Les Piqûres d’Abeille – Claire Castillon

abeille

« Je l’ai repérée tout de suite, avec sa couronne dans les cheveux et son petit sac à main de vieille dame. J’ai compris que je pourrais lui faire confiance. À quoi bon avoir une meilleure amie et une amoureuse ? Abeille allait remplir les deux fonctions. Lou, mon ancienne amoureuse de CP, était bien trop gamine. En ce qui me concerne, je suis très mûr, assez marrant et plutôt intelligent, il me faut donc une fiancée qui dépote (…) Avec Abeille, tout est possible. »

 

Au mariage de sa marraine, Jean n’a eu d’yeux que pour elle. Abeille. Avec un prénom si peu banal, son allure à part et son aplomb sans faille, Jean est persuadé d’avoir trouvé l’amoureuse parfaite. Même si elle ne le sait pas encore. La retrouver n’est pas une mince affaire mais plein de ressources et surtout ultra motivé, Jean réussit à mettre la main sur la précieuse adresse de sa promise et lui envoie une lettre sans équivoque sur ses sentiments. La réponse ne tarde pas et Jean est aux anges. Abeille pique, Abeille mord, Abeille fait mal… mais Jean, lui, ne voit rien…

 

En ouvrant Les piqûres d’Abeille, on s’attend à une petite bluette sentimentale sympathique pour ados. Sauf que la dite bluette est signée Claire Castillon, peu coutumière des caresses et autres mièvreries même si elles s’adressent aux plus jeunes. C’est donc avec une plume acérée que l’auteure nous raconte une histoire d’amour à sens unique. Très tendre avec son jeune héros malmené, elle dépeint face à lui une Abeille tête à claques qui mène son monde à la baguette, prête pour cela à humilier, rabaisser et peiner ses sujets entièrement dévoués à sa cause.

 

Si le lecteur n’est pas dupe de la cruauté d’Abeille, Jean, aveuglé par son amour pour la jeune peste, continue à aduler sa reine. Mais autour de lui, le monde continue de tourner et remet petit à petit les pendules à l’heure… Mention spéciale d’ailleurs à cette tribu bigarrée qui vaut à elle seule la lecture de ce petit roman décapant qui sort allégrement des clous : les parents pas toujours très adaptés, la sœur qui se débat avec ses kilos en trop et tombe sous le charme d’un justicier moderne, le cousin chauve, le meilleur ami qui tombe amoureux d’une fille qui se déplace en fauteuil roulant, le grand père unijambiste et la grand-mère au menton qui pique..!

Reste à savoir si les jeunes à qui se destine ce roman pour le moins atypique arriveront à faire la part des choses et à comprendre ses différents niveaux de lecture. Le lecture adulte, lui, se régale de la joyeuse impertinence et de la douce folie de Claire Castillon qui piétine avec bonheur les codes du roman jeunesse.

 

Un roman jeunesse original et intrigant que je partage avec Jérôme, comme chaque mardi ou presque…!

 

Les avis de Canel et Mylène

 

Éditions Flammarion jeunesse (Avril 2017)

160 p.

 

Prix : 14,00 €

ISBN : 978-2-08-140664-3

 

pepites_jeunesse

9 commentaires sur “Les Piqûres d’Abeille – Claire Castillon

  1. Acéré, c’est exactement ça. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce texte mais je ne suis pas certain qu’il fasse mouche auprès de son public cible. J’en doute même beaucoup à vrai dire ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>