – Quand sait-on que c’est fini ?

– Peut-être quand on se sent plus amoureux de ses souvenirs que de la personne qu’on a devant soi. »

 

Éditions Naïve (Février 2008)

107 p.

 

Challenge-amoureux_saison2.jpgEt une dernière lecture pour

le challenge amoureux d’Irrégulière

qui se termine… aujourd’hui !

(Où j’ai encore lamentablement échoué…)

 

Defi-Premier RomanEt je rempile pour le chouette challenge de Anne !

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-j-ai-besoin-de-toi-plus-que-je-ne-t-aime-et-je-t-aime-si-fort-gunndr-ardelius-115327086.html

15 commentaires sur “J’ai besoin de toi plus que je ne t’aime et je t’aime si fort – Gunndr Ardelius

    • « Ils se font des bisous sur la bouche »… <c’est en tous cas ce que m’a dit ma fille de 3 ans en voyant la couverture !

    • Bah non… Et puis il faut dire que j’avais fait une chouette expo « St Valentin » pour les élèves, ils sont partis comme des petits pains !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *