maison-555x406Elle sent un peu le renfermé. Longtemps qu’elle n’a pas été aérée et que des pas n’y ont pas résonné… Dehors, les feuilles mortes s’entassent et le jardin est à l’abandon…

 

Pourtant elle a été remplie de rires, elle a été témoin de disputes et de larmes, elle a essuyé quelques tempêtes, servi d’écrin à d’heureuses retrouvailles, abrité son lot de peines et de douleurs…

 

Il faudrait la vendre. C’est plus raisonnable. D’ailleurs, on ne peut pas dire qu’ils y mettaient souvent les pieds… Et puis qui s’en occuperait ? Il faudrait du temps, de l’argent aussi. Un peu d’huile de coude, de l’énergie et quelques bonnes volontés…

 

Alors depuis qu’il est parti, il a bien fallu se faire une raison. Même si entre ces murs lézardés ricochent encore les souvenirs. Même si tous les recoins de la vieille bâtisse font resurgir les petites joies et les grands bonheurs de l’enfance. Même s’il serait tentant de lui redonner vie… José, Vicente et Carla se sont pourtant mis d’accord sur la vente de la maison de campagne familiale après le décès de leur père Antonio. Une maison que leur père avait quasiment bâtie de ses mains et qu’il était venue habiter à temps plein à la mort de sa femme…

 

« Vendre cette maison c’est comme renier une partie de notre passé. »

 

Il suffit finalement de peu de choses pour faire une belle histoire… Ça n’a l’air de presque rien et pourtant… Des échos en pagaille, ce silence qui nous bouleverse une fois la dernière page refermée… Nostalgique, oui, mais finalement jamais vraiment triste. Parce qu’il y est question de vie et de ce que l’on transmet. D’héritage. De liens fragiles et forts…

 

Un très bel album sur le temps qui passe et ce qui reste quand il n’y a plus rien. Sur les silences, les actes manqués et les traces qu’on laisse… Merci Jérôme pour ce précieux cadeau… ♥

 

[slideshow]

 Les avis de Jacques, Jérôme, Krol, Moka, Yaneck

 

Éditions Delcourt (Mais 2016)

Collection Mirages

125 p.

 

Prix : 16,95 €

ISBN : 978-2-7560-8102-1

 

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Jacques


13 commentaires

Stephie · 31 août 2016 à 08h04

Si toi aussi, tu t’y mets 🙂
Je vais la suggérer à la médiathèque alors 🙂

Yaneck · 31 août 2016 à 08h43

Ca t’a touché hein? On sent l’émotion dès les premières lignes… ^^

framboise · 31 août 2016 à 09h34

oh oui si toi aussi t’en rajoute une couche 😉
bonne rentrée copine <3
je pense plein à toi

keisha · 31 août 2016 à 09h35

Repéré, déjà!

Léa Touch Book · 31 août 2016 à 10h46

La thématique de cet album me touche 🙂

jacques viel · 31 août 2016 à 10h57

Ah, la la, qu’est ce que j’ai pleuré avec cet album…

krol · 31 août 2016 à 17h35

Un bien bel album qui touche et qui remue…

lasardine · 31 août 2016 à 20h12

je l’ai justement récupéré à la biblio tout à l’heure! découverte imminente!

sabine · 31 août 2016 à 21h23

Bon, vous me faites envie là ! La couverture déjà me séduit…le thème me rappelle une maison d’enfance paumée dans la Drôme… Je vais y venir!

jerome · 31 août 2016 à 22h28

Je ne pouvais que te l’offrir celui-là, je tenais absolument à ce que tu lises (et je savais qu’il te toucherait 😉 ).

A_girl_from_earth · 1 septembre 2016 à 00h04

J’aime beaucoup Paco Roca ! Ce livre est dans ma LAL, repéré à la bib’. Yapluka…

Violette · 1 septembre 2016 à 16h54

moi aussi je l’ai lu et aimé ! C’est surtout la manière dont on fait monter la mayonnaise qui m’a plu.

La maison de Paco Roca - Bande dessinée ⋆ Délivrer Des Livres · 28 septembre 2016 à 07h31

[…] avis enthousiastes de Jacques (Un amour de bd), de Yaneck (Chroniques de l’invisible) et de Noukette (Dans la bibliothèque de Noukette) grâce à qui j’ai découvert cette bd […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *