Rosa (1/2 Le pari) – François Dermaut

rosaUn petit village paumé de Normandie au début du XXe siècle. Depuis ses seize ans, Rosa est mariée à un homme de vingt-cinq ans son ainé, veuf et alcoolique. Pendant des années, Rosa courbe l’échine, encaisse et se tait. Avec le temps, par la force de l’habitude et grâce à une certaine capacité au renoncement, Rosa arrive même à éprouver une sorte de tendresse pour ce mari qui, s’il s’amende avec l’âge, ne l’a pourtant jamais épargné…

 

Le destin étant ce qu’il est, les cartes se trouvent redistribuées à ce qui pourrait bien être la fin de la vie du vieil homme. Amoindri, souffrant de tuberculose, Mathieu se repose entièrement sur sa femme qui se dévoue à son chevet tout en tenant seule le petit bistrot dans la ferme conjugale. Un bistrot où échouent quotidiennement les hommes du coin venus s’épancher dans la bouteille tout en se mesurant à leurs congénères. Un petit rituel bien huilé, fait de blagues grivoises, de railleries et de petits règlements de comptes.

Et parfois, les choses dérapent. Comme ce soir, où une simple altercation entre deux hommes tourne au défi pour évaluer leur virilité. Pour pouvoir offrir à son mari des soins en sanatorium, Rosa décide d’y prendre part. Contre une certaine partie des sommes engagées par les parieurs, elle sera l’arbitre. A elle de juger qui, parmi tous ces hommes, est le meilleur amant…

 

Épatant ! Vivement la suite de ce diptyque qui m’a complètement embarquée ! Des les premières planches, j’ai été conquise par cette formidable galerie de personnages dépeinte par l’auteur. Des vraies gueules, une tripotée d’hommes rustres, mal dégrossis et misogynes façonnés par une époque où la femme n’a aucun droit si ce n’est celui d’obéir et de se taire. La décision de Rosa de servir d’arbitre dans ce combat de coqs en mal de reconnaissance virile a de quoi étonner et faire sourire… Et pourtant. En acceptant de voir défiler ces hommes dans son lit, Rosa prend son destin en mains. Pour sauver son mari. Et pour se sauver elle. Pour exister enfin en tant que femme…

 

Et le défilé vaut son pesant de cacahuètes… Sûrs d’eux, timides, audacieux, pudiques ou sentimentaux, les parieurs se dévoilent tel qu’il sont vraiment, mettant à nu leurs faiblesses et leurs petits secrets. Rosa, elle, tient les rênes et tourne le pari ridicule à son avantage. Subtil, intelligent (et jubilatoire il faut bien le dire…!) revirement de situation qui voit Rosa dicter ses règles et « prendre le pouvoir ». 

 

A découvrir d’urgence !

 

Les avis de Jacques et Stéphie

 

rosaP-1G

rosaP-2G

rosaP-3G

 

Éditions Glénat (Mars 2015)

56 p.

 

Prix : 14,50 €

ISBN : 978-2-35648-365-2

 

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez moi !

 

 

La BD de la semaine c’est aussi chez…

 

équinoxes  piano oriental  star wars  équinoxes

            Jérôme                           Mo                           Yaneck                       Jacques

 

 

matteo  supreme  métamorphose  titeuf

          Amandine                   Karine                        Sabine                           Maël

 

 

cavale  entrevue  réflexe survie  LOVE-IN-VAIN

           Stephie                    Marguerite                    Sandrine                                   Enna

 

 

amour yeux  maitre-armes  Les-petits-ruisseaux  moby dick

               Enna                                  Hervé                          Louise                         Marion

21 commentaires sur “Rosa (1/2 Le pari) – François Dermaut

  1. Bonjour! Le dessin ne m’emballe pas mais le sujet et ton avis est intéressant. Je verrai s’il est à la médiathèque.
    De mon côté je participe aujourd’hui avec deux titres :
    « Love in vain – Robert Johnson 1911-1938 » de Mezzo et Jean-Michel Dupont http://ennalit.canalblog.com/archives/2015/09/30/32640238.html
    et « L’amour ferme les yeux » de Line Hoven http://ennalit.canalblog.com/archives/2015/09/30/32640354.html
    A bientôt!

  2. uhhhhh j’aime et le dessin et l’histoire ! et ton billet, absolument génial, m’a mis l’eau à la bouche !
    je note je note !
    un joli mercredi ma copine <3 et merci pour la découverte !

  3. Carrément tentée !!! Mais chiante comme je suis, tu imagines bien qu’il y a un « mais ». Vu l’accroche que tu as eu avec cet album, je vais attendre la sortie du second tome et je pourrais lire le diptyque d’une traite 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *