Les Folies Bergère – Porcel / Zidrou

Folies-bergere.jpgZidrou est partout, et décidément là où on ne l’attend pas… Il n’y a peut-être que lui d’ailleurs pour me faire me précipiter sur un album parlant de la grande Guerre. Parce que je savais que j’allais y retrouver quoiqu’il arrive les thèmes qui lui sont chers et qu’il traite toujours magnifiquement bien.

Les tranchées ? Un simple décor… La première Guerre Mondiale ? Peut-être juste un prétexte pour parler des hommes et de ce qui les relie finalement…

 

« A la fin de la guerre – parce que

faudra bien qu’elle se termine un jour, hein ! –

on s’est tous juré d’aller fêter ça

aux Folies Bergère,

à Paris. C’est pour ça le nom. »

 

La Grande Guerre fait rage. Au bout des baïonnettes, le sang et la mort. Plongés dans une horreur sans nom, au milieu de l’odeur pestilentielle des cadavres, des hommes qui tentent de survivre dans ces tranchées boueuses qu’ils ont rebaptisés « les Folies Bergère »…

Gros plan sur les soldats de la 17e compagnie d’infanterie, des hommes qui n’ont en commun que leur peur et la haine de l’ennemi. Ici, on boit, on se souvient, on se raccroche à la pensée de ses proches, on se réfugie dans l’oeuvre de Jules Verne, on prie, on écrit, on dessine, on chante, on espère, on devient fou ou on se surprend à croire aux miracles. Le soldat Rubinstein qui survit au peloton d’exécution, et ce malgré plusieurs balles dans le corps et une autre tirée à bout portant dans la tête, c’est bien un signe de l’existence de Dieu non ? Et cette enfant qui pleure au milieu du champ de bataille, un autre miracle…?

Un peu plus loin, Claude Monet peint des nénuphars et tente de répondre aux questions innocentes d’un môme qui lui reproche de ne pas savoir peindre les grenouilles…

 

Que dire… Une fois de plus, je suis bluffée par le travail de Zidrou, par sa capacité à s’associer à chaque fois à un dessinateur qui saura magnifier son histoire. Car Zidrou est un fabuleux conteur d’histoires qui nous régale de dialogues subtils, tantôt savoureux tantôt poignants. Une écriture sans fausses notes. Ses personnages risquent de me hanter encore longtemps. Du tout bon !

Le dessin de Porcel me faisait au début plutôt peur. Sombre, évidemment, âpre, très réaliste. Du noir, du gris, le rouge sang comme rare touche de couleur, l’atmosphère de l’album est on ne peut plus oppressante… Et c’est ce qu’il fallait à une telle histoire, rien à dire, c’est cohérent et magnifiquement exécuté.

De la belle ouvrage ! Un one-shot à découvrir d’urgence !

 

Les avis de JViel, Yvan, OliV’, Zaelle

 

 

Folies bergère1

 

 

Lire les premières planches chez DigiBidi


 

 

 

Éditions Dargaud (Septembre 2012)

92 p.

 

C’était ma logo BD Mango rouge !

Chez Mango et chez les autres !

 

topbd_2013.jpg

 

by Yaneck

18,5/20 


 

BD lue dans le cadre de l’opération

organisée par PriceMinister

BD priceminister

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-les-folies-bergere-porcel-zidrou-116344776.html

15 commentaires sur “Les Folies Bergère – Porcel / Zidrou

    • J’espère que tu aimeras… Je pensais que l’histoire me plairait moins cette fois ci et finalement je suis à nouveau conquise !

    • J’aime beaucoup tous ces dessinateurs différents dont Zidrou s’entoure… C’est à chaque fois une totale découverte pour moi !

  1. Ca doit rétrécir le gosier les dessins et les écrits. Je note… tout en sachant que j’aurais du mal à la lire.

    • C’est encore une association très réussie… Comme à chaque fois, c’est différet et je me suis laissée surprendre. Je suis presque sûre que tu aimeras !

    • C’est vrai que la couverture à elle seule est incroyable ! Le reste n’est pas mal non plus tu verras ! 😉

    • Je m’attendais à être moins séduite par cette BD de Zidrou et finalement il réussit encore une fois à m’étonner…!

    • Ahhhhhh Zidrou j’adore ! Je te conseille Lydie, ou encore la peau de l’ours, Le beau voyage… Que de pépites !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *