Ça avait toujours été là. Tapi. Enfoui. Ça ne demandait qu’à sortir.. Lila a toujours su qu’au fond d’elle il y avait un « lui ». Un « lui » enfermé dans un corps de fille, un corps-prison qui n’était pas le sien. Jusqu’au jour où ce corps la trahit en devenant celle qu’elle n’est pas et ne sera jamais…

Et soudain, Lila comprend. Toutes ces émotions contradictoires. Son attirance pour la jolie Faustine. Ce corps qui change et qui lui ment. Cette certitude d’avoir toujours été un garçon. Lila est Nathan. Embrasser sa copine sur la bouche ne suffit pas et ses cheveux coupés courts ne font pas de lui un garçon. Il EST Nathan et il doit le devenir enfin aux yeux de tous…

Tu comprends rien ! Je suis un garçon ! Un garçon !!!

Vous m’avez fait avec des seins pourris et une voix de merde !!! J’suis pas une fille !! Vous n’avez pas de fille. A partir de maintenant, appelez-moi Nathan.

Magnifique découverte que cet album qui se veut « la fiction d’une très belle histoire vraie ». Catherine Castro est journaliste. Elle s’est inspirée de l’histoire de Lucas, le fils d’un couple d’amis ayant entrepris des démarches pour changer de sexe et être enfin lui-même. Avec Quentin Zuttion aux crayons, elle livre le récit simple et bouleversant d’une renaissance. Si l’entourage de Nathan est ici bienveillant, aidant et compréhensif, l’album ne cherche cependant pas à édulcorer les difficultés d’un tel parcours. Nathan nait dans une famille éduquée, tolérante, aisée. Malgré le tsunami que déclenche l’annonce de leur « Lila », ils veulent comprendre et accompagnent leur fils dans ses démarches. Tout comme sa bande d’amis, unis, qui jamais ne jugent.

Le dessin de Quentin Zuttion, d’une grande force, exprime toute la violence vécue et ressentie par Nathan quand son corps lui échappe. Cette violence que le personnage retourne contre lui-même et contre les autres quand le piège semble se refermer. Avec un regard toujours juste, il capte le gouffre qui s’ouvre sous les pieds de ses parents, la peur de son petit frère qui craint plus que tout de perdre sa grande sœur. Il dit la solitude. L’incompréhension. La difficulté d’être soi face aux préjugés qui ont la vie dure. Nathan ne veut pas devenir quelqu’un d’autre en devenant un garçon. Il veut être lui-même.

Aborder le thème de la transidentité est plus que délicat. Le rendre accessible au plus grand nombre, y compris aux adolescents, est un sacré pari relevé haut la main. Appelez-moi Nathan est l’histoire toute simple d’un garçon né dans le corps d’une fille. Et c’est à lire…

Éditions Payot Graphic (Septembre 2018)

144 p.

 

Prix : 16,50 €

ISBN : 978-2-228-92162-6

 

By Hérisson

 

BD de la semaine saumon

… chez Stephie


18 commentaires

saxaoul · 21 novembre 2018 à 09h07

Tu le mettrais entre les mains des collégiens ?

Cristie · 21 novembre 2018 à 09h21

C’est un thème qui m’interroge suffisamment pour que j’ai envie d’y plonger !

eimelle · 21 novembre 2018 à 10h03

un thème difficile, qui a l’air bien traité!

Nathalie · 21 novembre 2018 à 10h18

Je viens de terminer un roman qui aborde -entre autres- le même sujet. .. Une bd que je lirai un jour !

sabine faulmeyer · 21 novembre 2018 à 10h30

bingo !!

Jerome · 21 novembre 2018 à 13h42

Jolie trouvaille ma chère complice, c’est un album dont je n’avais jamais entendu parler !

Sandrine · 21 novembre 2018 à 14h18

Et bien, quel sujet !

Caro · 21 novembre 2018 à 15h58

Whoh, c’est fort comme sujet. Comme Saxaoul, je me demande si cela irait pour des collégiens ?

Sabine · 21 novembre 2018 à 19h47

Tout me plait !!!! Je note précieusement . Merci pour ce partage.

gambadou · 21 novembre 2018 à 21h56

Je vis ça dans ma famille, et même avec un regard bienveillant, c’est un tsunami

Alex-Mot-à-Mots · 22 novembre 2018 à 11h07

Merci pour cette tentation.

lasardine · 23 novembre 2018 à 09h39

Je note ce titre, même si j’avoue que le sujet me mets très mal à l’aise…

Violette · 24 novembre 2018 à 17h49

un thème évoqué dans Sauveur & fils et qui n’a absolument pas posé problème à ma fille de 9 ans 1/2… comme quoi.

Karine · 24 novembre 2018 à 18h12

Ce thème m’intéresse, une amie étant en train de vivre les questionnements de son fils. Je vais donc tenter de mettre la main dessus!

Blandine · 25 novembre 2018 à 09h45

Un sujet d’actualité, qui questionne, met mal à l’aise mais à aborder.

Stephie · 26 novembre 2018 à 06h35

Want it !

Alice · 26 novembre 2018 à 14h56

Très tentée ! Je la note !

Sandrion · 4 décembre 2018 à 22h51

Je suis touchée de très près par cette question alors cette BD me parle beaucoup ! je vais essayer de me la procurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *