L’herbier sauvage – Fabien Vehlmann / Chloé Cruchaudet

herbierSauvage

« Contrairement à ce que l’on pourrait penser, je ne suis pas forcément en quête « d’extraordinaire » : je recherche juste des gens acceptant de parler de sexualité avec sincérité ; même, et surtout, lorsqu’ils pensent n’avoir rien de particulier à raconter sur le sujet.

Car c’est précisément-là que j’ai un rôle à jouer : c’est à moi que revient la responsabilité d’aller débusquer, au milieu du foisonnement des souvenirs évoqués, le détail intrigant, la formulation juste, le mot frappant, la pensée originale, l’expérience édifiante. »

 

En cinq ans de lecture inavouables, mes vrais coups de cœur doivent se compter sur les doigts d’une main. Parfois, rarement, on tombe sur une pépite. L’herbier sauvage en est une…

 

Fabien Vehlmann, scénariste de bande dessinée bien connu, a choisi d’approcher ses contemporains par le biais le plus intime qui soit. Un simple carnet de notes à la main, il a recueilli leurs confidences sexuelles et leurs souvenirs les plus secrets. Des confessions racontées le plus simplement du monde, autour d’un verre, à une table un peu à l’écart ou dans le secret d’alcôves libertines. Des rencontres désinhibées où la parole est la plus libre possible. Sans tabou…

 

Cet herbier sauvage porte magnifiquement bien son nom. En son sein, une faune qui aime sans complexes, des hommes et des femmes aux envies et aux désirs totalement assumés. Des « herbes folles » qui offrent une palette riche d’expériences qui disent tout de l’amour. Autant d’histoires troublantes, étonnantes, crues ou émouvantes qu’on pourrait croire susurrées à l’oreille…

 

Tout aussi délicates et subtiles, les aquarelles de Chloé Cruchaudet font merveille. Incroyablement charnelles, sensuelles et élégantes, elles donnent vie à des souvenirs intimes de la plus belle des façons. Les courbes se dévoilent, les mouvements s’esquissent en douceur. Le trait est ample et animal, parfois surréaliste, jamais vulgaire, toujours au plus proche des sensations. Il dit le désir, le vrai, la faim de l’autre, le fantasme qui tenaille…

 

Un somptueux livre illustré et un très bel objet-livre à réserver aux lecteurs les plus avertis. Coup de cœur ! ♥

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Éditions Soleil (Mai 2016)

Collection Noctambule

164 p.

 

Prix : 19,99 €

ISBN : 978-2-302-05194-2

 

 

mardi c'est parmis

By Stephie

10 commentaires sur “L’herbier sauvage – Fabien Vehlmann / Chloé Cruchaudet

  1. J’avais bien aimé la précédente Bd de Chloé Cruchaudet (Mauvais Genre) et cet ouvrage a l’air magnifique !
    Et comme tu le dis les coups de cœur sont rares dans le genre érotique …

  2. Pépite vous avez dit pépite ?? Mmhhh !!! Et j’aime ces auteurs. Vehlmann m’avait fait voyager avec ses cinq conteurs de Badgad et « Les derniers jours d’un immortel » surtout. Et puis Cruchaudet… <3
    Merci damouazel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>