Les derniers jours d’un immortel – Bonneval / Vehlmann

ImmortelÉtonnante découverte… et coup de cœur inattendu pour une bande dessinée de science-fiction… Oui, vous avez bien lu, de science-fiction. Ce genre que je fuis par principe en pensant qu’il n’est pas fait pour moi. Du moins en littérature, les films, je suis plutôt bon public.

 

Cet album là, je voulais le lire. Parce que Vehlmann est au scénario, parce que tout le monde en dit le plus grand bien et parce que bizarrement je pressentais que j’allais adorer sortir de cette fameuse zone de confort où je me sens si bien. Verdict : j’ai drôlement bien fait de faire confiance à mon instinct, j’ai adoré !

 

L’histoire se passe donc dans un futur indéterminé. La race humaine a évolué, elle est maintenant capable de vivre éternellement. Chaque homme a en effet la possibilité de dupliquer son « corps premier » en plusieurs « échos », sortes de clones.

 

C’est dans ce monde que vit Elijah. Dans son domaine, Elijah est très fort, il impressionne. Un des meilleurs éléments de la police scientifique et philosophique chargée de faire régner la paix entre les différents peuples qui cohabitent parfois tant bien que mal dans l’univers. Un genre de médiateur, de négociateur chargé des missions diplomatiques les plus périlleuses. Pas toujours évident de régler les différends, les problèmes de compréhension et de contact, les crises entre les diverses ethnies, humanoïdes ou non… Elijah est aussi appelé pour résoudre certains cas criminels litigieux, ses talents de conciliateur faisant merveille pour démêler le vrai du faux. D’ailleurs, on a besoin de lui pour un cas un peu plus épineux que les autres…

 

Je resterai volontairement évasive. Mais que dire sinon que j’ai tout aimé dans cet univers rempli de transmutations et de téléportations en tous genres…? Un univers où on peut décider de sa mort, choisir le jour de ses funérailles, y inviter ses proches… Un univers peuplé de créatures bizarres, où il faut tout de même une autorisation pour avoir un enfant, où les relations sexuelles sont inexistantes et jugées fades et inutiles, où la délivrance d’un certificat de Libre Arbitre est nécessaire pour pouvoir mettre fin à ses jours et disparaître enfin… Un univers si éloigné du nôtre dont les préoccupations nous sont tout de même étrangement familières, de même que les réflexions sur la mort, la vie, la mémoire…

 

Le dessin, sobre, en noir et blanc, est une merveille de simplicité et d’élégance. Saisissant de contraste avec l’univers qu’il décrit pourtant à merveille. Une réussite.

 

Non, vraiment, ne passez pas à côté de cet album. Impressionnant, d’une grande intelligence et d’une grande richesse, voilà qui impose le respect.

 

Les avis de Choco, Cuné, Lunch, Mo’, Oli’v, Yaneck, Yvan

L’avis de Kbd

 

 

9782754801584_1

9782754801584_2

9782754801584_3

9782754801584_4

© Bonneval / Vehlmann / Futuropolis

 

 

Éditions Futuropolis (Mars 201)

152 p.

 

 

 

C’était ma logo BD Mango rouge !

Chez Mango et chez les autres…!

 

 

topbd_2013.jpg

 

by Yaneck

19/20

 

50 commentaires sur “Les derniers jours d’un immortel – Bonneval / Vehlmann

  1. Et une nouvelle fois, je vais me précipiter à la bibliotheque pour emprunter cette BD ; tu en parles tellement bien que c’est impossible de résister !

  2. Ah, la SF n’est pas ce que l’on croit :-) J’ai aimé aussi, et d’ailleurs en général tout ce que fait Vehlmann : j’aime bien quand la BD nous fait réfléchir…

  3. je vais voir si elle est dans ma médiathèque , grâce à vous (les blogueuses) je finis par regarder le rayon BD mais c’est difficile de s’y retrouver
    Luocine

  4. Rhaaa, je ne sais pas. Le duo Bonneval / Vehlmann, j’adore, mais les transmutations et les téléportations, ce n’est vraiment pas du tout mon truc.

    • Il n’est heureusement pas question que de ça ici. C’est un univers très éloigné du mien et de ce que j’aime lire en général mais là j’ai plongé à pieds joints !

  5. Je suis content que tu ai essayé ce livre. Il fait partie de mes références, en SF, et chez Futuropolis.
    J’aime l’intelligence de cette histoire, toutes les questions qu’elle soulève, que le temps seul nous permettra de régler pleinement.
    Merci à toi, et je peux d’ors et déjà t’annoncer que tu fais rentrer le livre dans le top. ^^

  6. pas attirée au premier abord, mais comme toi, je tenterai peut être l’expérience. J’ai déjà été agréablement surprise en sortant de ma « zone de confort »

  7. Je crois bien que je vais le noter, le sujet, les planches que tu donnes me font très envie… Et j’aime la SF en science fiction. J’avais eu un vrai coup de coeur pour un titre ado, mais je ne l’ai perdu et je ne me rappelle ni du titre ni de l’auteur (j’avais quinze ans aussi ;0) Mais j’en ai gardé un grand souvenir, c’était totalement dépaysant comme univers… Tout ça pour dire que j’ai pensé à ce titre en te lisant…

  8. Je ne connaissais pas et comme toi, je me frotte très peu à la SF ! Donc pourquoi pas, devant un tel enthousiasme, d’autant plus que les sujets évoqués m’intéressent !

  9. Je suis très open à la SF alors j’aurais déjà été intriguée à la base, mais si en plus tu ne l’es pas et que cette BD t’a quand même diablement convaincue visiblement, je note et surligne de suite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>