Malo de Lange, fils de voleur – Marie-Aude Murail

Malo-de-Lange.jpgSi septembre rime bien sûr avec rentrée des classes, il rime aussi avec découverte d’un nouvel auteur chez Pimprenelle ! Cela ne pouvait pas mieux tomber puisque ce mois-ci c’est Marie-Aude Murail qui est à l’honneur, auteur jeunesse dont j’ai lu et aimé un nombre incalculable de titres ! Le premier challenge pour moi était donc de trouver un roman que je n’avais pas encore lu… Malo de Lange, fils de voleur. : avouez que le titre seul est une invitation à l’aventure !

 

1822. Tours. Mélanie et Amélie de Lange se rendent chez l’abbé Pigrièche pour y adopter un orphelin, où plutôt une orpheline, blonde aux yeux bleus de préférence. C’est qu’elles sont trop vieilles pour faire le bonheur d’un homme, alors pourquoi pas un enfant ? Alors, quand l’abbé leur met sous les yeux un petit garçon beau comme un angelot qu’on prendrait aisément pour une fille, elles n’hésitent pas une seule seconde. De son passé et de ses origines, elles ignorent tout, mais sur son épaule droite, tatoué dans sa chair au fer rouge, le dessin d’une fleur de lys est la marque du bagne…

Dix ans plus tard, un certain Riflard se présente chez les soeurs de Lange comme le père de Malo. Il se révèle être un brigand qui le kidnappe et le séquestre pour d’obscures raisons. Réussissant à s’enfuir, Malo partira sur les routes. A la fois vagabond, menteur et petit voleur, ses pas le conduiront jusqu’au Lapin volant, célèbre repère de bandits, de voleurs et d’assassins. Si Malo est bien fils de voleur, nul doute qu’il découvrira le secret de ses origines et de sa naissance dans ce QG du crime. Accompagné de Craquelin, du gros Bourguignon et de La Bouillie, il fera face à son destin…

 

Quel plaisir ! Ce petit roman se dévore ! Bourré d’humour, truffé de belles trouvailles et de rebondissements rocambolesques, on ne s’ennuie pas une seule seconde ! Une seule certitude, vous ne pourrez pas vous empêcher de « jaspiner l’arguche » après une telle lecture ! Le roman fait en effet la part belle à la langue des voleurs et des mendiants : vous côtoierez des « barbillons« , des « fourgats« , des « gouèpeurs« , des « grinches » et des « railles« , vous vous enfoncerez dans les rues sombres du Paris du XIXe, vous émettrez mille hypothèses sur l’identité de Malo ce « momacque » qui vaut de l’or… Malo raconte son histoire et on est pendu à ses lèvres ! Petit bonus : lisez bien les titres des chapitres, tous plus délicieux les uns que les autres !

Nul doute que ce petit bijou d’humour ravira les petits comme les grands ! Les personnages sont très attachants, Malo en tête, suivi de près par les autres membres de sa petite bande. C’est savoureux, enlevé, sans temps morts, à recommander chaudement aux amateurs de romans d’aventure !

 

Les avis de Clarabel, Cathulu, Hérisson, Cuné, Lancellau.

 

Premières phrases : « D’habitude, les gens qui écrivent leurs mémoires ont un pied dans la tombe. Moi, je n’ai que seize ans, mais j’ai décidé de vous raconter l’histoire de ma vie. Pour deux raisons. Une, je ne suis pas sûr de faire de vieux os. Deux, j’ai vu plus de choses qu’un centenaire. Mais commençons par le commencement, comme disait le bourreau à Marie-Antoinette en lui coupant les cheveux. »

 

Au hasard des pages : « Le Lapin volant comportait trois étages. Plus on montait, plus les gens étaient dangereux. Les grinches de la haute pègre se réunissaient au troisième étage et, quand ils préparaient un mauvais coup, une trappe dans le plafond leur permettait de s’isoler au grenier. C’était là que se décidaient les cambriolages des bijouteries et les assassinats des riches bourgeois. » (p. 138)

 

Éditions École des Loisirs (Octobre 2009)

Collection Neuf

276 p.

Illustrations de Yvan Pommeaux

 

logo-mam

Tous les billets du jour recensés chez Pimprenelle en cliquant sur le logo !

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-malo-de-lange-fils-de-voleur-marie-aude-murail-57912880.html

18 commentaires sur “Malo de Lange, fils de voleur – Marie-Aude Murail

    • Très chouette lecture, bien que pour les plus jeunes ! L’époque est bien rendue, l’histoire pleine de rebondissements, une réussite !

    • L’atmosphère de l’époque est effectivment très bien rendue, l’argot utilisé par les brigants et autres voleurs n’est pas étranger à tout ça ! 😉

  1. Moi aussi j’ai lu Malo!! et j’ai enchaîné avec Le tueur à la cravate. Malo de Lange m’a fait penser à Oliver Twist et en lisant le livret Mon écrivain préféré j’ai compris que Marie-Aude s’était inspirée de Charles Dickens. En tout cas j’ai adoré son humour ravageur qui survient comme des petites maximes!

    • Eh oui, dure journée pour la mienne aussi !! heureusement, j’en ai déjà lu beaucoup, ça raccourci la liste !! Maintenant, j’attends de voir quel sera le prochain auteur à découvrir, j’ai hâte ! 😉

    • Rhoooooo, j’adore les compliments ! 😉 En tous cas, c’est vrai que c’est une chouette lecture, et personnellement, je ne trouve pas que ton article soit trop rapide, c’est très complémentaire et on dit presque les mêmes chose ! 😉

    • J’ai eu la chance de la rencontrer au salon du livre et j’ai maintenant deux de ses livres dédicacés, youpi !!!

    • Je n’ai toujours pas lu Miss Charity, en tous cas, tu as bien de la chance de l’avoir dédicacé ! 😉 C’est moi qui suis jalouse là !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *