Croyez-moi, il n’y a rien de minuscule dans ce roman graphique là… Non, bien au contraire. Ne vous fiez pas à la couverture, peut-être un peu trop lisse, et au titre qui pourrait faire croire à une gentille petite histoire d’amour toute dégoulinante de guimauve. On doit au duo Teresa Radice et Stefano Turconi le magnifique Port des marins perdus. Ils récidivent cette fois ci avec une grande fresque qui relie la petite histoire aux grandes histoires de notre monde…

Et c’est beau…

Près d’un kilo, plus de 300 pages d’un incroyable travail de narration qui enchevêtre les époques, les lieux et tisse entre les personnages des liens qui les dépassent. Amour minuscule est une lecture exigeante qui demande du temps et n’usurpe pas le terme de « roman graphique ». De la dictature argentine à la guerre en Syrie, de l’Amérique du sud à l’Italie, les auteurs donnent vie à des destinées et des personnages qui résonnent longtemps. Peut-être parce que les auteurs y ont mis beaucoup de leur propre histoire…

Iris est italienne et vit de sa passion pour le dessin animalier. De ses origines argentines elle ne sait que ce que sa mère a bien voulu lui dire, de son père, elle ne sait rien. Après avoir été guide en Syrie, Ismaïl enseigne la calligraphie et les beaux-arts à l’université. C’est en Syrie qu’ils se sont rencontrés, c’est en Italie qu’ils vivent, heureux, unis, prêts à donner l’élan nécessaire pour que leur histoire s’épanouisse. Quelques affaires à régler à Damas, un coup de main pour mettre à l’abri des œuvres d’art et Ismaïl sera bientôt de retour. Ce n’est l’affaire que de quelques jours. Mais Ismaïl ne revient pas…

La vie c’est ce qui arrive quand on a d’autres projets.

Et ce n’est que le point de départ. Le point de départ d’une incroyable histoire où l’on croise des humains qui ne le sont plus, des anges gardiens qui s’ignorent, des guides spirituels qui aident à y voir plus clair, des mères qui ont peur de l’être et d’autres qui auraient voulu le devenir. Un monde où les repères sont parfois des dieux auxquels on ne croit pas. Un monde où les idoles sont tombées de leur piédestal quand on ne les as pas mises à terre. Un monde où il faut parfois fuir pour se trouver soi-même, quitte à laisser derrière soi des éclats de souvenirs et d’éternels regrets. Un monde tourmenté qui s’effrite et tombe en ruines mais qui abrite parfois des amours minuscules qui peuvent tout changer…

Amour minuscule est un coup de foudre XXL. L’histoire d’un voyage. Celui qui mène vers l’Autre et permet de se connaître soi-même. Un voyage spirituel qui ébranle les certitudes et fait vaciller les convictions. Faites le… vous ne le regretterez pas… ♥

L’avis de Faelys

 

Éditions Glénat (Septembre 2018)

Collection Treize Étrange

320 p.

Traduit de l’italien par Frédéric Brémaud

 

Prix : 27,00 €

ISBN : 978-2-344-02852-0

BD de la semaine saumon

D’autres bulles à découvrir chez…

 

              

                        Eimelle                                     Amandine                                        Saxaoul

 

             

                         Sabine                                        Jacques                                       Mylène

 

             

                           Faelys                                       Sylire                                            Soukee

 

                

                             Moka                                        Nathalie                                    Blandine

 

              

                           Fanny                                           Brize                                    Gambadou

 

                

                           Sabine                                      Jérôme                                     Bouma

 

              

                          Azi Lis                                           Maël                                        Caro

 

   

Stephie

 


22 commentaires

eimelle · 3 avril 2019 à 07h52

les extraits sont marquants! Noté!

Blandine · 3 avril 2019 à 08h03

Rien qu’aux deux noms des auteurs, j’ai été attirée. J’avais tellement aimé Le Port des Marins Perdus <3
Ton billet (magnifique) me donne davantage envie de le découvrir.

Framboise · 3 avril 2019 à 09h01

rHOOOOOOOO ce billet <3

Fanny · 3 avril 2019 à 09h15

J’avoue que la couverture ne me tente pas trp

    Fanny · 3 avril 2019 à 09h19

    Oups, commentaire parti trop tôt.
    Je disais que la couverture à première vue ne me tentait pas trop mais les dessins que tu montres et surtout l’histoires que tu racontes m’ont beaucoup plu!

Soukee · 3 avril 2019 à 09h33

Que ça a l’air beau et fort… Merci, je note !

Amandine · 3 avril 2019 à 11h30

Il a l’air sublissime!

Moka · 3 avril 2019 à 13h47

Chaudement conseillé par mon libraire depuis sa sortie. J’y viendrai. Naturellement.

Saxaoul · 3 avril 2019 à 14h21

Comment résister après t’avoir lue ?

Violette · 3 avril 2019 à 16h27

on fait bien de te lire parce que la couverture n’attire pas, effectivement. Ton billet et les planches montrées donnent par contre très envie !!

sylire · 3 avril 2019 à 20h49

Très tentant, oui !
Effectivement, la couverture n’est pas forcement vendeuse.

sabine faulmeyer · 4 avril 2019 à 08h57

Punaise… je t’ai lu et j’ai fait ouais pourquoi pas mais… J’ai vu la première planche : ouais mouais… Et bim tu m’as eu avec les deux suivantes ! Boum !!

Mylene · 4 avril 2019 à 16h12

Pas sûre de me laisser tenter pour ma part même si tu en parles super bien !!

Brize · 5 avril 2019 à 21h27

Ah mais je ne l’avais pas repéré, ce gros roman graphique ! Merci pour ce billet !

Jerome · 6 avril 2019 à 15h21

Comme tu le sais je l’ai commencé et laissé de côté parce que bon, il n’y a plus urgence… 😉

Nathalie · 8 avril 2019 à 16h06

Il m’attend toujours dans la pièce à côté… Pas encore eu le temps de l’ouvrir !! Mais ça va venir, j’ai vraiment aimé tout ce que j’ai lu de ces deux auteurs là… Le port des marins perdus, mais aussi Violette autour du monde en jeunesse.

Caro · 8 avril 2019 à 19h47

Beaucoup aimé le port des marins perdus (joli pavé lui aussi) et j’ai acheté « Amour minuscule » en occasion dernièrement (parce qu’il est cher quand même !^^)

Alice · 8 avril 2019 à 22h21

Le thème m’intéresse, et heureusement que je te lis car la couverture ne m’attirait pas plus que ça…

Sabine · 9 avril 2019 à 10h20

Je suis certaine que ce titre a tout pour me plaire, je le note pour cet été !

Lorouge · 11 avril 2019 à 23h03

Encore une fois tu me tentes terriblement, j’ai commandé Ada grâce à toi et celui là à l’air génial, aie aie aie, tu es une tentatrice redoutable 😏😉 et hop dans vos billets tentateurs 😊

maggie · 19 juin 2019 à 18h03

On peut y participer qu’une fois par mois ?

Vos billets tentateurs ; avril et mai 2019 – L'or rouge · 12 juin 2019 à 20h18

[…] Amour minuscule chez Noukette, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *