Je-mourrai-pas-gibier.jpgAprès Pourquoi j’ai tué Pierre la semaine dernière, je récidive aujourd’hui avec une autre BD choc d’Alfred, adaptée du roman de Guillaume Guéraud qui m’avait procuré une immense claque à l’époque !

Je ne vais pas ménager le suspense inutilement, là encore j’ai été bluffée, chapeau, l’adaptation est très fidèle au roman et tout aussi percutante, les dessins sans détours et comme taillés à la hache n’y sont sûrement pas étrangers. Une histoire dérangeante à ne pas mettre entre toutes les mains…

A la base, ça devait être une fête,

vu que c’était le mariage de mon frère.

Mais une fête à Mortagne

on ne sait jamais bien ce que ça veut dire.

« Je vois pas ce que je pourrai leur raconter »…, voilà ce que dit le personnage principal concernant son geste : un véritable carnage, pas moins de 8 victimes, dont les mariés et un enfant, dégommées à la pelle, au marteau et pour finir au fusil de chasse. D’entrée, le ton est donné, la violence est partout même si les planches elles restent sobres, la maison est cernée, les corps des victimes sont découverts l’un après l’autre, l’incompréhension est totale.

Flash-back. Le tireur revient sur les circonstances qui ont emmené au drame, « des raisons, on peut toujours en trouver. Des bonnes ou des mauvaises. En pagaille. » Qu’est-ce qui peut pousser un adolescent à de telles extrémités ?

Mortagne, petit village de 1219 habitants, ici, point d’avenir à part les vignes du Château Clément et la scierie Listrac, deux « clans » qui s’opposent régulièrement mais qui se réunissent autour d’une même passion, la chasse. Dans ce patelin paumé, on ne fait pas dans la dentelle, les conflits se règlent à coups de poing, les bagarres sont monnaie courante et finissent souvent dans un bain de sang, on se défoule sur les plus faibles, ceux qui ne peuvent pas se défendre et encaissent sans broncher. Le personnage principal est en internat et ne revient dans son village que le week-end, il a fuit cet univers de haine qui l’oppresse, cette famille qui le dénigre et n’a jamais voulu croire en ses rêves. Chaque vendredi, il croise Térence le « pleu-pleu », l’idiot du village sur qui l’on crache en riant… Une connivence silencieuse s’installe entre les deux hommes…

A Mortagne, on n’a pas vraiment les moyens de réfléchir, en fait.

On a bien un cerveau mais rien d’autre à mettre dedans

que du raisin, des planches, de la sueur et du plomb.

C’est comme ça.

Pour le reste, on n’a pas les armes qu’il faut pour changer les choses.

Sacré choc encore ! Autant dans les mots que dans les dessins d’ailleurs. Rien de mignon là dedans, non, on s’en doute, la violence se retrouve jusque dans le crayon d’Albert : tout est brut, les visages sont grossiers et peu avenants, le désespoir et la haine sont partout. Aucune issue. Pour l’espoir, on repassera… Cette BD fascine autant qu’elle dérange, elle vous retourne l’estomac, tout comme le roman d’ailleurs que je ne peux que vous recommander ! A lire !

Les avis de Mo’, Yaneck, l’Ogresse, Val, Canel, Enna, Midola

JE_MOURRAI_PAS_GIBIER_1a6-2.jpg

JE MOURRAI PAS GIBIER1

JE_MOURRAI_PAS_GIBIER_2.jpg

© Albert / Delcourt

 

Éditions Delcourt (Janvier 2009)

Collection Mirages

111 p.

 

C’était ma BD du mercredi!

Chez Mango et chez les autres !

palsechesParticipation au challenge Pal sèches

organisé par Mo’ la fée

… même si je l’ai terminé ! Youpi !


49 commentaires

Commentaire n°1 posté par jerome · 8 juin 2011 à 07h12

ouh là, tu donnes dans la légèreté en ce moment ! Blague à part, tu as raison, le roman et la BD sont un vrai choc. Il suffit de se rappeler les réactions très violentes au moment de la sortie du roman pour voir que l’on est vraiment en présence d’une oeuvre « dérangeante ».

    Noukette · 8 juin 2011 à 23h47

    C’est vrai, il va falloir que je retourne à des lectures plus « light » ! C’est vrai, le roman avait effectivement beaucoup fait parler de lui à sa sortie, vu le public visé c’était à prévoir… C’est une oeuvre forte, magistralement adaptée ici !

Commentaire n°2 posté par soukee · 8 juin 2011 à 08h27

Je dois lire ce roman depuis quelques temps… Tu me conseilles de le lire avant son adaptation BD ou l’ordre importe peu selon toi ? (à mon avis, je devrais commencer par le roman…)

    Noukette · 8 juin 2011 à 23h49

    Honnêtement, j’ai tendance à lire le roman avant mais peu importe l’ordre je pense. Le roman est choc…, la BD l’est tout autant ! En adaptation de roman marquant, je te conseille aussi la magnifique adaptation du roman d’Anne-Laure Bondoux, Les larmes de l’assassin par Murat, splendide !

Commentaire n°3 posté par Joelle · 8 juin 2011 à 09h30

Je l’avais noté en même temps que Pourquoi j’ai tué Pierre 😉 Mais bon, à chaque passage à la biblio, je tombe sur des nouveautés et du coup, ces deux titres passent à la trappe des emprunts (pour l’instant !)

    Noukette · 8 juin 2011 à 23h52

    J’espère que tu finiras par les emprunter, ces deux titres valent vraiment le détour, Alfred a un vrai talent !

Commentaire n°4 posté par L'Irrégulière · 8 juin 2011 à 09h43

Mmmhhhh, pas pour moi encore une fois… envie de trucs « doudous » en ce moment 😉

    Noukette · 8 juin 2011 à 23h52

    C’est vrai que j’enchaine un peu en ce moment ! Je vais essayer de faire plus « soft » la semaine prochaine ! 😉

Commentaire n°5 posté par Océane · 8 juin 2011 à 10h13

Choc comme tu dis ! Le sujet et surtout le trait ! Il faudrait que je fasse un saut en bibli, pour les BD…

    Noukette · 8 juin 2011 à 23h53

    Si tu te lances dans la BD, tu n’as pas fini de faire de belles découvertes ! 😉

Commentaire n°6 posté par emmyne · 8 juin 2011 à 11h43

Et bien, tu ne fais pas dans le léger en ce moment ( je veux dire pour le choix des BD ). Toujours pas décidé, ni pour le roman, ni pour la BD, va savoir pourquoi !!

    Noukette · 8 juin 2011 à 23h55

    Oui, hein ? Pourtant, je suis loin d’être déprimée ! En ce qui concerne ce titre, je pense qu’il faut vraiment le lire pour se faire sa propre opinion, le sujet est grave mais j’apprécie vraiment ce qu’en a fait Guéraud et ici Alfred, assez bluffant en fait !

Commentaire n°7 posté par Mo' · 8 juin 2011 à 14h09

Noukette, tu n’es pas drôle ! ^^ Plus sérieusement, j’avais beaucoup aimé cet album. Je ne connais pas le roman de Guéraud et tu me rappelles que je voulais le lire après avoir découvert cette adaptation.

    Noukette · 8 juin 2011 à 23h57

    Oui, je sais, je suis assez déprimante là ! Mais je suis une élève consciencieuse moi, quand j’ai un coup de coeur, je suis jusque-boutiste, je lis tout ! Pour l’instant, je ne suis pas déçue avec ce Alfred ! 😉

Commentaire n°8 posté par Violette · 8 juin 2011 à 14h19

je vais finir par ne plus venir te lire, ce blog n’est qu’un vivier de tentations :))

    Noukette · 9 juin 2011 à 00h00

    Je te retourne le compliment ! 😉

Commentaire n°9 posté par yvan · 8 juin 2011 à 18h09

Deux perles d’affilée et toutes les deux signées Alfred !!! Encore un Alfred la semaine prochaine ? « Le désespoir du Singe » est également sympa à lire…

    Noukette · 9 juin 2011 à 00h01

    Ne me tente pas hein…! On va finir par croire que je suis monomaniaque…, c’est un peu ce qui s’est passé avec Chabouté ! 😉

Commentaire n°10 posté par Manu · 8 juin 2011 à 19h21

Pas pour moi !

    Noukette · 9 juin 2011 à 00h01

    Je peux comprendre, le thème est dur, mais franchement, cette BD est une réussite !

Commentaire n°11 posté par Moka · 8 juin 2011 à 20h38

Je note… ça m’a l’air vraiment très chouette !

    Noukette · 9 juin 2011 à 00h02

    Un sacré coup de poing !

Commentaire n°12 posté par mango · 9 juin 2011 à 00h52

Alfred, Alfred, Alfred… il n’y en a plus que pour lui alors?
Non sérieusement, j’aime bien quand tu insistes comme ça. On ne risque pas d’oublier un titre que l’on se promet de lire, par conséquent! Si j’aime autant Afred que Chabouté que tu m’as fait aimer, je serai ravie.

    Noukette · 9 juin 2011 à 23h19

    Et j’en serais tout aussi ravie que toi ! Mais c’est pas de ma faute hein…, les deux albums étaient dispos à la bibli alors… 😉

Commentaire n°13 posté par Canel · 9 juin 2011 à 15h00

Oh oui, quel choc cette BD ! d’autant que je ne connaissais pas l’histoire, n’ayant pas lu le roman…

    Noukette · 9 juin 2011 à 23h34

    Le roman est un sacré choc, je confirme !

Commentaire n°14 posté par Petite Noisette · 9 juin 2011 à 18h54

J’avais adoré aussi !! Tu l’as achetée pour le CDI la BD ?

    Noukette · 9 juin 2011 à 23h35

    Le roman ou la BD ? Je sais que tu es fan de cet auteur, ça ne m’étonne pas ! En tous cas, non, je n’achèterais pas cette BD pour des collégiens, pas sûre qu’ils comprennent tout en fait !

Commentaire n°15 posté par Petite Noisette · 10 juin 2011 à 08h44

Là je parlais de la BD mais j’ai adoré les deux, avec une nette préférence pour le roman toutefois !

    Noukette · 11 juin 2011 à 23h22

    Oui, très réussis, le roman et l’adaptation !

Commentaire n°16 posté par Stephie · 10 juin 2011 à 16h25

Je vais commencer par le roman qui me fait super envie 😉

    Noukette · 11 juin 2011 à 23h22

    Ah oui, c’est du très bon Guéraud ! 😉

Commentaire n°17 posté par Géraldine · 10 juin 2011 à 23h07

Je l’ai prise dans les mains à la bib hier, puis l’ai reposée au profit d’une autre. On va dire que ce n’est que reculer pour mieux sauter !

    Noukette · 11 juin 2011 à 23h24

    Je sais donc quelle BD tu choisiras à ta prochaine virée en bibliothèque ! 😉 Et ce sera un très bon choix !

Commentaire n°18 posté par Moka · 11 juin 2011 à 21h27

Je repasse par ici après une conversation avec un scénariste de BD. Il paraît que le roman est mille fois mieux que la BD ! A tester ?

    Noukette · 11 juin 2011 à 23h26

    Oh que oui, le roman est une bombe, dans tous les sens du terme, du très bon Guéraud ! L’adaptation est très bonne, mais le choc n’est pas le même qu’avec le roman ! A tester sans aucun doute !

Commentaire n°19 posté par Ys · 11 juin 2011 à 22h37

J’ai lu le roman quand je travaillais en section jeunesse : une claque, comme toi. Pas encore tenté la BD.

    Noukette · 11 juin 2011 à 23h27

    Oui, une grande claque, une lecture remuante ! La BD retranscrit très bien le roman je trouve, même si le tout est plus condensé, ça vaut le coup d’essayer !

Commentaire n°20 posté par Moka · 12 juin 2011 à 07h53

Du coup je vais m’empresser de lire le roman…

    Noukette · 15 juin 2011 à 22h26

    J’attends ton avis avec impatience…!

Commentaire n°21 posté par lael · 15 juin 2011 à 06h34

Je dois lire le roman. J’avais feuilleté la BD, mais les illustrations m’ont arrêté

    Noukette · 15 juin 2011 à 23h17

    Je peux comprendre…! C’est un roman choc, j’ai hâte de lire ton avis !

Commentaire n°22 posté par Valérie · 15 juin 2011 à 15h31

Cette BD fut l’une des premières découvertes quand j’ai décidé de me mettre à ce genre. Et quel choc, j’ai adoré!

    Noukette · 15 juin 2011 à 23h33

    Un vrai choc, oui, et que dire du roman ! Cette adaptation est très réussie !

Commentaire n°23 posté par Choco · 23 juin 2011 à 00h41

Bon ben voilà, tu as lu mes 2 gros coups de coeur de cette collection ! POur ma part, j’ai lu le roman après la BD et si je l’ai trouvé très bien, je n’ai pas du tout eu la claque que l’album m’a donné… L’effet surprise n’était plus là, je pense.

    Noukette · 29 juin 2011 à 23h54

    Evidemment, ça ne doit pas faire le même effet de lire le roman après coup ! J’ai fait l’inverse et je dois dire que la BD a aussi été une grande claque !

Commentaire n°24 posté par soukee · 27 août 2011 à 21h14

Je viens de l’emprunter à ma nouvelle BM et de le lire d’une traite cet aprèm… Quelle claque ! Je crois que c’est la BD dont je vais vous parler mercredi prochain…

    Noukette · 9 septembre 2011 à 00h01

    Je suis bien d’accord, une vraie claque cette BD !!

Je mourrai pas gibier d’Alfred | Au milieu des livres · 30 octobre 2013 à 09h58

[…] chroniques de Violette, Soukee, Noukette et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *