L’écorce des choses – Cécile Bidault

On entre dans cet album sur la pointe des pieds, sans faire de bruit. On s’y installe en silence, comme dans un cocon, une bulle réconfortante. Tout y est d’une incroyable douceur… Le silence règne et pourtant tout fait sens. Alors on ouvre grand les yeux et on se coule dans l’histoire de cette fillette privée de sa voix qui trouve des subterfuges pour se faire entendre…

 

Il y est question d’un arbre gigantesque qui se fait refuge. D’une ombre rassurante qui apaise les nuits. De la naïveté de l’enfance qui va et du monde qui grandit. De ces adultes qu’on ne comprend pas toujours. De ces jeux qu’on partage avec cet autre qu’on ne connait pas mais qu’on apprivoise instantanément…

 

L’écorce des choses a eu sur moi un effet incroyablement apaisant. L’histoire de cette petite fille muette est d’une telle simplicité et d’une telle beauté que les mots sont effectivement inutiles. L’enfance fait loi… Dans la bulle que la fillette s’est créée, un autre monde prend forme. Un monde où l’on fait des cabanes dans les branches, où les explications sont inutiles, où les adultes ne se déchirent pas. Un monde-aquarium qui étouffe les sons, amplifie les moindres sensations, décuple les émotions. Un monde où l’on se tait mais où on a tant de choses à dire…

 

Il est beau le premier album de Cécile Bidault. Il est beau et il touche en plein cœur. Tout sonne comme une évidence. Le scénario d’une simplicité bouleversante, le graphisme d’une incroyable douceur, ce monde imaginaire dans lequel se réfugie la fillette pour oublier sa différence et que les pinceaux de l’artiste nous donne à voir…

 

Un album précieux offert par une amie précieuse… Merci ma Mo’

 

Les avis de Gambadou, Mo’, Sabine, Sandrine

 

Le blog de Cécile Bidault

Le tumblr de L’écorce des choses

Éditions Warum (Octobre 2017)

104 p.

 

Prix : 17,00 €

ISBN : 978-2-36535-297-0

BD de la semaine saumon

… chez Stephie

15 commentaires sur “L’écorce des choses – Cécile Bidault

  1. boum boum boum … et tu comprends maintenant pourquoi cette envie de silence, de ne rien dire et sourire. Il y a tant de douceur et de beauté dans cette BD. Un coup de cœur !

  2. Je crois l’avoir lu… je ne sais plus trop bien en fait… Ton synopsis me dit quelque chose, mais je ne trouve pas de trace sur mon blog… A croire que cette lecture m’a peu marquée (ou je n’étais pas en conditions) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *