de-briques-et-de-sang-.jpg

J’avais vu passer cette BD sur plusieurs blogs et j’avoue qu’elle m’intriguait beaucoup. Personnellement, je n’avais jamais entendu parler de ce « familistère », incroyable expérience socialiste mise en place par Jean-Baptiste Godin, inventeur des poêles en fonte du même nom.

Doué en affaires, Godin devient vite très riche et décide d’investir une partie des bénéfices de son entreprise florissante pour améliorer le quotidien de ses employés. Pour les loger tous, il lance la construction en 1859 de ce qu’il appellera « le Palais Social ». Un chantier de 20 ans pour une belle utopie. Au final, le familistère de Guise offre bien plus qu’un hébergement aux employés : écoles, commerces, pouponnières, rien de manque.

Mais ce n’est pas tout : « et c’est là ce qui fait la force et l’originalité de l’expérience, les habitants du palais social sont propriétaires à titre collectif, de l’ensemble du familistère. » Y compris en quelque sorte, de l’usine, dont ils deviennent plus ou moins les actionnaires… 

 

Voilà donc le contexte de cette histoire, et rien que pour ça, vous auriez tort de vous passer d’une telle lecture.

 

L’histoire débute en 1938. A la mort de son père, Ada Volshem revient au familistère où elle a vécu enfant. L’occasion pour elle de revivre les évènements tragiques qui s’y sont déroulées plusieurs années auparavant. Une « affaire » qui à l’époque avait bouleversé le bel équilibre de la communauté.

A la veille de la première guerre mondiale, plusieurs assassinats inexpliqués ont lieu dans l’enceinte du familistère : un ouvrier fondeur de l’usine retrouvé égorgé, la veuve Granger découverte noyée dans la piscine puis ce couple visiblement empoisonné dans son sommeil…

Victor Leblanc, journaliste à l’Humanité, spécialisé dans les « affaires policières », s’intéresse de près à ces morts troublantes. L’harmonie du familistère était-elle feinte…? Quelqu’un en a t-il après les familistériens ? Le diable y est-il pour quelque chose comme le pensent certaines commères de cette communauté qui cède petit à petit à la panique ? Avec l’aide de la jeune et effrontée Ada, Victor mène l’enquête…

 

L’histoire policière, si elle reste assez classique, est pourtant très prenante. L’atmosphère de cette bande dessinée est très particulière : on plonge dans une époque que l’on pense connaître mais que l’on découvre ici sous un angle inédit et captivant. A la fois documentaire historique et polar, De briques et de sang nous accroche dès les premières planches. La curiosité du lecteur est plus que satisfaite, l’air de rien, on pénètre l’intimité de ces ouvriers, on flaire leurs secrets, on comprend leurs silences…

Rien à redire sur le dessin qui colle parfaitement à l’ambiance, d’autant que David François s’est basé qur des documents d’archives d’époque pour recréer le familistère. Une réussite !

 

Les avis de Choco, Jérôme, Joëlle, Yvan, Cécile, Kaktusss, Moka, Cathe

 

Bonus : le site du familistère de Guise

 

De-briques-et-de-sang_1.jpg

De-briques-et-de-sang_2.jpg

 

Éditions Casterman (Septembre 2010)

Collection KSTЯ 

146 p.

C’était ma logo BD Mango rouge !

Chez Mango et chez les autres !

 

Top-BD-des-blogueurs-v3

by Yaneck

16/20

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-de-briques-et-de-sang-regis-hautiere-david-fran-ois-110787023.html

Catégories : Bande dessinée

34 commentaires

Commentaire n°1 posté par Sara · 3 octobre 2012 à 09h47

Je l’ai commencée vingt fois et jamais finie…Il faudra que je retente je crois !

    Noukette · 3 octobre 2012 à 22h37

    T’as pas accroché ? Je la trouve très réussie moi cette BD !

Commentaire n°2 posté par soukee · 3 octobre 2012 à 09h48

Moi non plus je ne connais pas les familistères ! 🙂 Mais cette BD a l’air sympa ! Et j’aime beaucoup les planches que tu présentes.

    Noukette · 3 octobre 2012 à 22h37

    Tu devrais aimer alors !

Commentaire n°3 posté par OliV / · 3 octobre 2012 à 10h09

tiens j’avais oubié qu’il est chez Kstr !

j’ai lu les 2 albums, (c’est bien en 2 tomes, je ne me trompe pas ?) et j’ai bien apprécié sans pour autant en avoir réalisé un retour de lecture mais bon, c’est à découvrir ^^

    Noukette · 3 octobre 2012 à 22h38

    Eh bien non, c’est un one shot ! Dommage, j’aurais bien lu ton billet !

Commentaire n°4 posté par Syl. · 3 octobre 2012 à 10h11

L’histoire, je ne ssais pas, mais les dessins ont l’air superbe. Je note et je verrai à la BM…

    Noukette · 3 octobre 2012 à 22h38

    Ca vaut effectivement le coup d’y jeter un oeil !

Commentaire n°5 posté par jerome · 3 octobre 2012 à 10h42

Une magnifique réussite en effet. Et puis voir la Picardie au coeur d’une BD, c’est tellement rare !

    Noukette · 3 octobre 2012 à 22h39

    C’est vrai ! Merci de le souligner ! Et merci d’en avoir parlé aussi, tu m’avais donné envie de la lire !

Commentaire n°6 posté par Marion · 3 octobre 2012 à 10h55

Ho j’aime beaucoup les dessins… C’est noté! =)

    Noukette · 3 octobre 2012 à 22h40

    Sage décision ! 😉

Commentaire n°7 posté par Mo · 3 octobre 2012 à 10h58

Bon, et bien voilà que l’avis de Jérome remonte à ma mémoire !! J’avais complètement éludé cet album moi ! ^^ A voir donc… pffff 😛

    Noukette · 3 octobre 2012 à 22h41

    Tss tss tss… Mais qu’attends-tu Mo’ ? 😉

Commentaire n°8 posté par Margotte · 3 octobre 2012 à 13h47

J’aime beaucoup le graphisme de cette bd ! et le sujet m’intéresse… je note donc 🙂

    Noukette · 3 octobre 2012 à 22h41

    J’avoue que le sujet est plus qu’original, sacrée expérience que ce familistère tout de même !

Commentaire n°9 posté par Yvan · 3 octobre 2012 à 20h01

J’ai également bien aimé cette intrigue, ainsi que l’ambiance de cet album.

    Noukette · 3 octobre 2012 à 22h42

    Cette BD a tout bon !

Commentaire n°10 posté par Manu · 3 octobre 2012 à 20h28

Les planches que tu présentes sont très belles mais je ne connais rien à cette histoire.

    Noukette · 3 octobre 2012 à 22h42

    Je l’ai découverte avec cette BD…!

Commentaire n°11 posté par lasardine · 3 octobre 2012 à 21h39

tu en parles drôlement bien je trouve! mais malgré ton enthousiasme et tes explications le sujet ne me branche pas plus que ça… malgré tout si je la croise à la média j’y jetterai un oeil! 🙂

    Noukette · 3 octobre 2012 à 22h43

    Tu risques d’être surprise ! Et d’accrocher !

Commentaire n°12 posté par Mango · 4 octobre 2012 à 06h15

Étrange histoire quand même! Je connais un ancien  familistère de ce genre en centre Bretagne et l’ambiance quand on le visite  est encore très spéciale  et très prenante; J’ai bien envie de lire cette BD maintenant! 

    Noukette · 9 octobre 2012 à 00h04

    C’est une très belle découverte, j’y ai appris beaucoup de choses que j’ignorais en plus, ce qui ne gâche rien ! 😉

Commentaire n°13 posté par Midola · 4 octobre 2012 à 09h23

Je garde un bon souvenir de cette lecture. Sombre et prenante, comme j’aime !

    Noukette · 9 octobre 2012 à 00h05

    Oui, il y règne une ambiance particulière…

Commentaire n°14 posté par Yv · 4 octobre 2012 à 13h12

Assez tenté et convaincu par les planches que tu montres.

    Noukette · 9 octobre 2012 à 00h07

    Il ne te reste plus qu’à mettre la main dessus !

Commentaire n°15 posté par Lilibook · 8 octobre 2012 à 19h42

Tu aiguises ma curiosité et les illustrations ont en effet l’air superbes.

    Noukette · 9 octobre 2012 à 00h14

    C’est une BD très réussie !

Commentaire n°16 posté par Didi · 19 octobre 2012 à 20h58

Une BD bien tentante et par son thème et son esthétisme !

Merci du conseil !

Bisous et bon WE !

    Noukette · 23 octobre 2012 à 23h25

    C’est une très bonne surprise ! 😉

De briques & de sang | Les lectures de Caro · 28 mars 2014 à 07h03

[…] en parle (beaucoup) sur les blogs : Noukette, Le blog des bouquins, Des mots et des notes, Critiques de Colimasson, D’une berge à […]

Hautière et François, De briques et de sang | Lettres exprès · 20 avril 2014 à 07h21

[…] Les avis d’Anne, Canel, Cathe, Choco, Jérôme et Noukette. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *