morganeRevisiter la légende Arthurienne en se focalisant sur le personnage sulfureux et énigmatique de la fée Morgane. Dépoussiérer son image en révélant son côté ambigu, révolté, indépendant et pugnace…

 

La couverture donne le ton et le lecteur n’est pas au bout de ses surprises. Non seulement les deux auteurs s’en donnent à cœur joie dans leur réinterprétation du mythe mais ils osent imaginer une héroïne des plus modernes qui aurait bien des leçons à donner à toutes ces prétendues féministes…

 

Morgane est en colère et se donne les moyens de reconquérir le pouvoir dont on l’a injustement privée. Son demi-frère Arthur est monté sur le trône de Bretagne alors qu’il lui était promis depuis sa naissance. C’était sans compter les manigances de Merlin qui œuvrait patiemment dans l’ombre pour mettre son plan diabolique à exécution, allant jusqu’à la manipuler depuis sa plus tendre enfance pour la maintenir sous sa coupe…

 

Mais la vengeance est un plat qui se mange froid. Et Morgane a tout son temps… Patiemment, elle aussi, se met à tisser sa toile. Patiemment, elle tire les ficelles et avance ses pions pour assouvir sa soif de pouvoir envers et contre tous ceux qui l’ont utilisée et prise pour ce qu’elle n’était pas… 

 

Nul doute que cette nouvelle Morgane ne laissera aucun lecteur indifférent. Femme fatale, vénale, intelligente, intrigante, cruelle, indomptable, rebelle… et forcément intimement libre, Morgane fascine et interroge. Autour d’elle, gravitent tous les personnages emblématiques de la légende arthurienne, tous écornés et rhabillés pour l’hiver, il n’y a pas de raison. Les dialogues sont d’ailleurs souvent réjouissants tant les interactions entre les différents personnages sont modernes et enlevées.

 

Moderne donc, à l’image du dessin de Stéphane Fert qui m’a pour le coup assez déstabilisée. Couleurs saturées, avalanche de bleu, dessin très stylisé voire simplifié à l’extrême, j’avoue ne pas avoir été emballée plus que ça par ce choix graphique qui a le mérite d’être audacieux. Pour autant, cette modernité du trait est plus que pertinente quand on voit le portrait que les auteurs ont choisi de faire de Morgane… et on finit par s’y habituer. Tout est cohérent en somme et fait de ce Morgane une parenthèse de lecture tout à fait agréable.

 

Un album toujours en lice pour le Prix de la BD Fnac 2017, et c’est mérité ! Fin du suspense le 17 janvier !

 

Une lecture que j’ai le plaisir de partager avec Leiloona

 

L’avis mitigé de Mo’

 [slideshow]

Éditions Delcourt (Avril 2016)

Collection Mirages

144 p.

 

Prix : 17,95 €

ISBN : 978-2-7560-7005-6

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Moka


21 commentaires

Moka · 4 janvier 2017 à 00h44

C’est vrai que le graphisme ne nous pousse pas à nous ruer sur l’album.Toutefois, le portrait de femme qui se dessine me plaît. Alors pourquoi pas… A l’occasion.

Marguerite · 4 janvier 2017 à 03h07

En voyant le titre, la couverture et « légende Arthurienne », j’étais sûre que ce n’était pas pour moi. Après ton billet, j’aurais quand même envie d’y jeter un oeil… Tout un tour de force Noukette ! 🙂

sabine · 4 janvier 2017 à 07h30

Je ne suis pas emballée plus que cela même si j’aime bien ces portraits de femmes…Les couleurs sans doute et une certaine méfiance avec le scénario.

Mo · 4 janvier 2017 à 07h52

Un album qu’il faudra que je ressorte de mes étagères dans quelques années… histoire de voir si je change mon fusil d’épaule ^^

Hélène · 4 janvier 2017 à 08h15

Oui c’est particulier comme réécriture !

framboise · 4 janvier 2017 à 08h56

Je ne sais pas, je ne sais pas moa avec toussa ! Le dessin me plait assez, à vu de nez, com ça ! Bon va falloir que j’y jette un œil ou 2 😉
Bisous copine <3

Leiloona · 4 janvier 2017 à 09h35

Même avis que toi, ma Nouk’ ! Effectivement on ressort de cette BD sans savoir si on a aimé ou pas, car c’est audacieux, oui, moderne, oui, et le tout d’une jolie cohérence. Et fichtre ça décoiffe !

Pas ma préférée de la sélection du prix bd fnac cela dit. 🙂

Léa Touch Book · 4 janvier 2017 à 10h53

J’adore le style du dessin, cela me tente beaucoup 🙂

Blandine (Vivrelivre) · 4 janvier 2017 à 11h28

Le dessin me déplaît tout en m’attirant! Paradoxal…
Vos trois chroniques (j’ai d’abord lu la tienne puis celle de Leiloona et enfin celle de Mo’) s’accordent et se complètent très bien et je découvrirai bien cet album s’il croise ma route (mais après avoir relu la légende arthurienne!)

luocine · 4 janvier 2017 à 12h40

bon cette BD ne m’attire pas trop mais merci de nous en parler et bonne année à toi Noukette

Jerome · 4 janvier 2017 à 13h44

Juste agréable, c’est pas assez ça madame :p

enna · 4 janvier 2017 à 13h58

la couverture me tente beaucoup mais je ne suis pas experte en légende arthurienne. je garderai l’oeil ouvert s’il arrive à la médiathèque!

Eric the Tiger · 4 janvier 2017 à 17h30

Etant un grand adepte de tout ce qui touche à la légende arthurienne, ton article m’intrigue… Le choix du personnage principal et l’identité graphique du dessin donnent envie de partir à la découverte de cet album. Merci pour le tuyau. Au plaisir de te relire…

Soukee · 4 janvier 2017 à 17h43

Je suis assez rebutée par les dessins pour ma part…

Au Fil des Plumes · 4 janvier 2017 à 18h21

Le graphisme ne m’enchante pas vraiment mais ce que tu dis de l’histoire par contre m’emballe complètement.

Mylene · 4 janvier 2017 à 19h01

bon bon bon, je note, l’histoire a vraiment l’air bien !

manU · 4 janvier 2017 à 20h05

Pas très emballé par le dessin…

A_girl_from_earth · 4 janvier 2017 à 20h44

Aaah moi les contes ou légendes revisités, ça me parle toujours, et j’aime bien le concept de cet album et le graphisme. J’y regarderai de plus près en librairie.

L’Orme du Caucase – Utsumi & Taniguchi – Moka – Au milieu des livres · 4 janvier 2017 à 00h36

[…]                   Noukette                        […]

Morgane – Stéphane Fert et Simon Kansara | 22h05 rue des Dames · 18 janvier 2017 à 22h34

[…] l’avis de Noukette : « Nul doute que cette nouvelle Morgane ne laissera aucun lecteur indifférent. Femme […]

Morgane de Kansara et Fert | · 10 mai 2017 à 07h13

[…] Noukette […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *