Shi 1. Au commencement était la colère – Zidrou / Homs

Couverture Shi

« Tant de sang a coulé !

Tant de larmes, aussi !

 

Qui aurait imaginé, alors,

que de tels liens puissent se tisser

entre deux femmes que tout pourtant séparait ?

 

Deux femmes contre un Empire !…

Au commencement était la colère…! »

 

 

Si j’aime quand Zidrou se fait intimiste je crois que j’aime encore plus quand il se lance dans des grandes fresques historiques ou l’aventure n’est pas en reste. C’est peu dire que j’ai été séduite par ce premier tome de ce qui s’annonce comme une série absolument palpitante (la quatrième de couverture annonce un premier cycle de 4 tomes…) Car le scénariste ne se contente pas simplement de poser une ambiance et des personnages.  Il y met sa patte, n’oublie pas d’aborder des thématiques qui lui sont chères et s’associe à nouveau à un dessinateur espagnol au talent fou qui m’a fait écarquiller les yeux du début à la fin. Attention, coup de cœur !

 

Il sera bien question de colère dans ce premier tome. De celle qui gronde, qui enfle. De celle qui fait avancer envers et contre tous, quitte à défier la loi des puissants. De celle qui attend patiemment son heure pour exploser… La colère comme un fil rouge qui relie des faits qui se passent de nos jours à d’autres bien plus lointains…

 

1851. Première Exposition Universelle à Londres. Tout le gratin se presse pour admirer les merveilles du monde exposées aux yeux de tous sous des écrins de verre. Jennifer est la fille du Colonel Winterfield. Jamais vraiment là où on l’attend, prête à tous les écarts, elle pratique la photographie et n’a pas la langue dans sa poche. Au grand dam de sa famille qui aimerait qu’elle rentre dans le rang… Sa route va croiser celle de Kitamakura, une Japonaise « exposée » dans le palais asiatique. Une femme qui tient serrée contre son cœur de mère un bébé mort. Et la colère nait…

 

Ferrée dès les premières planches. Par le scénario aux petits oignons du talentueux Zidrou, par l’incroyable Londres qui nait sous les crayons virtuoses de Homs, par cette atmosphère sombre, inquiétante et mystérieuse dans laquelle le lecteur s’enfonce corps et âme. L’Angleterre victorienne empêtrée dans ses contradictions, un scandale qui tombe mal, une sombre société secrète aux desseins plus que douteux… et deux femmes que tout oppose dont la colère et le profond désir de vengeance auront un lien étroit avec le SHI… symbole de la mort. 

 

Une entrée en matière plus que prometteuse pour une série d’ores et déjà complètement addictive, loin des tomes d’introduction plan-plan où les choses peinent parfois à décoller. On en ressort échevelés, admiratifs et plus qu’impatients de découvrir la suite ! Chapeau monsieur Zidrou ! ♥

 

Les avis de Un amour de BD et Yvan

          [slideshow]

Éditions Dargaud (Janvier 2017)

54 p.

 

Prix : 13,99 €

ISBN : 978-2-505-06441-1

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Moka

22 commentaires sur “Shi 1. Au commencement était la colère – Zidrou / Homs

  1. Je vais attendre de voir ce que tu dis des prochains tomes (hu hu hu… parce que tu sais bien qu’entre Zidrou et moi, ça ne marche pas à tous les coups hein ! 😛 )

  2. je suis incapable d’attendre les albums au fur et à mesure de leur parution, je lis toujours la fin avant de me lancer , donc je vais attendre avant de lire cette petite merveille!

  3. Je sais que celui-là va arriver très vite à la bibliothèque, je vais me jeter dessus je crois, au vu de ton avis plus qu’enthousiaste !!

  4. Uhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh :-p
    (ce message ne sert à rien, m’enfin tu le sais, je ne peux résister à Zidrou …. pis à toi aussi évidemment !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *