La voix de Dame Nature chuintait comme le vent dans un arbre creux.
– Ils ne méritent pas les beautés que je leur offre. Il est temps qu’ils goûtent à ma fureur.
– Bien ma Dame, il sera fait selon vos ordres.

Qu’ont-ils fait…? Se rendent-ils seulement compte de ce qu’ils malmènent… de ce qu’ils détruisent… de ce qu’ils tuent ? Je les observe depuis que je les ai créés. J’ai longtemps cru qu’ils allaient réagir, tenter d’inverser le cours des choses, voir enfin leurs fautes. Qu’ils essayeraient, même maladroitement, même mal, de panser les blessures qu’ils m’avaient infligée…

Mais je me meurs. Je m’éteins peu à peu. Et ils ne voient rien. J’ai lancé quelques signaux d’alerte mais il sera bientôt trop tard pour me ranimer. Quelques voix se sont élevées, timides, pour évoquer d’autres chemins à prendre et tenter de me préserver. Ils n’ont pas compris et en moi la colère gronde, enfle, se fait vent furieux. Et je vais le leur montrer…

On ne réalise pas, quand tout va bien, la rapidité avec laquelle ce qu’on croit immuable peut s’écrouler.

La Nature est exsangue. Sous les traits d’une vieille femme fatiguée, elle traverse les rues bondées d’une ville monstre et ne peut que constater les dégâts. Bousculée, meurtrie, triste, furieuse… elle observe l’inconséquence et la bêtise des hommes. Elle s’était tue… elle va à présent laisser éclater sa colère et rendre sa place au vivant. Des singes qui reprennent le pouvoir dans un territoire que les hommes leur ont volé, des corps humains colonisés par une végétation qui semble reprendre ses droits, Gaïa en organisatrice implacable de jeux vengeurs, un printemps qui se refuse à naître, des eaux qui montent et obligent l’homme à se réinventer, un monde privé de papier… les nouvelles de ce recueil sont autant de réponses que pourrait faire Dame Nature si elle décidait effectivement de se venger.

Elle est le vent furieux… magnifique titre pour un recueil féminin et engagé à l’initiative de Marie Pavlenko. Sophie Adriansen, Marie Alhinho, Coline Pierré, Cindy Van Wilder et Flore Vesco l’ont suivie dans cette aventure et toutes laissent exploser la voix de la Nature. Il n’est pas trop tard pour écouter toutes ses nuances. Des nouvelles pour (r)éveiller les consciences endormies, tirer la sonnette d’alarme et penser l’après. A méditer, à transmettre et à partager aux jeunes générations surtout en ces temps troublés.

Et s’il était possible de vivre autrement ? De repenser notre rapport au monde, notre place dans celui-ci ?

Une nouvelle pépite jeunesse partagée avec Jérôme comme (presque) chaque mardi.

Sophie Adriansen. Monkey Palace – La revanche des singes
Marie Alhinho. Sauvée des eaux
Marie Pavlenko. Naître avec le printemps, mourir avec les roses
Coline Pierré. Nos corps végétaux
Cindy Van Wilder. Extinction Games
Flore Vesco. Le récit recyclé.

Éditions Flammarion jeunesse (Janvier 2021)

320 p.

 

Prix : 15,00 €

ISBN : 978-2-08-023394-3

pepites_jeunesse

 


4 commentaires

Stephie · 19 janvier 2021 à 07h53

Reçu hier, j’espère me régaler (et réussir à faire le puzzle)

Hélène · 19 janvier 2021 à 08h24

reçu hier aussi, hâte de la découvrir

manU · 19 janvier 2021 à 20h09

Belle idée !

Jérôme · 20 janvier 2021 à 13h14

Un beau projet ce recueil de nouvelles et une façon différente de sensibiliser davantage encore aux problématiques environnementales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *