Côté face. Iris a tout pour être heureuse. Un bel appartement dans un quartier chic de Paris, une carrière d’autrice en plein essor, le Renaudot qui lui tend les bras et un mari éditeur qui a toujours cru en son talent et l’aime comme au premier jour.

Côté pile. Iris végète dans un petit pavillon de banlieue entre un mari très porté sur la bouteille et un petit garçon déficient mental. Chaque soir après sa journée de travail au Leclerc, elle recule le moment de rentrer chez elle et reste plusieurs minutes dans sa voiture pour tenter d’oublier cette vie qu’elle ne supporte plus.

Deux vies, une seule femme… Quand Iris se réveille en sursaut un matin encore imprégnée de l’horrible cauchemar qu’elle vient de faire, elle a bien du mal à se convaincre que ce qu’elle pense avoir vécu n’est en réalité qu’un mauvais rêve. Mais cette femme cabossée aux yeux tristes, cette Iris malheureuse et dépressive, c’était bien elle. Son sentiment d’impuissance, son quotidien sans saveur, ses rêves brisés… c’était les siens. Un cauchemar troublant dans lequel elle se découvre une autre vie, celle qu’elle aurait pu avoir si elle avait fait d’autres choix, pris d’autres routes. Un cauchemar qui revient pourtant chaque nuit, chaque fois plus réel, chaque fois plus cruel. Toutes les nuits, Iris vit cette autre vie, jusqu’à ne plus savoir qui elle est vraiment…

D’habitude, quand tu te réveilles, il te reste certains détails de tes rêves. Une ambiance. Et puis tout ça s’estompe dans la journée. C’est comme… Je ne sais pas… Lire un texte dont les caractères s’effacent petit à petit, jusqu’à ce qu’il ne t’en reste qu’une vague impression. Ce n’est pas du tout ce que je vis la nuit.

Iris côté face. Iris côté pile. L’une a réussi sa vie, l’autre déteste la sienne. L’une a la vie devant elle, l’autre préfèrerait la perdre… Et si ce cauchemar si réel qu’Iris en arrive à avoir peur de dormir n’en était pas un ? Et si cette vie d’autrice à succès n’était en fait qu’une illusion ? Impossible pour Iris de se raisonner. Ce qu’elle vit la nuit est si réel qu’elle plonge dans une profonde dépression. Dans cette autre vie, elle est mariée à un ex petit ami alcoolique, maman d’un enfant handicapé et se morfond dans le rayon librairie d’un centre commercial où elle range les romans qu’elle aurait voulu écrire. A quel point Iris peut-elle influer sur son destin ? Et si il était à nouveau temps de faire un choix…?

Lecture troublante et hautement addictive. Le lecteur est comme Iris. Perdu, déboussolé, sans repères. Et on ne peut que s’interroger sur ces choix qui nous façonnent, ces routes que l’on choisit ou qui s’imposent à nous, ces facettes de nous-même qui cohabitent parfois difficilement… Variation sur le thème du double, thriller psychologique et intimiste diablement efficace, on ne lâche pas ce roman graphique à la construction imparable.

D’Anne-Laure Reboul, j’avais lu La tomate, co-écrit avec Régis Penet. Ici associée au dessin tout en nuances de sa sœur Naomi, elle fait des merveilles. Deux talents à suivre de près !

Qu’est-ce qui est plus beau que l’hypothèse du bonheur ?  Quand tout est encore en suspens, que rien n’est définitif ? On est à la croisée des chemins, et tout est possible. C’est magique.

Les avis de Fanny et Mes échappées livresques

Éditions Sarbacane (Février 2021)

188 p.

 

Prix : 24,00 €

ISBN : 978-2-37731-558-1

 

BD de la semaine saumon

… chez Moka  


19 commentaires

Natiora · 21 avril 2021 à 08h23

Les dessins sont très beaux et le thème semble parfaitement traité. Je suis très tentée.

Moka · 21 avril 2021 à 08h57

Repérée chez mon libraire le jour de la chronique de Fanny. Je finirai par la lire !

Mes échappées livresques · 21 avril 2021 à 10h52

Troublant et addictif, c’est exactement ça! Un binôme que je compte bien suivre avec attention également.

Alexielle · 21 avril 2021 à 11h08

Voilà qui parait bien intrigant ! Je note !

Amandine Au Fil des Plumes · 21 avril 2021 à 11h51

Et bien et bien…Voilà, une lecture qui m’intrigue.

Brize · 21 avril 2021 à 12h09

L’histoire me tente beaucoup… mais je préférais le graphisme d’Anne-Laure Reboul dans La tomate.

Cristie · 21 avril 2021 à 13h57

Je l’ai noté sur ma Wishlist !

Soukee · 21 avril 2021 à 15h11

Je note aussi, ça a l’air très intriguant. Je me suis souvent demandé quelle aurait été ma vie si j’avais fait d’autres choix, j’aime bien l’idée.

Fanny · 21 avril 2021 à 16h55

Je suis contente de la voir ici! Cette bd est énigmatique à souhait et j’ai adoré.

PatiVore · 21 avril 2021 à 19h18

Je l’ai déjà vue passer et déjà notée !

Blandine · 21 avril 2021 à 20h28

Vraiment très très tentée !

Violette · 21 avril 2021 à 21h18

j’aime les thrillers psychologiques, en BD également ! Peu de texte alors ?

Stéphie · 22 avril 2021 à 18h09

Je n’aime pas le trait du visage, mais tout le reste m’intrigue suffisamment pour avoir envie de découvrir

eimelle · 22 avril 2021 à 19h16

deux fois notée!

Jérôme · 24 avril 2021 à 17h55

Un album qui a l’air aussi étrange qu’exigeant. Bien tentant en tout cas !

Mylene · 25 avril 2021 à 08h36

mouais, je ne sais pas trop quoi en penser, à voir si je peux la feuilleter pour me faire une idée 😀

gambadou · 25 avril 2021 à 18h03

ça me fait penser à la BD « ces jours qui disparaissent » où il est question d’un jeune homme qui a deux personnalités

Caro · 25 avril 2021 à 19h05

Je l’avais repéré lors d’un précédent mercredi, et je viens juste de l’emprunter… Alors je t’ai lue en diagonale pour ne pas être spoilée… 😉

Nathalie · 31 octobre 2021 à 17h57

Je vois que j’étais passée à côté… L’histoire me tente bien, les illustrations un peu moins.

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *