– Cet être démoniaque ressemble trait pour trait aux descriptions que j’ai pu trouver dans des grimoires antiques… Tous décrivent les vampires plus ou moins de la même manière…

– Mais, professeur, comment prêter foi à des délires d’un autre temps ? Comment une telle… aberration pourrait-elle exister ? A notre époque !

– Ni la science ni nos connaissances actuelles ne peuvent élucider certains mystères ni certaines questions… On parle de vampires depuis des temps immémoriaux à travers le monde !

Après avoir lu cette adaptation du chef d’œuvre de Bram Stoker, je ne regrette qu’une seule chose… ne pas avoir su qu’une exposition de planches originales et inédites de Georges Bess avait lieu jusqu’à il y a quelques jours à la galerie Glénat à Paris. En grande néophyte, je ne découvre qu’aujourd’hui le trait si particulier de l’artiste, une sommité dans le monde du 9e art. Ici, un noir et blanc profond, ténébreux, hypnotique, qui donne une profondeur aux personnages et à un incroyable décor gothique. Tout y est impeccable. L’atmosphère victorienne, la supposée évanescence et langueur des femmes, les paysages enneigés des Carpates, la majesté inquiétante du château du comte… et Dracula que je n’aurais jamais imaginé aussi effrayant.

Ma relecture du Dracula de Bram Stoker est assez récente, l’avantage d’avoir un adolescent à la maison et de le suivre dans ses lectures scolaires. Et cette adaptation là est particulièrement bluffante. Fidèle dans l’esprit et dans la lettre au roman épistolaire de Bram Stoker qui n’a décidément pas pris une ride. Fidèle à cet incroyable personnage de vampire qu’est Dracula auquel il donne toute sa dimension ténébreuse et maléfique, bien loin d’une quelconque image sulfureuse qu’on a trop tendance à lui attribuer. Fidèle à l’esprit épistolaire du roman, aux questionnements et à l’angoisse grandissante de Jonathan Harker. Fidèle à la complexité d’un mythe dont la littérature et le cinéma n’ont pas fini de s’emparer.

Ne passez pas à côté de cette adaptation. Le graphisme de Georges Bess a quelque chose d’ultra classique mais s’autorise toutes les audaces. Certaines planches sont réellement à couper le souffle. Le dessin déborde du cadre, joue sur les ombres et explore toutes les nuances de la noirceur du personnage de Dracula. Assurément un futur incontournable !

 

 

Éditions Glénat (Octobre 2019)

208 p.

 

Prix : 25,50 €

ISBN : 978-2-344-03860-4

 

BD de la semaine saumon

D’autres bulles à découvrir chez…

 

        

                     Sabine                                              Maël                                            Brize

 

        

                      Pativore                                     Enna (1)                                       Enna (2)

 

        

                         Mylène                                        Cristie                                          Fanny

 

         

                    Amandine                                       Soukee                                              Azi Lis

 

                             Bouma                                                Caro                                      Stephie


14 commentaires

Fanny · 30 octobre 2019 à 06h26

La BD me tente plus que le roman! Tu as raison , les dessins que tu montres sont superbes!

Cristie · 30 octobre 2019 à 08h39

Elle a tout pour me plaire !

Enna · 30 octobre 2019 à 12h46

J’ai lu le roman il y a quelques années et j’avais beaucoup aimé et les planches et ce que tu dis me donne très envie de la découvrir un jour!

Soukee · 30 octobre 2019 à 13h48

Oh oui, je l’ai vu passer et il a l’air terrible cet album ! 🙂

Amandine · 30 octobre 2019 à 14h32

Pas forcément hyper tentée malgré ton avis très positif.

Caro · 30 octobre 2019 à 22h46

Les planches ont l’air très riches. Je ne connaissais pas non plus cet auteur, mais cela m’intrigue… C’est bon signe !

Alex-Mot-à-Mots · 31 octobre 2019 à 10h07

Quel dessin magnifique !

Itzamna · 31 octobre 2019 à 11h57

Les illustrations sont magnifiques ! Et pourtant, j’aime la couleur 😉

Bouma · 31 octobre 2019 à 13h47

très envie de découvrir ce travail magnifique !

Nathalie · 31 octobre 2019 à 16h50

Mais, mais, mais ?? Pourquoi je ne suis pas là moi ?? Sniff… J’ai dû mettre mon lien sur le mauvais post.
Bon sinon, cette bd me tente beaucoup !! Ayé, j’ai fait le tour pour cette semaine. Ceci dit, je crois que j’en ai oublié quelques uns la semaine dernière…

Mylene · 1 novembre 2019 à 07h13

Bon, tu me tentes clairement !! Faut que je feuillette ça !!

Stephie · 3 novembre 2019 à 09h32

En effet, ça a l’air magnifique, ces dessins en noir et blanc. Et j’adore les dessins qui franchissent le cadre des vignettes

Jérôme · 13 novembre 2019 à 13h53

J’adore le dessin ! Ce noir et blanc ultra classique c’est vraiment mon truc !

Retrouvailles - Supers t.5 - Maupomé & Dawid - Mille et une Frasques · 30 octobre 2019 à 09h05

[…]     Et si vous souhaitez plus de conseils BD, cette semaine tous les liens des participants au rendez-vous sont chez Noukette. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *