Samedi 30 décembre 2000

Cher journal,

Autant te prévenir tout de suite, je n’aime pas trop écrire. Mais quand ma mère m’a offert ce journal, elle m’a dit : « Tu sais, si un jour tu deviens une grande championne, tu seras peut-être heureuse d’avoir conservé une trace de ton enfance. Et ça pourrait servir à d’autres jeunes filles talentueuses comme toi ! »

Je ne sais pas si je deviendrai pro, mais si jamais…

Mon ado est fan de foot, c’est devenu une obsession. Ma fille de 10 ans est plus modérée mais s’intéresse aux matchs de l’équipe nationale tout en se fichant complètement des règles ou des enjeux. Jusqu’à cette coupe du monde de football féminin en France. Au bout de quelques matchs, elle connait le nom de chacune des joueuses sur le bout des doigts et a déjà ses préférées, ce qui donne lieu à des discussions assez passionnées entre elle et son frère d’ailleurs. L’ado, lui, est à fond. Football féminin ou pas il s’en fiche tant que c’est du foot, et j’avoue que je jubile quand je l’entends dire que les matchs sont rythmés, qu’il y a de beaux gestes techniques et qu’elles font moins les « chochottes » sur le terrain. Rassurée je suis, je n’ai pas élevé un macho !

J’ai donc ramené ce petit roman à la maison. Sous forme de journal intime tenu dès l’âge de 10 ans, Amandine Henry, capitaine de l’équipe de France, y raconte ses rêves de petite fille passionnée par le ballon rond : depuis son inscription en club dans une équipe mixte à l’âge de 5 ans en passant par le centre de formation de Clairefontaine… jusqu’aux secondes qui précèdent son entrée sur la pelouse du Parc des Princes pour le premier match des bleues le 7 juin 2019.

Mon rêve, c’est de devenir professionnelle pour montrer à tout le monde que les femmes peuvent joueur au foot à un haut niveau. Je sais qu’un jour, je participerai à la Coupe du monde !

La couverture est certes un peu enfantine, le contenu n’est en soi pas révolutionnaire et assez convenu mais le roman peut se lire facilement entre 9 et 12 ans, qu’on soit garçon ou fille d’ailleurs. Il a beaucoup plu à ma fille, pile dans la tranche d’âge visée. Mon ado l’a feuilleté distraitement et s’est lassé au bout d’une dizaine de pages mais il est clairement un peu trop âgé pour y trouver son compte. L’écriture est simple et accessible et le récit forcément édulcoré. On touche quand même du doigt toutes les difficultés auxquelles la championne a été confrontée et les efforts qu’elle a dû fournir pour s’imposer dans un sport majoritairement masculin. Une bonne base de discussion avec les plus jeunes et un témoignage positif à mettre entre les mains des jeunes fans de foot. (Et allez les bleues !)

Éditions Rageot (Mai 2019)

148 p.

Travail d’écriture en collaboration avec Sophie Nantueil
Illustrations d’Aveline Stokart

Prix : 10,90 €

ISBN : 978-2-7002-7370-0


1 commentaire

#PartageTaVeille | 27/06/2019 – Les miscellanées d'Usva · 28 juin 2019 à 14h03

[…] Croire en ses rêves ! Le journal d’une championne – Amandine Henry […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *