Ne t’inquiète pas pour moi – Alice Kuipers

Ne-t-inquiete-pas-pour-moi.jpegQuoi de mieux pour la panne de lecture qu’un petit roman vite lu, qui plus est quand il est plébiscité par de nombreux lecteurs et lectrices ayant pour la plupart sorti la boite de mouchoirs ? Bon, je vous l’accorde, le sujet n’est pas des plus folichons mais le côté « petits mots griffonnés à la va-vite » de cette histoire m’intriguait fortement, tout comme sa sortie simultanée en littérature adulte et ado.

 

L’histoire, tout le monde la connaît plus ou moins, elle tient d’ailleurs en très peu de lignes. Claire vit seule avec sa mère depuis le divorce de ses parents. Elle voit son père de temps à autre mais c’est sa mère qui est le témoin privilégié de son adolescence… Du moins en théorie, car Claire et sa maman passent leur temps à se croiser, à se louper, à ne se voir parfois que quelques rares instants par semaine. Et ces instants, précieux, doivent être planifiés… Même comme ça, pas dit qu’elles arrivent à partager des moments ensemble.

Claire a 15 ans, son quotidien, c’est le bahut, ses amis, son petit copain, la vie quoi. Pour sa mère, c’est journées à rallonge à l’hôpital où elle est médecin, corvéable à merci, disponible à toute heure du jour et de la nuit. Pas le temps de souffler, pas le temps de s’accorder du temps, pas le temps non plus d’en accorder autant qu’elle le voudrait à sa fille chérie. Alors elles ont leurs trucs, leurs astuces pour communiquer malgré tout : des petits mots jetés sur un bout de papier, quelques phrases écrites sur des post-it collés sur le frigo de la cuisine, là où on ne peut pas les louper, là où ils seront forcément lus. Et sur ces petits mots, il y a tout : l’incompréhension, la colère, les pardons, la culpabilité, les « je m’excuse », les « je t’aime », les « moi non plus »… Il y a les listes de courses, les « surtout n’oublie pas », les « occupe toi de Jeannot lapin », les rappels à l’ordre, les petites choses du quotidien. L’indispensable. Le superflu. La vie. Jusqu’au jour où la vie justement vient vous faire un pied de nez, où tout est bousculé, où le temps, finalement, prend de plus en plus d’importance, où l’amour doit se dire, se crier… Parce qu’il y a urgence.

 

Que dire… Oui, ce livre est émouvant, oui, il y a tant de choses à dire sur les relations mère-fille, sur la maladie, sur le combat qu’il faut mener… Je pensais être submergée par l’émotion à la lecture de ce petit roman, il n’en est rien. Je n’ai pas eu le temps de m’attacher aux personnages, peut-être, justement, parce que les pages se tournent très vite, trop vite parfois. Ce qui fait l’originalité de ce roman est clairement ce qui m’a le plus gêné dans ma lecture. Quelques phrases par pages, parfois juste quelques mots, une lecture d’une petite heure tout juste. Je n’ai pas eu l’impression de rentrer pleinement dans l’histoire de Claire et de sa maman. Quand je lis, j’aime m’installer confortablement, là, tourner les pages si vite me donnait presque mal à la tête, j’en étais même un brin perturbée c’est dire… Et puis Claire… Une vraie tête à claques cette gamine ! Même si la dernière lettre rachète quelque peu sa conduite. 

Avis en demi-teinte donc pour ce roman qui a le mérite d’aborder un thème difficile sous un angle différent. Un roman qui a de toutes façons déjà trouvé son public et qui va sûrement glaner encore de nombreux lecteurs depuis sa sortie poche… Une lecture qui ne restera pas gravée dans ma mémoire… Je dois avoir un coeur de pierre…

 

Les avis divers et variés de Stéphie, Sara, Lael, Clarabel, Leiloona, Praline, Edelwe, Antigone, Cathulu, Laure, Joëlle, Fée Bourbonnaise, Allie, Véro, Lucie, Cess, Lancellau, Luna, Cajou, Gwenaëlle, Ori, Azilys, Isa, Radicale

 

« Quand je te regarde

Je vois la femme que je veux être

Forte et courageuse

Belle et libre

 

Claire

 

P-S : Je t’aime »

 

Éditions Le livre de Poche (Mars 2011)

256 p.

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-ne-t-inquiete-pas-pour-moi-alice-kuipers-90233059.html

18 commentaires sur “Ne t’inquiète pas pour moi – Alice Kuipers

    • Ecoute, je ne sais pas si c’est le remède miracle contre les pannes mais il est tellement court que ça devrait passer tout seul…! Pas sûre que ce soit un coup de coeur pour toi par contre !

  1. J’avais beaucoup aimé ce roman et j’avais vraiment pleuré comme une madeleine à la fin de ce roman. Malgré tout, je te rejoins sur certains points… C’est vrai que Claire est assez désagréable, c’est vrai que les côtés post-it peuvent faire mal à la tête, …

    • Je pense que je n’ai pas lu ce roman au bon moment… Je comprends qu’il plaise à tant de lecteurs mais moi je n’ai pas été touchée…

  2. Hi hi, des goûts et des couleurs, pas grave, non, tu n’as pas un coeur de pierre, ça ne t’a pas parlé, c’est tout ! Moi j’ai été sincèrement émue par cette lecture, justement, c’est la brièveté qui m’a bouleversée, et le fait qu’il faut imaginer tout ce qui se passe entre chaque post it. Mais tu as raison, ce livre n’a absolument pas besoin de pub, il a déjà trouvé son public ! 

  3. J’ai un coeur de pierre, moi aussi, j’ai trouvé ce bouquin banal et sa réputation surfaite, ce qui est finalement pire que toi, tu vois. 

    • Malheureusement, ce roman ne m’a pas touchée… Malgré la lettre finale effectivement très émouvante… Il m’a manqué quelque chose…

    • Je m’attendais vraiment à être touchée par ce livre…, comme quoi ! Mais je comprends les nombreux avis positifs que j’ai pu lire le concernant, ce n’était peut-être pas le bon moment pour moi !

  4. J’ai adoré ce roman plein de tendresse et de sentiments. Il se lie trés facilement et provoque l’envie de toujours connaitre la suite.

    Vraiment trés bon roman

    • C’est vrai qu’il se lit vite, peut-être trop vite justement… Je comprends qu’il touche autant de lecteurs… même si je n’en fais pas partie ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *