520Je vais être honnête avec vous. Je n’avais pas l’intention de parler de cette BD aujourd’hui. Je l’ai lue au début de l’été, après m’être rendue compte qu’elle précédait Un été en apnée du même auteur. D’ordinaire, j’aime faire les choses dans l’ordre, et même si les deux opus peuvent se lire indépendamment, j’avoue que ça me chiffonnait un peu. L’impression qu’il me manquait des éléments, que je n’avais pas tous les morceaux du puzzle en ma possession. Bref…

De fait, j’ai passé un bon moment, ravie de découvrir un peu plus ce jeune homme amoureux et prêt à tout que je n’avais aperçu que de loin dans Un été en apnée. Ici on découvre donc Simon, bien décidé à retrouver sa Louise sur son lieu de vacances après avoir appris son statut de « célibataire » via Facebook. Une fugue en forme de road-trip riche d’enseignements…

 

Ne croyez pas que je ne suis pas loquace parce que je n’ai rien à dire ou que cette BD est naze. Non. Le fait est que je suis incapable d’en dire plus. D’ailleurs, vous vous demandez sûrement pourquoi je prends la peine de vous en parler du coup, si longtemps après en plus… C’est que j’avais l’intention de vous parler d’une autre BD… que je n’ai même pas eu le temps d’ouvrir. Parce que je suis tombée dans un roman d’Antoine Dole qui m’a complètement retournée, vidée, torturée… Les mots, l’histoire, tout tourne en boucle depuis que j’en ai tourné la dernière page, à tel point que je suis déjà en train de me demander comment je vais réussir à en parler. Alors oui, ça n’a rien à voir avec cet album, fort sympathique au demeurant, mais rien ne sort… J’en retiens une jolie peinture des amours adolescentes, passionnées, passionnelles, douloureuses, fugaces… Je suis d’ailleurs persuadée que ces deux albums plairont à nos ados, qu’ils s’y retrouveront même. Mais ce roman là… mince alors… J’essaye d’en parler très vite…

 

 

Les avis de Canel et Maël, bien plus éclairants que le mien…

 

Le blog de l’auteur

 

520 1

 

Éditions Sarbacane (Août 2012)

64 p.

 

ISBN : 9-782-84865-553-6
Prix : 12,90 €

 

 

C’était ma logo BD Mango rouge !

Chez Mango et chez les autres…!

 

 

 

topbd_2013.jpg

 

by Yaneck

14,5/20


30 commentaires

Hervé · 24 septembre 2014 à 07h02

Noukette, tu fais bien ton travail puisqu’au lieu de parler d’une bande dessinée, tu parles d’un livre et d’une bande dessinée. J’espère que tu trouveras les mots. Bon courage !

jerome · 24 septembre 2014 à 07h30

Je l’ai lu aussi après un été en apnée (sans faire de billet) et je trouve que les deux albums se complètent parfaitement. Et puis c’est intéressant de découvrir cette amourette d’ados avec le point de vue des deux protagonistes.

    Noukette · 26 septembre 2014 à 00h02

    Oui, le jeu de miroir est très bien vu, et finalement, les ados pourront les lire dans l’ordre qu’ils veulent et recoller les pièces du puzzle. Une belle idée !

Mo · 24 septembre 2014 à 08h09

Je regarderais à l’occasion. Je ne pensais pas lire cet album… comme quoi, ton billet vient titiller quelque chose 😉

    Noukette · 26 septembre 2014 à 00h03

    Il va falloir que tu lises les deux albums à la suite alors ! 😉

Mango · 24 septembre 2014 à 10h31

La page que tu montres est marrante, je trouve et me plaît bien. Je vais aller voir mais j’ai surtout hâte de connaître le titre du livre qui t’a tellement plu! Ça m’intrigue maintenant! 🙂

    Noukette · 26 septembre 2014 à 00h04

    La BD est à découvrir…! Quant au roman, j’en parle demain, et c’est une vraie claque !

saxaoul · 24 septembre 2014 à 10h57

J’ai commandé les deux pour le CDI. J’espère qu’il plaira aux élèves ! Sinon, c’est normal d’avoir du mal à parler de cette BD après avoir lu un livre si percutant. Tu auras peut être même un peu de mal avec tes prochaines lectures. Un livre comme ça, il faut le digérer.

    Noukette · 26 septembre 2014 à 00h05

    Oui, il faut le digérer… Pas évident d’ailleurs… Mais cette lecture a pris toute la place !

faelys · 24 septembre 2014 à 11h08

le premier plait toujours autant aux zélèves chez moi, et le deuxième est dans un carton qui fait route vers nous… j’attends moi aussi de savoir quel « Dole » t’a remuée (« A copier 100 fois »? que j’ai acheté en 4 exemplaires tellement il marque? « ce qui ne nous tue pas »? …). belle journée à toi!

    Noukette · 26 septembre 2014 à 00h06

    J’ai déjà parlé de A copier 100 fois (énorme coup de poing…) et de ce qui ne nous tue pas (une semi déception..) Celui ci, j’en parle demain, comme je peux… Il va me marque longtemps !

Sandrine · 24 septembre 2014 à 14h21

Je viens de lire Stephie qui semble bouleversée aussi par ce roman.
La BD, je passe.

    Noukette · 26 septembre 2014 à 00h07

    Stephie et moi sommes d’accord oui… Ce roman est une claque !

Yvan · 24 septembre 2014 à 19h35

Bon, j’oublie la BD donc, mais c’est lequel le roman d’Antoine Dole ?

vicim /Sophie · 24 septembre 2014 à 22h42

j’attendrai que tu lises l’ensemble avant de me lancer. Bises

    Noukette · 26 septembre 2014 à 00h08

    Mais j’ai lu l’ensemble. J’avais déjà parlé de Un été en apnée avant 😉

Marion · 24 septembre 2014 à 23h52

Le fait que tu sois incapable d’en dire trop m’intrigue. Je note ça !

    Noukette · 26 septembre 2014 à 00h09

    C’est surtout que mon esprit est accaparé par une autre lecture… 😉 Cette BD est une gentille lecture, parfaite pour les ados 😉

Kikine · 25 septembre 2014 à 03h50

Hahaha, pour le coup tu m’intrigues avec Dole 🙂
Pour la BD, je ne sais pas mais elle me tente moyen. Je pense que ce sont les dessins pour lesquels je n’accroche pas …

    Noukette · 26 septembre 2014 à 00h11

    Les dessins sont minimalistes oui, mais c’est cohérent avec le propos.
    (Pour Dole… Aaaaahhh…. quel roman…!)

Edelwe · 25 septembre 2014 à 09h24

ça a l’air sympa! 🙂

    Noukette · 26 septembre 2014 à 00h15

    C’est frais et léger, les ados devraient adorer ! 😉

lasardine · 25 septembre 2014 à 22h28

oui très sympas ces deux BD
j’espère que tu sauras revenir nous parler du Dole! il est difficile de parler des romans qui touchent et marquent autant, mais quand on y arrive c’est tellement bien!!

0titi85 · 26 septembre 2014 à 09h33

(ah ces livres qui nous laissent sans voix…)
J’ai beaucoup aimé cette BD. Et on vient d’acheter la suite au CDI, que je vais m’empresser d’emprunter ce week-end !

    Noukette · 30 septembre 2014 à 23h28

    Le roman m’a laissé sans voix oui ! 😉 Cet album est bien plus anecdotique, même si je ne doute pas qu’il trouvera son public ! 😉

520 km de Max de Radiguès | Un Petit Bout de Bib(liothèque) · 22 avril 2015 à 05h59

[…] les avis de Nathan, Noukette, Stéphie, Enna, Saxaoul, Azilis, la Soupe de l’espace et […]

520 km (de Radigues) | Bar a BD · 24 avril 2015 à 00h30

[…] chroniques : Noukette, La Soupe de l’Espace, Enna, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *