Nanami.jpgVoilà une bande dessinée qui marche fort auprès de mes petites adolescentes en ce moment ! Après l’avoir lue, je comprends leur engouement et leur attirance pour cette héroïne et cette histoire : cet album a en effet tout du shojô (manga qui cible les adolescentes) et mêle habilement la culture et les traditions asiatiques et européennes. Tous les ingrédients du succès donc ! Cette série en cours compte actuellement trois tomes.

 

Nanami est une adolescente de quatorze ans assez renfermée et peu sûre d’elle : ses résultats scolaires sont en baisse et ses parents la menacent de la mettre en pension si elle ne se ressaisit pas. Heureusement, il y a  Cloé, sa meilleure amie, qui tente de la remotiver… Dans les couloirs de son collège, elle trouve un livre au titre énigmatique abandonné par terre : « Le Royaume invisible ». En attendant de le rendre à son propriétaire, elle le ramène donc chez elle. Se décidant à le feuilleter, elle est immédiatement assaillie par des choses monstrueuses jaillissant des pages ! Pressée de s’en débarrasser, elle se rend dès le lendemain à l’endroit indiqué par le tampon du livre, le « Théâtre du vent ». A l’intérieur, elle ne cache pas sa surprise de trouver en pleine répétition la bande des « Black Rose », adolescents marginaux et gothiques qui ne parlent à personne surnommés par son amie Cloé la « secte des corbeaux ». Ils sont dirigés par un metteur en scène pour le moins impressionnant, aveugle de surcroît, Alessandro. Celui ci décèle en elle un don et lui propose un rôle dans la pièce qu’ils préparent, mais par n’importe quel rôle, le premier rôle, celui de la princesse Ataka… D’abord réticente, Nanami finit par accepter de jouer dans la pièce, laissant de côté son appréhension de côtoyer de près la bande des Black Rose. Et c’est là que l’impensable se produit : subitement, elle se retrouve projetée dans l’univers de la pièce qui devient réelle ! C’est ce qui se produit quand le jeu des acteurs est sincère…

 

Ce premier tome tient ses promesses : l’intrigue et le décor sont posés et le lecteur fait connaissance avec les personnages. Rapidement, on plonge dans un monde imaginaire magique et fascinant mais aussi inquiétant : Nanami devient la princesse Ataka mais son royaume est en danger et son pouvoir est remis en cause. Beaucoup de questions restent à ce stade sans réponses et le suspense est bien maintenu. La jeune lectrice ne peut que s’identifier à Nanami : princesse et guerrière, elle se retrouve dans un monde irréel à la fois menaçant et captivant, à mille lieux de son quotidien de collégienne. Malgré un certain nombre de clichés et de stéréotypes, cet album se lit avec plaisir. J’ai apprécié cette initiative de proposer à nos adolescentes un shojô à la française, c’est léger, c’est frais, une bonne lecture détente !

 

Nanami planche2

 

Editions Dargaud (Février 2006)

Collection Cosmo

82 p + cahier de croquis (6 p.)


 BD du mercredi

C’est chez Mango…, et chez plein d’autres !

Liens vers tous les billets du jour chez Mango.

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-nanami-tome-1-le-theatre-du-vent-nauriel-eric-corbeyran-amelie-sarn-57076793.html

Catégories : Bande dessinée

17 commentaires

Commentaire n°1 posté par Hathaway · 15 septembre 2010 à 08h23

Une lecture qui me semble très agréable ! On ne doit pas voir passer le temps en la lisant, c’est noté !

    Noukette · 15 septembre 2010 à 15h52

    Très ciblée adolescente, cette BD se lit très facilement. J’ai lu le tome 2, pas mal, j’attends de recevoir le 3e maintenant, mes élèves aiment beaucoup !;-)

Commentaire n°2 posté par mango · 15 septembre 2010 à 09h45

Je comprends que les adolescentes soient attirées par ce shojô. Je trouve les images très belles pour ma part!

    Noukette · 15 septembre 2010 à 15h53

    C’est vrai que le mélange shojô et BD franco-belge est plutôt réussi ! j’aime aussi beaucoup le dessin de Nauriel !

Commentaire n°3 posté par Herisson08 · 15 septembre 2010 à 15h37

je note tout de suite pour mes petites à moi 🙂

    Noukette · 15 septembre 2010 à 16h12

    Elles devraient aimer ! Je viens de commander le 3e, elles trépignent ! 😉

Commentaire n°4 posté par yoshi73 · 15 septembre 2010 à 15h52

J’ai un peu de mal avec les shojo en général mais dans ce cas, l’histoire a l’air plutôt sympathique! Un peu de fraîcheur ne peut pas faire de mal!

    Noukette · 15 septembre 2010 à 16h14

    C’est pas mal ! Et ce n’est pas réellement un shojô vu que le côté BD franco-belge est bien présent lui aussi ! C’est léger, les ados adorent !

Commentaire n°5 posté par Herisson08 · 15 septembre 2010 à 17h14

Moi dans les BD le carton plein est sans conteste pour Les blagues de Toto ! Suivi de pres par Lou et Les pompiers !

    Noukette · 16 septembre 2010 à 00h30

    Ah oui, Lou, indispensable ! Je n’ai pas Les blagues de Toto par contre, chez moi c’est les Ducobu qui cartonnent !;-)

Commentaire n°6 posté par Dolly · 16 septembre 2010 à 18h33

je note ce titre car je n’ai pas encore lu de shojo et j’hésitais beaucoup devant le vaste rayon manga…Merci 😉

    Noukette · 16 septembre 2010 à 23h12

    Celui ci n’est pas un vrai shojô vu que cette BD est un mélange des 2 styles ! Mais les auteurs français s’en sortent très bien et le résultat est sympa !

Commentaire n°7 posté par valérie · 16 septembre 2010 à 21h14

je ne connaissais le mot sojo.

    Noukette · 16 septembre 2010 à 23h19

    Comme quoi ! Un manga pour filles donc ! 😉

Commentaire n°8 posté par Lilibook · 18 septembre 2010 à 20h30

je ne connaissais pas du tout.

    Noukette · 20 septembre 2010 à 00h04

    C’est tès sympa à lire, les ados apprécient beaucoup…, et moi j’ai bien aimé aussi !;-)

Nanami de Nauriel, Corbeyran et Sarn | Un Petit Bout de Bib(liothèque) · 9 décembre 2015 à 04h04

[…] les avis de Noukette et Hérisson sur le début de la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *