« Les genoux qui se cognent, mes os qui me tiennent mal, mes pieds en dedans, mes mouvements désordonnés, tout le haut de mon corps qui se cabre à chaque pas, comme si je tombais à nouveau, et ma canne qui rythme ma marche lente d’un « clac, clac » assez rock.

C’est donc moi, Vladimir Duchamp, quinze ans dans deux mois, handicapé de naissance, pantin un peu désarticulé, admis dans l’ULIS du collège Georges Brassens pour l’année, la langue bien pendue, des rêves de cinéma plein la tête et, depuis un quart d’heure, une Lou dans les pattes. »

 

Une jolie « famille » comme je les aime. Une belle galerie de personnages un peu bancals qui tentent de pousser droit. Avec Nos cœurs tordus, Séverine Vidal et Manu Causse ont réalisé le casting parfait. Des personnages cabossés, des écorchés vifs aussi atypiques qu’attachants pour lesquels on a du mal à ne pas fondre d’amour. Tous gravitent autour de Vlad. Vlad aimante, un peu malgré lui. Solaire, charismatique, il attire autour de lui une bande de doux dingues qui ont tous, à des degrés divers, des comptes à régler. Avec la vie. Avec eux-mêmes. Avec les autres. Au fil des mois d’une année scolaire un peu particulière, il vont faire front commun. Apprendre à s’accepter. A être soi. A se dépasser. A s’aimer. A renoncer. A avancer. A grandir…

 

Mon premier est un mini roman de Séverine Vidal paru dans le magazine Je bouquine sous le titre de Un cœur en équilibre. Mon second est la naissance des voix des copains de Vlad, imaginées par Manu Causse. Mon tout est Nos cœurs tordus, un roman choral doudou bourré d’énergie positive qui fait un bien fou. Comme dans une vraie famille qui ne s’est pas vraiment choisie, le lecteur se régale des liens qu’il voit se tisser parfois en silence. De ces complicités qui naissent entre des êtres qu’à priori rien ne rapproche. De cette intimité qui s’impose comme une évidence entre Saïd le mal aimé, Mathilde « la moitié morte », la belle Lou, les jumelles Théa et Charlie, Dylan le rêveur… et Vlad, colonne vertébrale de tout ce petit monde.

 

« Il y a, dans la vie, des moments parfaits. »

 

… Et ce roman en est un ! L’histoire est belle et forte, drôle et tendre, positive et sensible. On y parle de handicap, des combats du quotidien, des rêves qui donnent des ailes et permettent d’abattre toutes les barrières. On en ressort gonflé d’amour avec en sourdine la nostalgie des souvenirs des années collège, des passions partagées, des premières amours et des amitiés intenses de l’adolescence. Un roman irrésistible qui a récolté cette année le Prix Gulli et un joli coup de cœur que je partage avec Jérôme, comme chaque mardi.

 

L’avis de Mylène

 

Le blog de Séverine Vidal

Le blog de Manu Causse

 

Éditions Bayard jeunesse (Mars 2017)

224 p.

 

Prix : 13,90 €

ISBN : 978-2-7470-6862-8

 

pepites_jeunesse


10 commentaires

Moka · 27 février 2018 à 08h13

Séverine Vidal, évidemment !

Laeti · 27 février 2018 à 09h50

Comme dit chez Jérôme, je le note tout de suite! Tout a fait le genre de romans ados qui me plaît!

séverine Vidal · 27 février 2018 à 10h39

Pffiou, j’ai fini ces deux chroniques les larmes aux yeux. Vous m’avez eue. Merci.

keisha · 27 février 2018 à 14h02

ben voilà, on résiste ou pas? ben non.

Cristina · 27 février 2018 à 21h40

La couverture ne me plaisait pas vraiment, mais ça c’était avant Noukette !

Et puis l’après Noukette … Evidemment que j’ai envie de le lire !
Tssssssss TENTATRICE !

😉

syl. · 27 février 2018 à 22h18

C’est noté, Noukette. Je suis déjà passée chez Jérôme.
Ton billet est très beau.

Alex-Mot-à-Mots · 2 mars 2018 à 11h10

Une naissance en plusieurs étapes.

FondantGrignote · 3 mars 2018 à 14h52

rafraîchissant, bien pensé et original ! chouette ! je note 🙂

Caro · 5 mars 2018 à 23h07

Un super roman, avec des personnages différents et attachants… Belle découverte pour moi, en octobre dernier : https://leslecturesdecaro.wordpress.com/2017/10/02/nos-coeurs-tordus-roman/

Jerome · 23 mars 2018 à 17h05

Des personnages qui ne s’oublient pas. Il a tout bon ce petit roman jeunesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *