Une histoire d’hommes – Zep

Une histoire d'hommeIl y a 18 ans, les Tricky Fingers étaient aux portes de la gloire. Unis comme les doigts de la main, les quatre garçons ont pourtant vu leurs routes se séparer. Un coup du sort, un coup de pas de chance…

 

JP, Franck et Ivan ont chacun tracé leur route. Une petite vie loin des spotlights, loin de la scène. Un acte manqué ? Peut-être… Quelques remords, des regrets aussi, mais dans l’ensemble, cette vie de rockers est définitivement derrière eux. Sauf pour Sandro. Sandro lui a réussi. Chanteur charismatique du groupe, il est le seul à avoir tiré son épingle du jeu après leur dissolution. Le seul à avoir su saisir sa chance, même s’il a fallu pour cela mettre de côté une vieille amitié pour penser à lui, rien qu’à lui. Résultat, Sandro est une vraie star outre-Atlantique…

 

Et les voilà tous réunis, tous les quatre, le temps d’un week-end dans le manoir de Sandro. Des retrouvailles heureuses, du moins en apparence, un brin de nostalgie, des souvenirs qui ressurgissent inévitablement, les bons, les moins bons, des vieilles rancœurs aussi… Les années ont passé, tous ont eu leur lot de galères même si on tait les vraies blessures. Le temps d’un week-end, reformer la « dream team », refaire le monde tel qu’on l’aurait voulu, tel qu’on l’avait rêvé. Même si ce n’est qu’illusion…

 

Une histoire d’hommes, une histoires de potes. Si certains ont grandi, d’autres sont restés d’éternels adolescents. La vie est passée par là, en a égratigné certains, n’a pas été tendre avec d’autres, elle a même été violente… La vie en somme.

L’histoire en soi n’a rien de vraiment original. On se doute qu’il y a du lourd derrière ces petites rancunes… De flash-back en souvenirs, le lecteur recolle les morceaux du puzzle, comprend les non-dits, colmate les brèches. Et là, on ne peut s’empêcher de s’attacher à ces mecs, simples, vrais, résignés ou désenchantés, parfois vraiment malmenés par la vie. De jolis portraits.

 

Évidemment, nous sommes à des kilomètres de Titeuf. Je me garderais bien d’émettre un avis, je n’ai jamais lu Titeuf. Par contre, j’avais découvert Zep dans son Carnet intime, son Happy Sex, son Happy Rock… Et j’avais trouvé ça vraiment très sympa. Aucun à priori donc à l’ouverture de ce nouvel opus.

J’ai passé un vrai bon moment, sans être estomaquée par le dessin qui je dois dire me laisse un peu de marbre… C’est une belle histoire, tendre, toute en subtilité, émouvante comme il se doit… mais pour être honnête, je n’en garderai pas un souvenir impérissable. Je me rends compte que je suis loin du concert de louanges concernant cette BD, mais au regard de mes dernières lectures, souvent bluffantes, je suis bien forcée de modérer quelque peu mon enthousiasme, la fin un peu trop rapide à mon goût y est sûrement pour quelque chose.

Que ça ne vous empêche pas de découvrir cette belle histoire d’amitié virile, elle fait du bien, elle donne le sourire, elle vous fera peut-être même verser une petite larme…!

 

Un grand merci à ma Stephie, une fois n’est pas coutume, cette fois ci c’est moi qui ai pioché dans sa bibliothèque !

 

Les avis de HérissonLiyah, Mo’, Leiloona, J.Viel, Le petit carré jaune, Fransoaz, Alfie’s mec

 

Le site de l’album

Le site de l’auteur

 

 

Zep-P2

© Zep / Rue de Sèvres

 

 

Éditions Rue de Sèvres (Septembre 2013)

62 p.

 

C’était ma logo BD Mango rouge !

Chez Mango et chez les autres !

 

topbd_2013.jpg

 

by Yaneck

15/20

28 commentaires sur “Une histoire d’hommes – Zep

  1. Cette histoire à tous les ingrédients pour me plaire, et tu en parles avec sincérité donc je note…

    Merci et belle journée 🙂

  2. J’ai beaucoup à aimé cet album même si je n’ai pas été touchée par les dessins. Comme je le disais dans mon post, il a laissé en moi une petite musique qui me revient régulièrement…

  3. De mon côté, j’attends son prochain album. Ce nouveau registre dans lequel Zep s’investit me parle beaucoup plus que celui de son Titeuf. J’avais été très agréablement surprise par ce titre qui reste pour moi une belle découverte de 2013. Mon engouement se situe un ou deux crans au-dessus du tien car justement, je ne m’attendais pas à ce que l’auteur soit aussi grave dans ses propos.

    • Je suis bien d’accord. On est loin de Titeuf et ça c’est plutôt une bonne nouvelle ! Et c’est une belle surprise oui, même si je trouve qu’il aurait pu fouiller un peu plus ses personnages. Tu ne trouves pas cette fin un peu expéditive ?

      • Non, elle est ouverte à souhait. Elle m’a surprise. Je ne m’attendais pas à un tel rebondissement en fait. Je trouvais le perso principal trop puéril pour que Zep le confronte à cela. Bref… j’ai foncé tête baissée dans cette lecture ^^

        • C’est curieux mais figure toi que j’avais pressenti ce revirement moi… Presque depuis le début… Coup de chance sûrement, le fait est que ça m’a un peu gâché la « surprise »…

  4. J’ai lu de bonnes critiques mais je me doutais qu’il ne s’agissait pas d’une BD qui nous marque. Mais c’est agréable parfois de lire des choses légères. J’attends juste que la BM l’achète (^o^)

    • Je ne dirais pas que c’est une lecture « légère » par contre… Il y a des thèmes délicats abordés. On passe cela dit un très bon moment avec ces quatre potes !

  5. Merci Noukette pour le lien.
    On passe un moment sympathique dans ce beau manoir et même si les vannes entre potes est « du déjà vu », j’ai trouvé ça très souriant. Je ne pense pas non plus qu’elle deviendra une référence dans l’univers des bulles, mais ça reste un livre à découvrir.

  6. C’est vrai, c’est une jolie histoire plaisante sans grande surprise… Mais j’ai bien aimé l’atmosphère générale et j’ai regretté que Zep ne nous garde pas qq pages supplémentaires histoire de creuser un peu ses personnages et l’intrigue…

  7. j’ai vraiment bien aimé, sans être fou enthousiaste, j’ai aimé le dessin, contrairement à toi et l’histoire si elle n’est pas très originale tient jusqu’au bout de l’album

  8. Hum, cet album a bénéficié d’une large couverture médiatique de par son auteur. C’est un bon titre certes mais qui reste très classique et ne révolutionne en rien le genre. A classer dans les bons romans graphiques. Si je n’en fait pas un coup de cœur, j’ai tout de même apprécié cette histoire de trentenaires qui se cherchent encore. C’était touchant et à la fois, on reste quand même un chouia extérieur. Selon moi, encore un peu de travail dans cette veine pour Zep devrait amener les lecteurs à une véritable émotion qui prend aux tripes.

    • Tu as tout dit, rien de révolutionnaire là-dedans mais une belle histoire touchante et juste. Personnellement, je trouve que la fin est un peu rapide et les personnages pas assez fouillés… J’ai passé un bon moment cela dit !

  9. ai acheté o poilu pour noel, cette histoire de mecs (et com l’hom a un groupe de rock, si, si, jte jure !) cette histoire rock and roll, de virilité mhuuuum me suis lancée !!!
    des bises ma copine et merci merci encore pour ce blog divin ou g cherché tous mes kdos de noel et grace auquel je vais régaler petits et grands 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *