Ar-Men. L’enfer des enfers – Emmanuel Lepage

Il y a véritablement quelque chose dans le dessin d’Emmanuel Lepage… Une force incroyable, un vrai souffle, une puissance qui laisse sans voix. Quelque chose de charnel et de violent, de viscéral et de profondément humain…

 

Qu’il parle de la nature, imprévisible, ou de la mer, indomptable, Emmanuel Lepage ne parle en fait que de l’Homme. Celui qui rêve, celui qui bâtit, celui qui détruit, celui qui construit, celui qui répare… Face à une nature sauvage et puissante qu’il peine à apprivoiser, l’homme s’expose à la colère des éléments et fait ce qu’il peut. En témoigne la construction du mythique phare d’Ar-Men, au large de l’île de Sein. Situé en pleine mer sur un bout de roche battu par les flots, il est surnommé « L’enfer des enfers« …

 

« Ar-Men. C’est là où je me suis posé, adossé à l’océan. Loin de tout conflit, de tout engagement, je suis libre. Ici, tout est à sa place… et je suis à la mienne. »

 

Germain, dernier gardien d’Ar-Men. Solitaire, secret, rongé par des démons qui ne laissent pas en paix, il a trouvé dans la furie de la mer un écho à ses tourments le plus intimes. Moïzez, l’enfant perdu qui deviendra un des bâtisseurs du phare et son tout premier gardien. Une histoire que Germain va découvrir par hasard un siècle plus tard. Une histoire qui va l’habiter comme celles des légendes dont il a bercé l’enfance de sa fille… Une histoire, des histoires, où les fantômes ne cessent de côtoyer les vivants…

 

Je ne saurais dire ce qui m’a le plus séduit dans cet album stupéfiant de beauté… Ces aquarelles somptueuses, la puissance des légendes bretonnes, cette immersion saisissante dans la construction épique de ce phare de l’extrême ou le fait que le scénario mêle les faits réels, la fiction et les mythes avec tant de bonheur… Emmanuel Lepage nous raconte une histoire, des histoires, et il nous emmène loin, là où le cœur des hommes bat plus fort. Impossible de ne pas être saisi par cet album, son atmosphère, sa puissance narrative. Un voyage graphique inoubliable ♥

 

Les avis de Antigone, Blandine, Brize, Caro, Eimelle, Hélène, JérômeKathel, Leiloona, Mo’, Nathalie, Sandrine, Saxaoul

 

Éditions Futuropolis (Novembre 2017)

96 p.

 

Prix : 21,00 €

ISBN : 978-2-7548-2336-4

 

BD de la semaine saumon

Chez Mo’

 

25 commentaires sur “Ar-Men. L’enfer des enfers – Emmanuel Lepage

  1. Je profite de ta chronique pour me perdre encore dans les illustrations de Lepage. Des heures passées déjà à observer et admirer ses planches et je ne m’en lasse pas le moins du monde !

  2. Certains ont trouvé le scénario un peu faible, pas moi ! J’ai adoré ce mélange de vie quotidienne, de légende et de documentaire !! J’ai trouvé ça très fort, très original.
    En plus de dessiner comme un Dieu, Lepage est un merveilleux conteur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *