Le grand méchant renard – Benjamin Renner

renardLe grand méchant renard n’est ni grand ni méchant, à son grand désespoir. Alors qu’il se rêve en terrible prédateur semant la terreur sur son passage, il ne récolte que mépris et rires, ses proies potentielles allant jusqu’à l’ignorer superbement. Pas classe. Et profondément gênant, surtout quand on a grave la dalle et qu’il y a un paquet de volatiles appétissants qui se dandinent avec effronterie dans la ferme d’à côté…

La situation ne peut plus durer et notre loser de service a à cœur de prouver qu’il en a dans la caboche. La preuve, ce plan génial et absolument infaillible (quelque peu soufflé dans l’oreille par le grand méchant loup qui espère secrètement profiter du festin…) : puisqu’il est incapable de ressortir de la ferme avec une poule bien dodue sous le bras, il va se contenter de voler des œufs, les couver… et attendre leur éclosion pour bouffer les poussins tout cru ! Imparable. Sauf que non.

 

Erreur numéro un : à leur naissance les poussins le prennent pour leur mère et s’imaginent être eux-aussi des renards féroces et hargneux. CQFD. Erreur numéro deux : à force d’attendre que ses « rejetons » prennent du gras, le renard va se retrouver empêtré corps et âme dans son rôle de maman poule…

 

Ah ce bon vieux renard touché par l’amour maternel à l’insu de son plein gré… franchement, ça vaut le détour ! C’est bien simple, je suis complètement dingue de ce grand couillon de renard ! D’ailleurs, je défie tout parent de ne pas fondre devant certaines situations croquées ici…

Mais un conseil : prenez garde, si vous mettez cette pépite dans les mains d’un enfant (et vous auriez fichtrement raison !), vous pourriez ne plus la voir réapparaître avant un bon moment. Et je parle en connaissance de cause. Il m’a fallu user de moult stratagèmes et diversions en tous genres pour réussir à mettre la main dessus. Grand fiston, le fourbe, l’avait tout bonnement kidnappée et planquée sous son oreiller, histoire de pouvoir la lire et la relire en douce…

 

Un humour à toute épreuve, des répliques cultissimes, des bouilles impayables, des situations complètement loufoques et ô combien savoureuses, Le grand méchant renard a tout bon ! Un vrai bon gros coup de cœur qu’il est urgent de découvrir si ce n’est pas encore le cas… et une lecture jubilatoire que j’ai grand plaisir à partager avec Laurie…!

 

 

Les avis de Cajou, Jérôme, Laure, Livresse, Luocine, Mo’, Violette,

 

Le blog de l’auteur 

Bonus : L’excellente BD interactive tirée de l’album

 

renard1

renard3

reanrd4

reanrd2

 

Éditions Delcourt (Janvier 2015)

Collection Shampooing

192 p.

 

Prix : 16,95 €

ISBN : 978-2-7560-5124-6

 

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Stephie !

 

 

 

topbd_2013.jpg

 

by Yaneck

19,5/20

26 commentaires sur “Le grand méchant renard – Benjamin Renner

  1. Je dois cette lecture à Jérôme et je l’ai offerte depuis à mes petits enfants , elle connaît un franc succès. J’avoue avoir pouffé de rire plus dune fois en leur lisant cette histoire.

  2. Le côté interactif est très drôle en tout cas, donc je ne doute pas de la qualité de cet album (qu’il me faudra bien lire à l’occasion !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>