COUV. JULES B.inddIl va encore falloir attendre. Le cuir dont Jules Badey a besoin pour sa cordonnerie n’a pas été livré. Toutes les livraisons sont bloquées par les Allemands qui réquisitionnent toutes les matières premières. Jules lui veut simplement faire son boulot, honnêtement, en se tenant le plus loin possible des combines. Pas question de fricoter avec les Allemands pour obtenir des passe-droits…

 

Jules ne pense pas grand chose de tout ça, il a d’autres chats à fouetter. Sa femme l’a quitté pour un autre et joue maintenant à la baronne dans un grand manoir à la sortie du village. Jules est seul, avec pour uniques compagnons son chagrin et ses ressentiments. Heureusement qu’il y a le café de la Place pour s’envoyer quelques godets, pour un temps au moins, il a l’impression d’oublier…

 

Il voit bien Jules que ça s’agite de plus en plus dans le village. Les gens ne sont pas tranquilles. Les voitures partent en trombe et on ne revoit plus leurs occupants. Le Sud, c’est plus sûr pour eux, il paraît que les Allemands ne leur veulent pas que du bien à ces gens-là, il paraît… Mais en rentrant chez lui ce jour-là, il tombe sur une de ces voitures qui finit sa course folle dans un arbre. Le conducteur et sa passagère sont décédés sur le coup. Dans le coffre de la voiture, pelotonnés de peur, trois enfants devenus orphelins. Contre l’avis du voisinage qui ne veut pas avoir d’ennuis, Jean décide de les protéger…

 

« Tu m’as dit que c’était des Juifs, tout à l’heure ?

Mouais.

Comment tu le sais ?

Je le sais pas ! C’est leur tronche !

Et qu’est-ce que ça change ? Enfin, si on les avait aidés ?

T’es fou ?! T’as pas fait ça ?! »

 

Pas étonnant de rencontrer une telle pépite au catalogue des éditions des Ronds dans l’O. Dans la postface, l’auteure explique les raisons qui l’ont poussée à se mettre à hauteur d’enfant pour leur confier cette part de notre Histoire. « L’histoire de mon grand-père et celles de tous les autres ont résonné à mes oreilles et j’ai décidé d’écrire cette bande dessinée à destination des plus jeunes pour continuer à aborder le douloureux sujet de la guerre et de ses raisons mais surtout celui de la haine et du racisme. Je souhaite également que cet album leur permette de croire que l’Homme porte en lui des graines d’humanité et qu’il leur faut les cultiver. »

 

Pari plus que réussi ! Jules B est un personnage difficile à oublier. Cordonnier dans la France occupée, il ne pense pas grand chose de la guerre si ce n’est qu’elle l’empêche de travailler correctement. Il n’a pas réellement conscience non plus du sort réservé aux Juifs, il ne sait pas bien qui ils sont ces Juifs d’ailleurs… Du coup, Jules ne se pose pas vraiment de question, il écoute ce que lui dit son cœur. Ces petits, il les sauvera, quitte à mettre sa propre vie en danger.

 

« J’ai comme l’impression… de ne plus comprendre grand chose à ce pays ! »

 

Un album d’une rare intelligence. Tout sonne juste, à commencer par le personnage de Jules, propulsé comme des milliers d’autres dans une guerre qu’il ne comprend pas. Face à l’immobilisme des uns et à la trahison pure et simple des autres, Jules revêt sans le savoir le costume du héros…

Du côté du dessin, c’est un sans faute. Couleurs douces et rassurantes, crayonnés lumineux, Armelle Modéré a choisi de représenter les différents personnages sous les traits d’animaux. Les différences entre eux, leur(s) force(s) et leurs faiblesses n’en sont que plus lisibles, un procédé qui accentue également l’attachement que l’on porte d’emblée aux personnages.

 

Un album essentiel qui marquera les esprits… A conseiller d’urgence aux adolescents dès 12 ans..! Coup de cœur !

 

L’avis de Livresse des mots

 

 

[slideshow]

 Éditions Des Ronds dans l’O (Septembre 2016)

68 p.

 

Prix : 17,00 €

ISBN : 978-2-917237-95-3

 

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui pour la première fois chez Mo’ !

 

 

challenge12016br

15/18

Challenge 1% rentrée littéraire catégorie « Touche à tout »

chez Hérisson et Léa Touch Book


16 commentaires

Mo · 28 septembre 2016 à 06h41

Pas évident de traiter ce sujet avec les jeunes (quoique-là, vu le lectorat que tu mentionnes, ils commencent à avoir quelques info en mains).
Je connais un petit loustic à qui l’album pourrait plaire 🙂

Mylene · 28 septembre 2016 à 07h40

oki, pas le choix, je note le titre 😀
Merci pour la découverte !!

luocine · 28 septembre 2016 à 08h04

Pourquoi avoir représenté des animaux , je regarderai cet album mais j’ai une réticence. Je ne demande qu’à être convaincue « Maus » est une BD avec des soutis et des rats et je l’avais trouvée géniale.

Bidib · 28 septembre 2016 à 08h17

Mimiko est encore trop petite mais je note cette référence dans un coin de ma tête pour plus tard

Hélène · 28 septembre 2016 à 08h21

Le « coup de coeur » a fini de me convaincre !!!

framboise · 28 septembre 2016 à 08h40

ça me plait, je connais aussi un minot de 12 ans qui devrait aimer 😉
bizzzzzzz copine

Leiloona · 28 septembre 2016 à 09h53

Je le note pour le CDI ! 😀

Eric the Tiger · 28 septembre 2016 à 10h26

Cet album m’intéresse. Il faudra que j’aille le feuilleter rapidement pour m’en faire une idée plus précise. Au plaisir de te relire…

Sandrine · 28 septembre 2016 à 13h47

Une bonne idée pour les enfants.
Même thème chez moi 😉

Caro · 28 septembre 2016 à 14h53

Je note ce titre d’abord pour le sujet et la maison d’édition. Et comme ton enthousiasme donne vraiment envie de lire cet album, difficile de ne pas se laisser tenter… !

Moka · 28 septembre 2016 à 15h21

Pépite notée ! Très tentée !

sabine · 28 septembre 2016 à 18h39

Je suis très attirée par le scénario et le choix de point de vue, mais j’avoue que le choix des animaux me rebute un peu.

A_girl_from_earth · 28 septembre 2016 à 22h03

Je résiste mal quand les personnages sont des animaux anthropomorphes. Et puis si c’est un coup de coeur, faut que j’y jette un oeil !

Enna · 28 septembre 2016 à 22h24

Tu en parles bien, et j’espère avoir l’occasion de le lire un jour.

Saxaoul · 29 septembre 2016 à 12h07

Vendu !!!!!

Jerome · 29 septembre 2016 à 13h25

Il m’attend, tu le sais. Et il va me plaire, tu le sais aussi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *