Peregrine-BD-couvJacob a toujours été proche de son grand-père, Abe. Un grand-père aimant qui, durant son enfance, n’a eu de cesse de lui raconter des histoires fantastiques peuplées de créatures aux étranges pouvoirs et aux capacités hors du commun. Des créatures « particulières » avec qui il aurait grandi dans un orphelinat retiré sur une île au large du pays de Galles. Extravagances ou délires d’un vieil homme, Jacob n’en a que faire et ne se pose pas vraiment la question. Il a grandi mais ces histoires font véritablement partie de sa relation avec son grand-père. Peut-être cachent-elles une réalité bien plus sombre, des secrets que son grand-père a souhaité enterrer…

 

Jusqu’au jour où son grand-père l’appelle, affolé et visiblement en danger. « Ils » sont là. « Ils » viennent le chercher. « Ils » l’ont retrouvé… Le vieil homme perd la tête, Jacob va bien devoir l’accepter. Inquiet, il se rend à son domicile et retrouve son grand-père agonisant dans son jardin, le thorax atrocement lacéré. Avant de mourir, il a le temps de glisser quelques mots à l’oreille de son petit-fils. Il y est question d’un oiseau. D’une tombe. D’une lettre. Du 3 septembre 1940… Et d’une certaine miss Peregrine…

 

« Mon grand-père voulait que j’aille sur l’île et que je trouve cette femme. Si quelqu’un pouvait connaître les secrets de son enfance, c’était elle. »

 

Je n’ai pas lu la série dont est tirée cette adaptation. Ce n’est pas faute d’avoir souvent eu les romans entre les mains, les ayant achetés à leur sortie à mes collégiens. Petit succès mais rien de fracassant, la tendance s’inverse actuellement avec la sortie du film de Tim Burton, rien d’étonnant à cela. Je les ai donc feuilletés plusieurs fois ces romans. Les objets-livres sont très beaux, les couvertures originales sont intrigantes et légèrement angoissantes (bien plus que ces nouvelles jaquettes reprenant l’affiche du film, marketing oblige…) et les photographies très « freaky » qui s’y trouvent confirment cette impression de départ. Nous sommes dans un univers fantastique, singulier et envoutant. Le lecteur ne dispose pas de toutes les clés et avance aussi prudemment que ne le fait le héros, s’attendant à de nouvelles révélations qui viendraient mettre à mal ses fragiles certitudes. Et aussi étonnant que cela puisse paraitre, on se coule aisément dans cet univers, assimilant sans sourciller toutes ces histoires de boucles temporelles et d’enfants au étranges pouvoirs.

 

L’adaptation BD a été scénarisée par l’auteur lui-même, c’est dire si elle se veut fidèle au roman original. La nouveauté tient donc au traitement graphique de Cassandra Jean, que j’ai trouvé plutôt réussi, l’utilisation de la couleur et du noir et blanc marquant les différents univers et les passages de l’un à l’autre. A mi chemin entre le dessin manga et le comic, tout va très vite dans cet album. On privilégie l’action et les scènes impressionnantes au détriment peut-être d’une analyse un peu plus fine des sentiments des personnages. Mais qu’importe, les adolescents en manque de sensations fortes risquent bien d’y trouver leur compte… (Et moi, je ferai sans doute mieux de lire les romans 😉 )

 

Une découverte bien sympathique que je partage avec miss Mo’, nul doute que nous lirons la suite !

 [slideshow]

Éditions Bayard (Novembre 2014)

Collection BD Kids

256 p.

 Traduit de l’anglais par Sidoine Van Den Dries

 

Prix : 17,90 €

ISBN : 978-2-7470-5169-9

 

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Stephie


17 commentaires

Moka · 19 octobre 2016 à 06h50

J’avoue que j’ai feuilleté la BD qui ne me tente pas du tout. En revanche, j’ai très envie de lire les romans.

Sandrine · 19 octobre 2016 à 08h21

J’ai lu le premier roman et je suis allée voir le film de Tim Burton. J’ai aimé les deux.
Il me reste donc à découvrir cette BD.

Mylene · 19 octobre 2016 à 08h39

dans ma PAL, je la lirai certainement pour la semaine prochaine ! (et j’ai lu le roman il y a peu, je compte aller voir le film à la fin du mois 🙂 )

sabine · 19 octobre 2016 à 11h45

Je note, pas ma tasse de thé , mais envie de découvrir quand même.

Eva · 19 octobre 2016 à 11h52

avec la sortie de l’adaptation de Burton (que je n’ai pas encore vue) j’avais bien envie de lire les romans, mais pas vraiment le temps…l’adaptation en BD pourrait être un bon compromis !

Mo · 19 octobre 2016 à 13h55

Oui je lirai la suite, parce que tout de même, ça ne se fait pas de laisser des lecteurs avant tant d’inquiétudes quant à ce qu’il va advenir de ces jeunes (et moins jeunes) personnages. Bien aimé en tout cas, curieuse de lire les romans aussi qui contiendront forcément davantage de détails, davantage de profondeur, davantage de… tout ! 🙂

framboise · 19 octobre 2016 à 16h36

Uhh moa ça me plait ! Ai bien envie de me lancer ! Tu crois que Pierre12 ans ce serait bon ?
Bisous copine
(Pis ils sont beaux vos billets, mes fées <3 )

hélène · 19 octobre 2016 à 17h34

Ca semble intrigant !

Antigone · 19 octobre 2016 à 19h03

J’attendrai sans doute pour la BD, puisque j’ai vu le film de Tim Burton. 😉

Marguerite · 19 octobre 2016 à 19h59

Sans en faire une priorité, je la lirai peut-être si elle croise mon chemin.

manU · 20 octobre 2016 à 08h10

Je ne suis pas allé voir le film, un peu peur d’une déferlante d’effets spéciaux, mais je lirai bien les romans je crois.

Alex-Mot-à-Mots · 20 octobre 2016 à 11h39

Toujours pas lu non plus. Mais le film me tente bien.

Jerome · 20 octobre 2016 à 12h58

Je te sens sur la retenue. Sympathique, ce n’est pas assez pour que je saute le pas 😉

gambadou · 20 octobre 2016 à 18h38

Pas vu le film, mais la version BD me tente bien

Marion · 23 octobre 2016 à 11h35

J’ai les romans depuis tellement longtemps…
Il faut que je me penche là dessus assez vite…

Julia · 28 octobre 2016 à 15h51

Ma lecture de cette BD m’a également donné envie de lire les romans … A la fois pour comparer mais aussi pour peut-être avoir d’autres subtilité.

Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 1 (Riggs & Jean) – Bar à BD · 19 octobre 2016 à 13h51

[…] Une lecture que je partage avec Noukette !! […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *