Mon grand soir – Audrey Demaury

« Dans ma vie, parfois, on se croirait dans un film qui fait un peu pleurer. »

 

Seule à la maison pour la soirée, Lola a du mal à profiter de l’aubaine. Dehors, une tempête de neige fait rage. Et dans sa tête, ça se bouscule aussi… Des mois que leur vie de famille est entre parenthèses. Qu’ils marchent sur des œufs et qu’ils croisent les doigts très fort. Qu’ils espèrent cet appel de l’hôpital pour leur annoncer que Mano a enfin un nouveau cœur qui l’attend…

 

Jour J. Sa mère tourne en rond comme un lion en cage en attendant l’ambulance qui va venir chercher Mano. Son père les rejoindra directement à l’hôpital. Ce soir, Lola a le champ libre. Libre d’écouter Mickael Jackson à tue-tête. Libre de se déchaîner sur sa batterie. Libre de ne penser qu’à elle puisque personne n’a le temps pour ça. Libre d’oublier pour une fois le cœur de son frère qui fait la loi dans la maison. Libre de mettre de côté cette angoisse sourde qui pèse sur sa poitrine pour profiter de cette solitude providentielle…

 

« Je peux vous dire que ce n’est pas si facile que ça de s’en sortir seule avec ce compte à rebours qui fait Tic-Tac dans la tête. (…) La maison entre en hibernation avec moi. Je me laisse tomber sur le lit de mon frère. J’ai beau avoir une dizaine à mon âge, je n’ai pas encore tiré un trait sur tous les monstres du monde, il y en a un paquet qui viennent de prendre possession des lieux et la froussarde qui sommeille en moi scrute sous le lit pour essayer de les déloger. »

 

Le premier roman de Audrey Demaury se lit d’une traite. La voix de Lola sonne juste. Sur un sujet anxiogène, l’auteure dose à la perfection l’humour et la légèreté. Le jeune lecteur ne peut que s’identifier à cette adolescente livrée à elle même pendant ce fameux grand soir qui a tout du saut dans le vide. D’un côté, l’ivresse de la liberté, de l’autre, l’épée de Damoclès qui pèse de tout son poids…

 

On imagine la lourdeur de la vie de famille. Ces respirations qu’on retient, ces joies qu’on s’interdit, ces pensées et ces attentions logiquement tournées vers Mano et son combat pour la vie. On ressent tout l’amour de Lola pour son petit frère tout comme on comprend son besoin viscéral d’air, de liberté et de lâcher prise. Constamment sur le fil, Lola s’autorise à être pour une fois un peu égoïste… Mais c’est le grand soir, celui de tous les dangers, de tous les espoirs aussi. Alors que la tempête rugit dehors et paralyse le pays tout entier, Lola guette la sonnerie du téléphone. Une nouvelle vie peut commencer. Ou s’arrêter…

 

Une nouvelle pépite jeunesse que je partage avec Jérôme, comme chaque mardi.

 

Éditions Thierry Magnier (Janvier 2018)

Collection Grands romans

128 p.

 

Prix : 9,90 €

ISBN : 979-10-352-0133-3

 

pepites_jeunesse

6 commentaires sur “Mon grand soir – Audrey Demaury

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *