le_grand_incendieTravailler, se courber, prier et obéir… La ville asservie se plie aux ordres du Sultan avide de pouvoir. Bientôt, le monde lui appartiendra…

 

Parce qu’il l’a décidé, les livres n’existent plus. Disparus, les uns après les autres, dans les immenses flammes des brasiers qui illuminent le ciel. Et les histoires partent en fumée…

 

Jusqu’à cette page, « sauvage, illisible, qui sent encore le brûlé », ramassé par un petit garçon en mal d’histoires. Échappée des flammes, portée par le vent depuis la grande ville, elle porte en elle l’étincelle fragile de cette liberté à reconquérir…

 

Au loin, le grand incendie. Là, par milliers, les soldats jettent au feu les mots-mémoire… Bientôt, « une mer de cendres, grise et calme »… La main du petit garçon s’enfonce et découvre quelques mots qui ont résisté aux flammes… Des mots qui sonnent comme une promesse…

 

« Ô merveille, un jardin parmi les flammes ! »

 

D’une main tremblante, le petit garçon recopie ces mots-trésor sur les murs du grand palais, bientôt imité par la foule silencieuse. Des mots à offrir en partage, à murmurer, à crier, à sauver… Des mots, puis d’autres, ressuscités du grand brasier et de l’oubli. Des mots écrits avec fièvre et rage pour vaincre la tyrannie avec la plus puissante des armes…

Une merveille. Les mots de Gilles Baum réveillent et soufflent l’espoir au cœur de la tyrannie. Le dessin de Barroux, saisissant de simplicité et de rage, crie la nécessité de s’unir contre la barbarie. Beau et essentiel… ♥

 

« Tout est à reconstruire, tout reste encore à écrire.

Nous ne manquons pas de mots, nous en inventerons d’autres.

Nous serons à jamais ce jardin parmi les flammes. »

 

Avec le soutien d’Amnesty international

 

L’avis de Nadège

 

[slideshow]

Éditions des Éléphants (Septembre 2016)

32 p.

 

Prix : 14 €

ISBN : 978-2-37273-026-6

 

 

logoalbums2016

 

challenge12016br

9/18

Challenge 1% rentrée littéraire catégorie « Touche à tout »

chez Hérisson et Léa Touch Book


5 commentaires

celina · 17 septembre 2016 à 00h21

Oh, une précieuse pépite que je vais m’empresser de découvrir. Merci !

Nadège · 17 septembre 2016 à 11h51

Un album à regarder souvent, et à garder précieusement…

gambadou · 18 septembre 2016 à 17h50

Important de revenir sur ces faits. Je note tout de suite

Jerome · 19 septembre 2016 à 12h48

Un incontournable j’ai l’impression, surtout quand on est comme moi fan du talent de Barroux.

Mo · 21 septembre 2016 à 08h01

Les couleurs sont chatoyantes !! Une belle invitation à la lecture et puis ce que tu en dis… <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *