L’enfant cachée – Marc Lizano / Loïc Dauvillier / Greg Salsedo

L'enfant cachéeUn moment que je souhaitais découvrir L’enfant cachée… C’est chose faite et j’en suis ravie !

J’avais adoré le duo Lizano / Dauvillier dans Hugo et Cagoule, une BD muette pleine de poésie et de charme s’adressant aux très jeunes enfants, j’étais d’autant plus curieuse de découvrir ce que pourrait donner leur collaboration dans cette BD jeunesse au sujet délicat à aborder…

 

Elsa se réveille en pleine nuit. En revenant des toilettes elle remarque que la lumière est encore allumée dans la chambre de sa grand-mère, elle non plus ne dort pas… Elle regarde des vieilles photos et a l’air bien triste. Elsa pense que sa grand-mère a fait un cauchemar et la persuade de le lui raconter, c’est sûr, après, elle ira bien mieux. Mais le « cauchemar » de sa grand-mère est un morceau de son passé qui la hante, encore et toujours…

 

Dounia se met alors à raconter à sa petite fille ce jour qui a changé sa vie. Ce jour où son ami Isaac s’est éloigné l’air triste à la sortie de l’école, ce jour où son père lui a annoncé que désormais elle devrait porter une étoile jaune sur ses vêtements parce qu’ils devenaient « une famille de shérifs ». Cette étoile, Dounia en était plutôt fière, c’est pourtant à partir de ce moment que les choses ont réellement changé. Sa meilleure amie Catherine l’ignore, son institutrice la relègue au fond de la classe et l’humilie devant le reste de la classe. Dehors, les choses changent très vite aussi. Injures raciales sur les devantures des magasins tenus par des juifs, violentes répressions policières dans les rues… Un matin aux aurores, ses parents sont arrêtés, Dounia, elle, reste cachée dans une armoire avec ordre de ne plus bouger jusqu’à ce qu’on vienne la chercher. C’est madame Péricard, la voisine du dessous qui viendra la délivrer… Dounia Cohen devra désormais s’appeler Simone et se faire passer pour sa fille pour survivre…

lenfant-cachee1

Cet album est une totale réussite ! J’ai tout de suite été séduite par cette façon subtile et délicate d’aborder le sujet de la Shoah, intelligente aussi. Intelligente parce que les jeunes lecteurs se reconnaîtront dans Elsa, dans ses interrogations, dans ses questions posées à sa grand-mère pour comprendre l’incompréhensible. Difficile de se rendre compte que l’homme peut être cruel, difficile de comprendre la barbarie même si elle n’est jamais évoquée directement… Et heureusement, les hommes peuvent aussi se montrer bons, un bel hommage aux Justes, les biens nommés.

Le dessin de Marc Lizano, tout en rondeur, est tout en simplicité. Il n’est pas pour autant naïf, bien au contraire, il donne encore plus de poids et de force aux mots et à l’histoire de Dounia.

 

Un album à mettre entre toutes les mains !

 

Les avis de Jérôme, Yvan, Canel, Choco, Mo’

L-enfant-cachee1.jpg

L-enfant-cachee2.jpg

© Lizano/Dauvillier/Salsedo/Le Lombard

 

Éditions Le Lombard (Janvier 2012)

80 p.

 

 

C’était ma logo BD Mango rouge !

Chez Mango et chez les autres !

 

Top-BD-des-blogueurs-v3

 

by Yaneck

17,5/20 

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-l-enfant-cachee-marc-lizano-loic-dauvillier-greg-salsedo-107743369.html

16 commentaires sur “L’enfant cachée – Marc Lizano / Loïc Dauvillier / Greg Salsedo

  1. Très bel album oui, j’ai apprécié la douceur utilisée pour traiter ce sujet sans que pour autant il ne soit réduit au cliché. Quand mon bonhomme sera pret à accueillir ce récit, je pense que l’album glissera de ma bibliothèque à la sienne ^^

    • Je me demandais moi aussi quand je pourrais proposer cet album à mon grand… Pas maintenant, c’est sûr, mais il y aura droit, ça c’est sûr ! 😉

    • C’est une très bonne BD jeunesse sur un sujet délicat… Une BD intelligente et bien pensée pour les plus jeunes, un titre à retenir oui !

  2. Quelle BD émouvante, bien faite. J’apprécie le fait que les camps soient juste évoqués, pas montrés, cela permet aux adultes d’en parler à l’enfant selon son âge, selon ce qu’il est prêt à entendre en fonction de sa maturité…

    Cet album a fait l’unanimité autour de moi : 11, 14, 44, 45 et 72 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *