Laisse aller… c’est une valse…

Grosse régalade à la lecture de ce deuxième tome très attendu de la série décapante de Nicolas Pétrimaux ! Action pure, grosses cylindrées, pépettes bien roulées qui manient le flingue comme personne, courses poursuites échevelées, explosions pétaradantes, malfrats à la gueule de l’emploi… ce road movie à la sauce Tarantino est encore plus rythmé que le premier opus ! Au centre de cette parodie bourrée d’humour et d’adrénaline des films de genre… notre bon vieux Ramirez fait toujours office d’intrus.

Souvenez-vous. Employé modèle de la Robotop, entreprise florissante d’électroménager, Jacques Ramirez est l’as des aspirateurs. Efficace, bosseur et discret – car accessoirement muet – il est celui sur qui on peut compter à toute heure du jour ou de la nuit. Mais l’expert du S.A.V cache peut-être un lourd secret. Sinon, comment expliquer que les tueurs d’un dangereux cartel mexicain soient à ses trousses pour lui faire la peau ? Il faut flinguer Ramirez, quoi qu’il en coûte. Mais les choses se compliquent. Suspecté d’être à l’origine de l’attentat qui a visé la société dans laquelle il travaille, Ramirez est aussi recherché par la police de Falcon City. Alors le quadragénaire moustachu se fait la malle, son précieux carton d’aspirateur sous le bras, et rejoint (sans le vouloir ?) la cavale meurtrière de Chelsea Tyler et Dakota Smith…

NAN MAIS HEY !! Tu vas m’arrêter ton cinoche, là ?!

Que tu le veuilles ou non, t’es un Ramirez, putain d’merde !

On gagne notre vie en butant des connards, point barre.

Alors, tu fais pas chier… et tu prends ce flingue !

C’est du lourd et du très bon ! A écouter avec une playlist de gros son qui envoie, guitares saturées et riffs qui pètent les tympans. Tous les ingrédients du succès sont là et la série n’a rien à envier à un bon film d’action à gros budget. Libre à outrance, Nicolas Pétrimaux déploie tout son talent en usant des plans larges et autres effets cinématographiques du plus bel effet. Mise en scène soignée, dialogues aux petits oignons, couleurs clinquantes, clins d’œil appuyés à l’univers des eighties, la chasse à l’homme prend un tournant aussi surprenant que sanglant. Nouvelles gueules, personnages inattendus en guise de cerise sur le gâteau, révélations familiales totalement jouissives… les pièces du puzzle s’assemblent doucement et laissent imaginer un final des plus explosif !

Une trilogie qui devrait faire date, vivement la suite ! Mention spéciale aux fausses publicités qui jalonnent l’album comme autant de petits bonbons à laisser fondre sous la langue. Un must je vous dis !

Mon avis sur le tome 1

Le site officiel de la série

Éditions Glénat (Décembre 2020)

112 p.

 

Prix : 22,95 €

ISBN :  978-2-344-01874-3

BD de la semaine saumon

… chez Moka


9 commentaires

Hélène · 2 décembre 2020 à 09h35

Je ne connaissais pas merci !

eimelle · 2 décembre 2020 à 13h06

un univers à découvrir pour moi!

PatiVore · 2 décembre 2020 à 16h49

Pourquoi pas si la bibliothèque l’a 😉

Sofiene BOumaza · 4 décembre 2020 à 11h54

Rhâ je suis sur les dernières pages et je confirme la qualité géniale, de pure plaisir de mise en scène de ces Ramirez. Foncez, il ne va plus rester beaucoup de Vacumizer2000!

Stephie · 6 décembre 2020 à 09h47

Ma médiathèque a le t1, je vais suggérer l’achat du t2. Ou attendre la sortie du t3. J’ai déjà trop de séries en cours 🙂

Jerome · 6 décembre 2020 à 18h22

Vivement la suite alors !

Fanny · 8 décembre 2020 à 16h25

Le dessin me plait bien et puis qu’est-ce que ça a l’air drôle!

Mylene · 9 décembre 2020 à 07h42

bon, j’ai hésité à prendre les deux tomes à la librairie l’autre jour, je pense que je me laisserai tenter vendredi 😛

Alice · 9 décembre 2020 à 21h21

Il faut vraiment que je me penche sur cette série !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *